Jour J pour le lancement de Porsche en bourse

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, l’entrée en bourse à Francfort du géant de l’automobile de luxe se fait à un très haut niveau. Malgré la chute de valorisation d’autres constructeurs comme Aston Martin ou Ferrari. 

 

Volkswagen, propriétaire de Porsche, avait estimé plus tôt ce mois-ci que le prix de l’action serait placé entre 76,5 et 82,5 euros. Une valorisation exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 75 milliards d’euros (72 milliards de dollars). 

 

Cette valorisation devrait rapporter entre 18,1 et 19,5 milliards d’euros de gain au constructeur automobile allemand, à un moment où les marchés européens sont plus instables que jamais.

 

Cette cotation pourrait être la deuxième plus importante jamais enregistrée en Allemagne, et la plus importante en Europe depuis 1999, selon les données Refinity. 

 

Le groupe Volkswagen et la famille Porsche ont été prévoyants

 

Les 911 millions d’actions Porsche ont été divisées en deux : 455, 5 millions d’actions ordinaires et 455,5 millions d’actions privilégiées. 

 

Mais qu’est-ce que cela signifie ? 

 

Pour simplifier, dès lors qu’une entreprise s’introduit en bourse ou prévoit de le faire, tout le monde peut habituellement acheter des actions. Cependant, pour assurer leurs arrières, les sociétés les partagent parfois en deux lots. 

 

Dans le cas de Porsche, les actions ordinaires sont gardées par l’entreprise. C’est à dire que personne ne peut y avoir accès. À l’inverse, une partie des actions privilégiées est destinée au grand public, et l’autre reste attribuée à Porsche. Parmi les 455, 5 millions d’actions privilégiées, 12,5 %, ce qui équivaut à 113 875 000 millions d’actions, sont accessibles aux investisseurs potentiels, sans droit de vote. 

 

 

Porsche s’en sort bien 

 

Avec la guerre en Ukraine, l’inflation et la crise des énergies fossiles, les marchés financiers ont une tendance baissière, notamment sur le secteur de l’automobile. 

 

De ce fait, les actions des constructeurs automobiles telles qu’Aston Martin, Ferrari ou encore Mercedes baissent. 

 

Pour Porsche, dont la rentabilité de l’entreprise est forte, l’élitisme de la marque l’emporte et les investisseurs, même en période de crise, souhaitent mettre de l’argent dans le projet. 

 

Une cotation sans pareil, qui permettra à Porsche de lever une dizaine de milliards d’euros et de financer sa coûteuse transition vers les véhicules électriques. 

Lire aussi >Bourse : Volkswagen vise une valorisation de 75 milliards d’euros pour Porsche

 

Photo à la Une : ©Wikipedia [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, l’entrée en bourse à Francfort du géant de l’automobile de luxe se fait à un très haut niveau. Malgré la chute de valorisation d’autres constructeurs comme Aston Martin ou Ferrari.

 

Volkswagen, propriétaire de Porsche, avait estimé plus tôt ce mois-ci que le prix de l’action serait placé entre 76,5 et 82,5 euros. Une valorisation exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 75 milliards d’euros (72 milliards de dollars). 

 

Cette valorisation devrait rapporter entre 18,1 et 19,5 milliards d’euros de gain au constructeur automobile allemand, à un moment où les marchés européens sont plus instables que jamais.

 

Cette cotation pourrait être la deuxième plus importante jamais enregistrée en Allemagne, et la plus importante en Europe depuis 1999, selon les données Refinity.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikipedia[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Aujourd’hui, l’entrée en bourse à Francfort du géant de l’automobile de luxe se fait à un très haut niveau. Malgré la chute de valorisation d’autres constructeurs comme Aston Martin ou Ferrari.

 

Volkswagen, propriétaire de Porsche, avait estimé plus tôt ce mois-ci que le prix de l’action serait placé entre 76,5 et 82,5 euros. Une valorisation exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 75 milliards d’euros (72 milliards de dollars). 

 

Cette valorisation devrait rapporter entre 18,1 et 19,5 milliards d’euros de gain au constructeur automobile allemand, à un moment où les marchés européens sont plus instables que jamais.

 

Cette cotation pourrait être la deuxième plus importante jamais enregistrée en Allemagne, et la plus importante en Europe depuis 1999, selon les données Refinity.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikipedia[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus