Xi Jinping en France : une visite diplomatique attendue par les marques de cognac et de luxe

La récente visite d’État du président chinois Xi Jinping en France a suscité un vif intérêt parmi les marques de luxe françaises. Les enjeux commerciaux, y compris la situation du marché du cognac français en Chine, ont été au cœur des échanges entre les dirigeants français et chinois.

 

La visite d’État du président chinois Xi Jinping en France, du 5 au 7 mai, marquant le 60e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, a été riche en discussions et en sujets de préoccupation.

 

Les dirigeants ont notamment abordé les questions commerciales, la guerre en Ukraine et la situation au Moyen-Orient, les échanges humains (coopérations scientifiques, culturelles et sportives) ainsi que les enjeux globaux (urgence climatique, protection de la biodiversité). La question du sort des spiritueux français, en particulier du cognac, a été au cœur des échanges.

 

En septembre dernier, une enquête a été lancée par l’Union européenne concernant les subventions accordées aux véhicules électriques fabriqués en Chine et exportés vers l’Union européenne. En représailles, le cognac français s’est trouvé soumis à une enquête antidumping initiée par les autorités chinoises en janvier 2024.

 

« C’était une réponse directe à la mise en cause par l’Europe de la politique chinoise de subventions à l’endroit de son industrie automobile électrique », explique Vincent Barbat, Associé chez Kearney (anciennement AT Kearney) et chargé du luxe pour l’Europe.

 

L’enquête chinoise pourrait potentiellement entraîner une hausse des droits de douane, menaçant ainsi le marché crucial du cognac en Chine. Les marques de luxe françaises, fortement dépendantes de ce marché, ont vivement espéré des éclaircissements lors de la visite de Xi Jinping.

 

Pas de droits de douanes

 

À la fin de leur entretien privé à Paris, les deux dirigeants auraient éliminé la possibilité d’imposer des droits de douane provisoires en attendant les conclusions de l’enquête. Emmanuel Macron a évoqué lundi le « souhait » de son homologue chinois de ne pas « voir appliquées » les « mesures provisoires » chinoises visant le cognac français, après lui en avoir offert des bouteilles.

 

« Je remercie le président aussi de son ouverture quant aux mesures provisoires sur le cognac français et son souhait de ne pas les voir appliquer », s’est réjoui le chef de l’Etat français.

 

Cette menace avait un effet paralysant sur les producteurs de cognac, notamment Remy Cointreau, qui subissait de plein fouet le ralentissement du marché chinois et américain. Cognac et armagnac tricolores représentent 95 % des exportations de spiritueux européens vers la Chine, ce qui suscite de vives inquiétudes quant à une éventuelle augmentation des taxes douanières résultant de cette enquête. Cette procédure, qui se poursuivra jusqu’en 2025, intervient à un moment particulièrement difficile, alors que les exportations de cognac ont chuté de 20 % en 2023 après deux années record. La filière du cognac, qui compte sur la Chine comme deuxième marché avec 20 % des ventes en volume, espérait se relancer dans ce pays.

 

En coulisses, le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC) et tous les acteurs du cognac se sont mobilisées et ont réussi à rencontrer le ministre chinois du commerce début avril. Le 13 mars dernier, le ministère chinois du commerce a annoncé son intention d’inclure les trois plus grandes maisons de cognac, à savoir Hennessy, Martell et Rémy Martin, dans la procédure.

 

La Beauté sous pression

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>LA GUERRE COMMERCIALE ENTRE L’UE ET LA CHINE MENACE LE MARCHÉ DU COGNAC FRANÇAIS

Photo à la Une : © Presse

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus