[Point Bourse] La Bourse de Paris en hausse pour la cinquième semaine consécutive

La Bourse de Paris poursuit ce vendredi 15 décembre sa trajectoire positive avec une hausse de 0,56% en début de séance, marquant ainsi sa cinquième semaine consécutive de croissance. Désormais, les investisseurs scrutent les signaux économiques de décembre, tandis que les Banques centrales ont annoncé la prolongation des taux d’intérêt en 2024.

 

Dans les premiers échanges de ce vendredi, la Bourse de Paris maintient sa dynamique positive, affichant une progression de 0,56 %. Cette performance marque la cinquième semaine consécutive de hausse, l’indice phare CAC 40 gagnant 42,60 points pour atteindre 7 618,45 points vers 13 heures.

 

Jeudi, il a clôturé en progression de 0,59%, se rapprochant de son record établi le 21 avril 2023, mais cédé la majorité de son avance après la conférence de presse de la présidente de la BCE, Christine Lagarde. Sur l’ensemble de la semaine, le CAC 40 enregistre une hausse d’environ 1%, reflétant une tendance positive sur les marchés financiers.

 

Les investisseurs scrutent attentivement les premières indications du mois de décembre pour évaluer le dynamisme de l’activité économique. En France, l’indice PMI Flash indique que la contraction de l’activité s’est « renforcée » ce mois-ci. Cette situation pourrait influencer les décisions des banquiers centraux, les incitant à assouplir leur politique monétaire pour atténuer les risques d’une crise économique plus profonde.

 

En outre, la publication définitive de l’inflation en France révèle une hausse à 3,5% sur un an en novembre, selon l’Insee.

 

Sur le marché des obligations, les taux d’intérêt des emprunts de l’État français, qui étaient au plus bas depuis huit mois, ont enregistré une légère hausse : le taux d’emprunt à 10 ans se situait aux environs de 2,65%, comparativement à 2,64% jeudi à la clôture.

 

Réaction des Banques centrales

 

Cette semaine, les Banques centrales ont été au cœur de l’attention des investisseurs. Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a déclaré la prolongation du moratoire sur les taux d’intérêt. En maintenant ses taux inchangés conformément aux attentes, la Fed a laissé entendre la possibilité de trois baisses de taux l’année prochaine, une perspective qui a suscité l’enthousiasme des marchés.

 

Mais après cette « vague d’euphorie », « ni la Banque centrale européenne ni la Banque centrale d’Angleterre n’ont fait preuve de la même posture accommodante dans leurs propres décisions » jeudi, résument les analystes de Deutsche Bank. Cela « a conduit les marchés à reculer quelque peu sur les chances d’une forte réduction des taux l’année prochaine » jeudi, soulignent-ils.

 

La BCE a tempéré cet enthousiasme en affirmant que, selon elle, « le moment des discussions sur les baisses de taux n’est pas encore venu ». La présidente Christine Lagarde a même annoncé son intention de réduire la taille de son bilan à partir de la mi-2024, soit six mois plus tôt que prévu, une mesure qui n’est pas de nature à stimuler l’activité économique.

 

Les États-Unis attentistes

 

Aux États-Unis, les données économiques attendues comprennent la publication de l’indice manufacturier de la Fed de New York aujourd’hui à 14h30, ainsi que la divulgation de la production industrielle et du taux d’utilisation des capacités de production en octobre prévue à 15h15.

 

Par ailleurs, l’indice des directeurs d’achat Composite en décembre aux États-Unis sera rendu public à 15h45.

 

À New York, les principaux indices ont enregistré une clôture en hausse jeudi, le Dow Jones établissant même son deuxième record de clôture consécutif. Vendredi vers 13 heures, il prenait tout de même 0,43 %, s’établissant à 37 248,35 points.

 

Concernant les taux de change, vers 12h, l’euro enregistrait une baisse de 0,25%, s’établissant à 1,0968 dollar.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus+ Abonnement Digital + Papier

 

Lire aussi>[POINT BOURSE] LA BOURSE DE PARIS MAINTIENT SON ÉLAN POSITIF

Photo à la Une : © Presse

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus