[CHRONIQUE] Ces villes chinoises que les marques de luxe s’arrachent : Sanya (Partie 2/3)

La découverte de Shenzhen nous a permis de comprendre l’écosystème qui s’est créé entre la Silicon Valley chinoise et les nouveaux consommateurs du luxe. Il est maintenant temps de découvrir un autre pan de la consommation du luxe en Chine, au travers du tourisme et des grands magasins dédiés au Duty Free, au cœur de l’île d’Hainan.

 

Il est plus courant d’entendre parler de l’île d’Hainan que de la ville de Sanya. La première est réputée pour être la destination domestique des millionnaires chinois avec ses 40kms de côte et ses 20 ethnies chinoises qui cohabitent. Sanya est quant à elle la grande ville de l’île où se concentrent toutes les activités de tourisme, d’hôtellerie, d’activités nautiques et de shopping.

 

A mon arrivée à Sanya, pour la première fois en 2020, j’ai été frappée par le style détonnant de la ville. Une grande ville au cœur d’une île paradisiaque, bien sûr, mais dont le style évoque un croisement entre Miami, Dubaï, Bali et la Chine. Une ville atypique dont l’impressionnante consommation du luxe a fait de cette cité balnéaire un lieu de prédilection pour les Maisons de luxe.

 

Une plongée au cœur des nouveaux usages observables dans l’Empire du Milieu, décryptée par Anaïs Bournonville, fondatrice de Reverse Group, agence internationale, spécialisée dans le marketing et la stratégie pour la Chine.

 

La grande ville chinoise au cœur de l’île tropicale de Hainan

 

L’île d’Hainan est souvent comparée à Hawaii. On y trouve des plages de sable fin, du soleil toute l’année et un cadre paradisiaque qui en a fait un lieu de tourisme et de vacances par excellence pour les millionnaires de la région.

 

Alors que l’île ressemble plus à un mélange de Dubaï et de Miami qu’à Hawaii à proprement parler, il n’est pas rare de voir des pancartes et des menus écrits en chinois et en russe. Deux pays qui fournissent bon nombre de sa forte clientèle internationale alors qu’elle a longtemps été le lieu de villégiature favori des clients fortunés russes.

 

Sanya © Unsplash

 

Sanya, la capitale de cette île chinoise, est souvent méconnue. Il faut dire qu’elle a fréquemment changé de nom au cours de ces dernières années. La ville était initialement nommée Yazhou, avant d’être rebaptisée Yaxian en 1912. La ville de Yaxian est ensuite devenue un important port naval japonais pendant la seconde guerre sino-japonaise. Et c’est seulement en 1987 que Yaxian est officiellement devenue Sanya.

 

A ce moment-là, la ville connaît de nombreuses difficultés économiques. Elle peine à développer le commerce ou l’agriculture en raison de son emplacement et de son climat complexe. Mais elle connaît un essor sans précédent vers la fin des années 1990 et le début des années 2000 lorsqu’elle se spécialise dans le tourisme.

 

Aujourd’hui, les gratte-ciels se mêlent aux plages de sable fin et la culture chinoise y reste très forte, empruntant aux nombreuses ethnies chinoises qui y sont rassemblées. Au-delà de l’aspect culturel, les visiteurs se pressent pour une raison : le shopping.

 

Le paradis du Duty Free qui remplace désormais Hong Kong

 

Pour continuer à lire cet article, créez un compte gratuit ou connectez-vous

Créez votre compte gratuitement

Je crée mon compte

Ne manquez plus rien de l’actualité économique du luxe.

 

Lire aussi > [CHRONIQUE] CES VILLES QUE LES MARQUES DE LUXE S’ARRACHENT : SHENZHEN (PARTIE 1/3)

 

Photo à la Une : © Unsplash

Picture of Anais Bournonville
Anais Bournonville
Anaïs Bournonville est la fondatrice de Reverse Group, l'agence mondiale spécialisée dans le marketing et la stratégie pour la Chine. Elle explore la culture chinoise et les tendances de consommation à travers le prisme du design, de la mode et du luxe. Elle met ses connaissances du terrain et son écoute sociale en Chine au service de Luxus+.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus