L’Oréal dévoile ses innovations Beauté à Vivatech

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Présent une nouvelle fois au salon Vivatech, le leader mondial de la beauté y a présenté ses dernières innovations ainsi que son nouveau partenariat avec Microsoft. Du diagnostic de peau aux solutions inclusives, visite guidée du stand aux côtés de Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services.

 

 

À l’instar de LVMH, le groupe L’Oréal est revenu pour la septième année consécutive au plus grand Salon européen dédié à l’innovation et à l’écosystème startup avec pas moins de treize innovations produits. Une technologie perçue par le groupe comme un moyen de mieux informer les clients et de leur faciliter l’accès à des produits et services beauté personnalisés.

 

La technologie constitue “un levier incroyable pour aller plus loin dans l’innovation beauté [à condition] de répondre aux besoins grandissants de durabilité et d’inclusivité” d’après le Président de l’Oréal France, Hervé Navellou.

 

Notre hôtesse, Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services confirme : “Pour nous, la technologie ce n’est pas un gadget mais un outil capable de répondre à une mission : offrir à tout un chacun une beauté personnalisée à même d’avoir un impact positif sur l’environnement comme sur la société.

 

La beauté inclusive, fil rouge de l’édition 2023

 

Tech for Good and Beauty for All” Un message porté par le groupe et par la pétillante Global Director Beauty Tech Services du groupe, Avec un enthousiasme contagieux, Béatrice Dautzenberg dépeint ainsi les quatre grandes thématiques de cette édition 2023 et tout particulièrement celle de l’inclusion, autrement dit le fait d’adresser des solutions à des personnes ou minorités jusqu’ici exclues de l’industrie de la beauté.

 

Et si une innovation résume bien cette année l’enjeu de beauté inclusive défendu par le groupe, c’est bien la technologie Hapta, fruit d’un partenariat entre la société américaine Verily et la marque phare de L’Oréal Luxe, Lancôme. Un nom qui évoque le mot “haptique” ou “science du toucher”.

 

Révélé début 2023 au salon du CES de Las Vegas, il s’agit du premier applicateur de maquillage portable de haute précision entièrement motorisé. Cette technologie entraînée à l’intelligence artificielle permet de stabiliser l’application rouge à lèvre. Moteur et mécanisme permettent en effet de pivoter le tube à 360 degrés et de fléchir jusqu’à 70 degrés.

 

 

Cette avancée technologique qui permet de faciliter l’usage du maquillage pour les personnes atteintes de handicap.

 

Béatrice Dautzenberg fait remarquer qu’aujourd’hui, près de 50 millions de personnes dans le monde présentent une dextérité limitée de leurs mains et bras, avec des tremblements notamment dus à Parkinson.” Elle ajoute “Ce que nous voulons avec ce partenariat c’est de surmonter ce handicap en leur permettant de se maquiller en toute autonomie et de reprendre confiance en eux.”

 

Jusqu’ici, Verily avait développé cette technologie pour aider les personnes atteintes de handicap à tenir leurs couverts de façon plus stable.

 

Hapta sera prochainement déclinée avec une application de mascara.

 

L’Oréal entend ainsi couvrir les deux formes d’expression de la beauté les plus courantes dans le monde.

 

Parmi les autres solutions inclusives présentées à Vivatech, citons l’actualisation de Spotscan, un diagnostic de peau développé par la Roche Posay et initialement lancé en juin 2019.

 

Pour Béatrice Dautzenberg, “c’est un outil de diagnostic développé avec des dermatologues que vous pouvez réaliser à l’aide de votre téléphone. Grâce à une base de données de 6000 images et à la combinaison réalité augmentée (AR) et intelligence artificielle (IA), le client peut, en trois selfies, bénéficier de recommandations produits adaptées à ses besoins.”

 

L’outil ne s’arrête pas à un diagnostic repérant points noirs et boutons, il permet de mesurer sur une échelle de 0 à 5, la nécessité de rencontrer ou non un professionnel mais aussi de se voir recommander une routine beauté à même de mieux protéger et réparer sa peau.

 

 

Le projet est parti du constat que les personnes souffrant d’acné (40% des adultes, 80% des ados) n’ont pas toujours accès à des conseils et prescriptions professionnelles médicales et de ce fait ne savent pas forcément si l’état de leur peau nécessite de voir un spécialiste. Ainsi, selon les données évoquées par notre hôte de chez l’Oréal, seule une personne sur 10 a accès à un dermatologue dans le monde.

 

A date, dix millions de scans ont déjà été réalisés dans 17 pays. Une mise à jour est prévue pour l’année prochaine et inclut non seulement un service client amélioré mais aussi une banque d’image plus fournie, affinant du même coup le travail médical et scientifique.

 

Durabilité : des salons de coiffure au digital

 

Béatrice Dautzenberg relève que le groupe partage “une vision de la division coiffure à l’avant-garde.” Et que “dans ce futur de la beauté”, L’Oréal “réinvente la relation client en salon de coiffure.”

 

Le groupe a développé de longue date une relation privilégiée avec les professionnels de la Beauté et démontre une nouvelle fois son implication dans les Salons de coiffure en se saisissant de la question environnementale.

 

Et cela commence avec Water Saver, la première douchette qui exploite la technologie brevetée de fragmentation de l”eau.

 

 

Développé avec la startup suisse Gjosa SA pour L’Oréal Professionnel Paris, “ce nouveau système de diffusion d’eau pour les bacs de salons de coiffure permet d’économiser jusqu’à 69% d’eau lors d’une coloration, d’un shampoing ou d’un masque”, précise Béatrice Dautzenberg.

 

Ce pommeau de douche à faible débit fractionne le flux d’eau tout en augmentant la vitesse des gouttelettes. Deux jets à 150km/h se mélangent dans le pommeau agissant tel un accélérateur de particules d’eau.

 

A date, cette technologie a permis de sauver 43 millions de litres d’eau. En effet, si une douchette de Salon de coiffure standard utilise 8,95 litres par minute, L’Oréal Water Saver n’en dépense que 2,74 litres par minute.

 

Une autre dimension durable est prise à bras le corps par le groupe : la pollution digitale.

 

Grâce à un partenariat débuté en 2020 avec la startup française Impact +, le groupe mesure plus efficacement l’impact de ses activités média digitales.

 

Comme le confirme Kim Dircks, chargée des questions de durabilité digitale et de diversité et inclusion à l’échelle du groupe « les habitudes numériques ont un énorme impact sur notre empreinte carbone. Or, nous sommes parvenus à réduire cette dernière de 4% et d’ici 2025, nous souhaitons porter ce gain à 8%. C’est pourquoi L’Oréal s’intéresse de très près aux partenariats avec des startups capables de mesurer l’empreinte carbone puis de la réduire.”

 

Une beauté personnalisée un cran plus loin

 

Que ce soit dans le confort du domicile de sa clientèle que dans un Salon de coiffure agréé, le groupe L’Oréal a aussi à cœur de personnaliser toujours plus loin l’expérience client.

 

Une démarche que l’on peut notamment observer avec le Giorgio Armani Meta Profiler..

 

Cet outil de diagnostic de peau permet de décoder en 10 minutes la peau et d’adopter la bonne routine. Il a été développé en partenariat avec la startup Newtone, exclusivement disponible en points de vente Armani Beauty.

 

Meta Profiler dispose d’une caméra haute résolution à laquelle a été ajouté un capteur d’hydratation en temps réel élaboré via un algorithme basé sur plus de 100 000 captures de peaux. 18 LED analytiques permettent de scanner avec précision front, joue, patte d’oie et tâches pigmentaires.

 

Comme le précise une démonstratrice présente sur le stand, après réalisation de son diagnostic, le client répond à un questionnaire sur son mode de vie, ses habitudes et des critères difficiles à évaluer comme la fermeté de sa peau A partir de là il obtient un score global basé sur quatre grands critères : signe de l’âge, teint, hydratation ainsi que brillance et texture.

 

Pour Béatrice Dautzenberg, “la conseillère beauté va pouvoir créer une routine de soin personnalisée qui s’appuie sur des produits Crema Nera mais aussi des gestuelles propres à Armani – Meta Sculpt – qui vont venir booster l’efficacité de la crème tout en prodiguant un protocole en cabine qui soit adapté à la peau du client. L’enjeu est ici de créer une consultation d’analyse de peau de haute précision.

 

Un service de beauté personnalisé qui frappe également à domicile avec le 3D SHU: Brow par Shu Uemura. Inspirée de la calligraphie japonaise, cette innovation Gen Z-friendly se veut phygitale : elle relie expériences de beauté physiques et virtuelles. Disposant d’un sticker Shu Uemura, l’utilisateur peut numériser son visage et vivre l’expérience en réalité augmentée sur Snapchat.

 

L’outil permet également d’affiner l’usage du eyeliner et de mieux cerner les spécificités des sourcils du client, un détail que 9 personnes sur 10 ignorent.

 

Beauté virtuelle et partenariat exclusif

 

Chez l’Oréal, à l’instar de Clinique et de Amore Pacific, la Beauté n’est pas seulement IRL (ndlr : dans la vraie vie), elle est également virtuelle avec la personnalisation de son avatar dans le web3.

 

Un univers qu’a déjà pu expérimenté l’Oréal par le passé au travers de skins de personnages virtuels exclusifs.

 

En novembre 2022, l’Oréal Professionnel a été la première marque de coiffure à entrer dans le Métavers via un partenariat bâti autour de 5 looks avec le leader mondial des avatars multi application, ReadyPlayerMe. En avril dernier, L’Oréal Professionnel a renouvelé l’expérience sous le titre de Gravitas, en proposant 5 looks extraordinaires avec des coiffures virtuelles “défiant la loi de la gravité”.

 

 

Pour cette nouvelle édition de Vivatech, le groupe présente l’expérience Avatar Looks, un outil de personnalisation d’avatars coréalisé avec plusieurs marques du groupe (L’Oréal Professionnel Paris, Maybelline New York, Shu Uemura et Valentino Beauty), qui permet de “repousser les limites de l’expression virtuelle de soi et des stéréotypes dans le web3.”

 

Un simple scan de QR code permet ainsi de créer son avatar sur la plateforme ReadyPlayerMe.

 

Au sein du même espace, on pouvait découvrir Gorjs par NYX Professional Makeup – le premier DAO (Organisation Autonome Décentralisée) dédié aux créateurs de beauté au monde, autrement dit une communauté de créateurs web3, d’artistes 3D et de fabricants de produits de beauté appelés à créer l’avenir de la beauté numérique.

 

Vivatech a également été l’occasion pour le L’Oréal de dévoiler la collaboration entre Maybelline New York et Microsoft Teams. Attendue pour juillet 2023, elle permettra aux trois cents millions d’utilisateurs de Microsoft Teams de porter un maquillage virtuel durant leurs réunions en visio.

 

Autant d’utilisateurs qui rêvent d’être “prêts en un clic”. En effet, conséquence de la démocratisation du télétravail depuis la fin de la pandémie, ces derniers, par leur emploi du temps ou leur rôles enchaînent parfois des tunnels de réunions à distance et n’ont pas nécessairement le temps d’apposer une dernière touche de maquillage.

 

 

Cette innovation ne permet pas seulement d’essayer des looks dans une optique esthétique : elle répond également à une stratégie e-commerce bien rodée comme le souligne Béatrice Dautzenberg : “Chaque filtre maquillage virtuel est directement tiré de l’offre Maybelline. L’utilisateur peut d’ailleurs à tout moment accéder aux informations relatives au vrai produit et, dans le futur, l’acheter.

 

 

Le mot de la fin revient à Nicolas Hieronimus, Directeur Général du Groupe L’Oréal : « En mettant nos ressources au service de technologies émergentes qui démocratisent l’accès à une beauté plus intelligente et plus durable, nous permettons à chacun d’apprécier la beauté de manière plus équitable et personnalisée. »

 

Lire aussi >Le patron de Tesla en chair et en Musk à Vivatech 2023

 

 

Photo à la Une :  © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Présent une nouvelle fois au salon Vivatech, le leader mondial de la beauté y a présenté ses dernières innovations ainsi que son nouveau partenariat avec Microsoft. Du diagnostic de peau aux solutions inclusives, visite guidée du stand aux côtés de Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services.

 

À l’instar de LVMH, le groupe L’Oréal est revenu pour la septième année consécutive au plus grand Salon européen dédié à l’innovation et à l’écosystème startup avec pas moins de treize innovations produits. Une technologie perçue par le groupe comme un moyen de mieux informer les clients et de leur faciliter l’accès à des produits et services beauté personnalisés.

 

La technologie constitue “un levier incroyable pour aller plus loin dans l’innovation beauté [à condition] de répondre aux besoins grandissants de durabilité et d’inclusivité” d’après le Président de l’Oréal France, Hervé Navellou.

 

Notre hôtesse, Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services confirme : “Pour nous, la technologie ce n’est pas un gadget mais un outil capable de répondre à une mission : offrir à tout un chacun une beauté personnalisée à même d’avoir un impact positif sur l’environnement comme sur la société.

 

La beauté inclusive, fil rouge de l’édition 2023

 

Tech for Good and Beauty for All” Un message porté par le groupe et par la pétillante Global Director Beauty Tech Services du groupe, Avec un enthousiasme contagieux, Béatrice Dautzenberg dépeint ainsi les quatre grandes thématiques de cette édition 2023 et tout particulièrement celle de l’inclusion, autrement dit le fait d’adresser des solutions à des personnes ou minorités jusqu’ici exclues de l’industrie de la beauté.

 

Et si une innovation résume bien cette année l’enjeu de beauté inclusive défendu par le groupe, c’est bien la technologie Hapta, fruit d’un partenariat entre la société américaine Verily et la marque phare de L’Oréal Luxe, Lancôme. Un nom qui évoque le mot “haptique” ou “science du toucher”.

 

Révélé début 2023 au salon du CES de Las Vegas, il s’agit du premier applicateur de maquillage portable de haute précision entièrement motorisé. Cette technologie entraînée à l’intelligence artificielle permet de stabiliser l’application rouge à lèvre. Moteur et mécanisme permettent en effet de pivoter le tube à 360 degrés et de fléchir jusqu’à 70 degrés.

 

 

Cette avancée technologique qui permet de faciliter l’usage du maquillage pour les personnes atteintes de handicap.

 

Béatrice Dautzenberg fait remarquer qu’aujourd’hui, près de 50 millions de personnes dans le monde présentent une dextérité limitée de leurs mains et bras, avec des tremblements notamment dus à Parkinson.” Elle ajoute “Ce que nous voulons avec ce partenariat c’est de surmonter ce handicap en leur permettant de se maquiller en toute autonomie et de reprendre confiance en eux.”

 

Jusqu’ici, Verily avait développé cette technologie pour aider les personnes atteintes de handicap à tenir leurs couverts de façon plus stable.

 

Hapta sera prochainement déclinée avec une application de mascara.

 

L’Oréal entend ainsi couvrir les deux formes d’expression de la beauté les plus courantes dans le monde.

 

Parmi les autres solutions inclusives présentées à Vivatech, citons l’actualisation de Spotscan, un diagnostic de peau développé par la Roche Posay et initialement lancé en juin 2019.

 

Pour Béatrice Dautzenberg, “c’est un outil de diagnostic développé avec des dermatologues que vous pouvez réaliser à l’aide de votre téléphone. Grâce à une base de données de 6000 images et à la combinaison réalité augmentée (AR) et intelligence artificielle (IA), le client peut, en trois selfies, bénéficier de recommandations produits adaptées à ses besoins.”

 

L’outil ne s’arrête pas à un diagnostic repérant points noirs et boutons, il permet de mesurer sur une échelle de 0 à 5, la nécessité de rencontrer ou non un professionnel mais aussi de se voir recommander une routine beauté à même de mieux protéger et réparer sa peau.

 

 

Le projet est parti du constat que les personnes souffrant d’acné (40% des adultes, 80% des ados) n’ont pas toujours accès à des conseils et prescriptions professionnelles médicales et de ce fait ne savent pas forcément si l’état de leur peau nécessite de voir un spécialiste. Ainsi, selon les données évoquées par notre hôte de chez l’Oréal, seule une personne sur 10 a accès à un dermatologue dans le monde.

 

A date, dix millions de scans ont déjà été réalisés dans 17 pays. Une mise à jour est prévue pour l’année prochaine et inclut non seulement un service client amélioré mais aussi une banque d’image plus fournie, affinant du même coup le travail médical et scientifique.

 

Durabilité : des salons de coiffure au digital

 

Béatrice Dautzenberg relève que le groupe partage “une vision de la division coiffure à l’avant-garde.” Et que “dans ce futur de la beauté”, L’Oréal “réinvente la relation client en salon de coiffure.”

 

Le groupe a développé de longue date une relation privilégiée avec les professionnels de la Beauté et démontre une nouvelle fois son implication dans les Salons de coiffure en se saisissant de la question environnementale.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Présent une nouvelle fois au salon Vivatech, le leader mondial de la beauté y a présenté ses dernières innovations ainsi que son nouveau partenariat avec Microsoft. Du diagnostic de peau aux solutions inclusives, visite guidée du stand aux côtés de Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services.

 

 

À l’instar de LVMH, le groupe L’Oréal est revenu pour la septième année consécutive au plus grand Salon européen dédié à l’innovation et à l’écosystème startup avec pas moins de treize innovations produits. Une technologie perçue par le groupe comme un moyen de mieux informer les clients et de leur faciliter l’accès à des produits et services beauté personnalisés.

 

La technologie constitue “un levier incroyable pour aller plus loin dans l’innovation beauté [à condition] de répondre aux besoins grandissants de durabilité et d’inclusivité” d’après le Président de l’Oréal France, Hervé Navellou.

 

Notre hôtesse, Béatrice Dautzenberg, Global Director Beauty Tech Services confirme : “Pour nous, la technologie ce n’est pas un gadget mais un outil capable de répondre à une mission : offrir à tout un chacun une beauté personnalisée à même d’avoir un impact positif sur l’environnement comme sur la société.

 

La beauté inclusive, fil rouge de l’édition 2023

 

Tech for Good and Beauty for All” Un message porté par le groupe et par la pétillante Global Director Beauty Tech Services du groupe, Avec un enthousiasme contagieux, Béatrice Dautzenberg dépeint ainsi les quatre grandes thématiques de cette édition 2023 et tout particulièrement celle de l’inclusion, autrement dit le fait d’adresser des solutions à des personnes ou minorités jusqu’ici exclues de l’industrie de la beauté.

 

Et si une innovation résume bien cette année l’enjeu de beauté inclusive défendu par le groupe, c’est bien la technologie Hapta, fruit d’un partenariat entre la société américaine Verily et la marque phare de L’Oréal Luxe, Lancôme. Un nom qui évoque le mot “haptique” ou “science du toucher”.

 

Révélé début 2023 au salon du CES de Las Vegas, il s’agit du premier applicateur de maquillage portable de haute précision entièrement motorisé. Cette technologie entraînée à l’intelligence artificielle permet de stabiliser l’application rouge à lèvre. Moteur et mécanisme permettent en effet de pivoter le tube à 360 degrés et de fléchir jusqu’à 70 degrés.

 

 

Cette avancée technologique qui permet de faciliter l’usage du maquillage pour les personnes atteintes de handicap.

 

Béatrice Dautzenberg fait remarquer qu’aujourd’hui, près de 50 millions de personnes dans le monde présentent une dextérité limitée de leurs mains et bras, avec des tremblements notamment dus à Parkinson.” Elle ajoute “Ce que nous voulons avec ce partenariat c’est de surmonter ce handicap en leur permettant de se maquiller en toute autonomie et de reprendre confiance en eux.”

 

Jusqu’ici, Verily avait développé cette technologie pour aider les personnes atteintes de handicap à tenir leurs couverts de façon plus stable.

 

Hapta sera prochainement déclinée avec une application de mascara.

 

L’Oréal entend ainsi couvrir les deux formes d’expression de la beauté les plus courantes dans le monde.

 

Parmi les autres solutions inclusives présentées à Vivatech, citons l’actualisation de Spotscan, un diagnostic de peau développé par la Roche Posay et initialement lancé en juin 2019.

 

Pour Béatrice Dautzenberg, “c’est un outil de diagnostic développé avec des dermatologues que vous pouvez réaliser à l’aide de votre téléphone. Grâce à une base de données de 6000 images et à la combinaison réalité augmentée (AR) et intelligence artificielle (IA), le client peut, en trois selfies, bénéficier de recommandations produits adaptées à ses besoins.”

 

L’outil ne s’arrête pas à un diagnostic repérant points noirs et boutons, il permet de mesurer sur une échelle de 0 à 5, la nécessité de rencontrer ou non un professionnel mais aussi de se voir recommander une routine beauté à même de mieux protéger et réparer sa peau.

 

 

Le projet est parti du constat que les personnes souffrant d’acné (40% des adultes, 80% des ados) n’ont pas toujours accès à des conseils et prescriptions professionnelles médicales et de ce fait ne savent pas forcément si l’état de leur peau nécessite de voir un spécialiste. Ainsi, selon les données évoquées par notre hôte de chez l’Oréal, seule une personne sur 10 a accès à un dermatologue dans le monde.

 

A date, dix millions de scans ont déjà été réalisés dans 17 pays. Une mise à jour est prévue pour l’année prochaine et inclut non seulement un service client amélioré mais aussi une banque d’image plus fournie, affinant du même coup le travail médical et scientifique.

 

Durabilité : des salons de coiffure au digital

 

Béatrice Dautzenberg relève que le groupe partage “une vision de la division coiffure à l’avant-garde.” Et que “dans ce futur de la beauté”, L’Oréal “réinvente la relation client en salon de coiffure.”

 

Le groupe a développé de longue date une relation privilégiée avec les professionnels de la Beauté et démontre une nouvelle fois son implication dans les Salons de coiffure en se saisissant de la question environnementale.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus