Après l’Afrique du Sud, l’Afrique de l’Est attise la convoitise de Veuve Clicquot

La Maison de champagne Veuve Clicquot (propriété de LVMH) voyage et explore de nouveaux marchés en Afrique, à l’heure où la demande de produits haut de gamme ne fait que grimper sur le continent.

 

Veuve Clicquot connaît déjà le continent africain. En effet, la Maison de vins pétillants vend déjà ses produits en Afrique du Sud, au Nigeria et dans les pays du Maghreb. Mais comme elle voit toujours plus loin et toujours plus grand, elle envisage prochainement une expansion en Afrique de l’Est, notamment au Kenya et au Ghana. Ce développement vise à renforcer sa présence sur le continent, d’après Jean-Marc Gallot, directeur général de la marque.

 

L’Afrique du Sud figure comme le plus grand marché d’exportation de champagne en Afrique et représente la 22e plus grande destination au monde, selon le Comité Champagne.

 

Concernant Veuve Clicquot, une part de marché de 90 % a permis au pays de se positionner parmi les 10 premiers secteurs mondiaux : « De loin, l’Afrique du Sud est le marché numéro un pour le champagne pour nous » a commenté Jean-Marc Gallot.

 

La société a bénéficié de « l’amour pour les grandes marques » en Afrique du Sud. La Maison souhaite donc maintenir sa position de leader sur le marché sud africain, tout en se développant sur le reste du continent.

 

Pour conserver sa place en Afrique du Sud, la société prend des dispositions, comme suspendre ou ralentir les importantes hausses de prix qu’elle avait mises en place durant les deux dernières années : « Je pense que nous serons certainement plus raisonnables ou moins ambitieux lors de la prochaine augmentation de prix à l’avenir » a déclaré monsieur Gallot.

 

 

Lire aussi >Veuve Clicquot dévoile les trois finalistes du Bold Woman Award au Nigeria

 

Photo à la Une : Photo à la Une : © LVMH

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus