Devialet mise sur le nouvel an chinois pour promouvoir son Phantom I

Devialet vient de dévoiler une édition limitée de son Phantom I 108 dB, par Yang Bao et Wa Liu. Un timing idéal pour célébrer le début de l’année du dragon ainsi que la toute première collaboration artistique de la marque audio portant sur son modèle phare d’enceinte connectée et sans fil.

 

Devialet réalise pour la première fois une collaboration artistique donnant naissance à l’enceinte Phantom I 108 dB édition limitée par  Yang Bao & Wa Liu. La marque d’ingénierie acoustique de luxe a ainsi fait appel à deux artistes chinois pluridisciplinaires : Yang Bao est créateur d’installations artistiques, compositeur et pianiste formé à Juilliard, et Wa Liu, un artiste multimédia diplômé de Yale et du MIT.

 

Yang Bao et Wa Liu ont pensé cette enceinte comme un voyage sensoriel entre son et art visuel, directement inspiré du concept de « Musique infinie ».

 

L’ensemble permet une sublimation du son ultra-dense, à impact physique de la Phantom I, un modèle offrant “davantage de puissance, de clarté et de précision qu’aucune autre enceinte.”

 

L’artiste Wa Liu, explique : “Lorsque vous jouez un son sur Phantom, en particulier des basses puissantes, vous avez l’impression qu’il est vivant. C’est la raison pour laquelle nous nous concentrons sur l’idée d’animalité et de métamorphose dans ce projet, afin de créer quelque chose qui respire tout en produisant la pureté de la musique.”

 

Côté esthétique, Devialet a fait appel pour la deuxième fois à l’artisanat français d’excellence des maîtres doreurs de l’atelier Gohard, cette-fois pour revisiter le Phantom I.

 

Ce modèle exclusif, commercialisé 6000 euros depuis fin janvier sur son site e-commerce,  témoigne de l’engouement renforcé du luxe pour des systèmes sonores haute fidélité toujours plus exclusifs.

 

Elle devrait également permettre à Devialet de redynamiser son marché chinois, qui représente 20% de son chiffre d’affaires.

 

A la croisée de la technologie, du savoir-faire et de la tradition

 

Le nouvel an lunaire qui tombe cette année le 10 février est une fête incontournable de la culture chinoise et donne lieu chaque année à des créations en éditions limitées à l’effigie d’un des douze animaux zodiacaux.

 

Pour sa collaboration festive, le spécialiste du son haute fidélité a choisi de capitaliser sur l’essence même du dragon qui fait écho à l’esprit animal de Phantom I, tout à la fois puissant, énigmatique et profondément enraciné dans l’héritage.

 

Associé à l’élément eau (même s’il est de bois en 2024…),le dragon ondule ainsi à la manière des ondes sonores et protège sa perle, synonyme de bonheur, d’abondance, de sagesse ou de connaissance pour son porteur. La forme de cette perle faisant quelque part écho à la forme oblongue de son enceinte connectée.

 

Le duo d’artistes devant le Phantom I 108 dB édition limitée par Yang Bao & Wa Liu  © Devialet

 

Afin de rappeler l’écaille de carpe servant d’armure au dragon légendaire, les flasques de l’édition limitée de la Phantom I 108 dB ont été décorées à la main par les artisans des Ateliers Gohard.

 

L’ornementation de feuilles d’or 22,5 carats, parées d’un vernis rouge profond, a permis de créer un bijou de technologie aux couleurs auspicieuses du nouvel an chinois. Le rouge symbolise en effet le succès, le bonheur et la bonne fortune dans l’ Empire du milieu.

 

Les tonalités or et rouge profond semblent, souligne le communiqué “prendre vie selon la lumière, incarnant l’énergie de la nature et de la musique.”

 

 La célébration de l’artisanat français

Pour continuer à lire cet article, créez un compte gratuit ou connectez-vous

Créez votre compte gratuitement

Je crée mon compte

Ne manquez plus rien de l’actualité économique du luxe.

 

Lire aussi > NOUVEL AN CHINOIS 2024 : LES MAISONS DE LUXE REVISITENT LA TRADITION

 

Photo à la Une : © Devialet

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus