L’hôtellerie de luxe, un atout au cœur de Tokyo

Alors que le tourisme reprend et que les restrictions de voyage sont levées, le Japon attire à nouveau des visiteurs du monde entier. Le secteur hôtelier japonais connaît ainsi une croissance rapide, contribuant à l’économie du pays. Les hôtels de luxe de Tokyo voient leurs tarifs augmenter, attirant des voyageurs internationaux à la recherche d’un excellent rapport qualité-prix.

 

L’industrie hôtelière du Japon est en plein essor. L’entreprise de recherche marketing ResearchAndMarkets.com a publié son rapport « Marché hôtelier du Japon, Taille, Prévisions 2023-2028 » offrant un bon aperçu de ce secteur florissant.

 

Le rapport fournit ainsi une analyse approfondie du marché hôtelier japonais actuel et futur. Avec la pandémie qui recule et la levée des restrictions de voyage, le Japon redevient une destination de voyage de premier plan, attirant des visiteurs du monde entier. Les entreprises immobilières du Japon intensifient leurs investissements dans les hôtels alors que les touristes étrangers reviennent en force dans le pays.

 

La riche culture du Japon, ses paysages magnifiques et ses expériences uniques  continuent d’attirer les voyageurs, entraînant une hausse de la demande en hébergement. Le secteur hôtelier au Japon est florissant, contribuant non seulement au tourisme, mais aussi à l’économie globale.

 

En 2022, le marché hôtelier nippon était ainsi évalué à 12,72 milliards de dollars américains, et il devrait croître à un taux de 13,30 % entre 2022 et 2028.

 

Un marché diversifié en croissance

 

L’offre hôtelière de l’archipel est divisé en trois catégories : les hôtels haut de gamme, les hôtels de gamme intermédiaire et les hôtels bon marché. L’industrie des hôtels de gamme intermédiaire est en plein essor, offrant aux voyageurs des options d’hébergement agréables et économiques. Ces établissements offrent un équilibre entre le coût et la qualité, ce qui les rend idéaux pour une exploration économique du Japon.

 

Le rapport examine les principaux acteurs de l’industrie hôtelière japonaise, notamment Marriott International, Inc., Tokyu Corporation, Park Hyatt Tokyo, Intercontinental Hotels Groups, Kintetsu Group Holdings Co. Ltd. et Hoshino Resorts REIT Inc. Ces leaders proposent une large gamme de marques d’hôtels reconnues, contribuant de manière significative à la croissance du secteur.

 

Le secteur hôtelier japonais a par ailleurs adopté la transformation numérique, offrant à la fois des canaux de commande en ligne et hors ligne. Les clients peuvent désormais découvrir, comparer et réserver des chambres d’hôtel depuis le confort de leur domicile, grâce à des sites web conviviaux et des applications pour smartphones. Ce changement a accru la transparence, la concurrence et l’accessibilité dans l’industrie hôtelière japonaise, permettant aux voyageurs de faire des choix éclairés.

 

Augmentation des tarifs

 

Les tarifs des hôtels  augmentent plus rapidement à Tokyo qu’à New York ou à Londres, sous l’impulsion des touristes étrangers cherchant à profiter d’un yen faible. Le tarif moyen journalier des hôtels de luxe est maintenant d’environ 30 % plus élevé qu’avant la pandémie de coronavirus. En plus de la hausse de la demande intérieure et des politiques gouvernementales pro-tourisme, les touristes étrangers, moins affectés par les taux plus élevés en raison de la faiblesse de la devise japonaise, reviennent en masse.

 

Selon la société de recherche en hôtellerie américaine STR, le tarif moyen quotidien des hôtels de luxe à Tokyo était de 46 133 yens (307,73 dollars) pour janvier-juin, soit une hausse de 33 % par rapport à la même période en 2019. Cela dépasse les hausses à New York et à Londres mesurées en monnaies locales, soit 16 % à 355 dollars pour New York et 30 % à 289 livres (364 dollars) pour Londres.

 

Jusqu’à présent, une grande partie de l’augmentation des tarifs hôteliers à Tokyo  a été entraînée par l’afflux des touristes américains et européens. Les chaînes d’hôtels japonaises ont longtemps été considérées comme moins chères que leurs concurrentes étrangères. Ce n’est plus le cas.  Selon des comparaisons en yens du Nikkei, un séjour pour une personne au Ritz-Carlton Tokyo au 1er octobre, dans une chambre avec un lit king-size, était au prix de 155 000 yens (1 033,94 dollars), à comparer avec les 145 910 yens (973,40 dollars) au Ritz-Carlton New York Central Park.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus+ Abonnement Digital + Papier

 

Lire aussi>LES COMPAGNIES AÉRIENNES ET L’HÔTELLERIE RÉINVENTENT ENSEMBLE LEUR OFFRE

Photo à la Une : ©DBOX

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus