Vous lisez en ce moment
Paris : Comment la fashion week digitale bénéficie d’une nouvelle visibilité (1/2)

Paris : Comment la fashion week digitale bénéficie d’une nouvelle visibilité (1/2)

Selon une récente étude de DMR group, spécialiste de la stratégie de planification média, la valeur combinée de l’exposition médiatique générée à Londres, Paris et Milan par la Fashion Week digitale de Paris s’élève à 19.5 millions d’euros.

 

La première édition de la fashion week haute couture digitale de Paris s’est déroulée du 6 au 8 juillet dernier. En raison des mesures de sécurité du Covid-19, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a invité les marques créditées à produire un film ou une vidéo créative pour présenter leurs créations.

 

Les contenu ont été partagés sur une plateforme en ligne, accessible non seulement aux professionnels, mais également à tout un chacun.

 

En suivant les mots-clés et les hashtags officiels, tels que #PFW par exemple, du 5 au 9 juillet dans les médias, la première semaine couture 100% digitale a enregistré une valeur de l’exposition médiatique ou Earned Media Value (EMV) de près de 19,5 millions d’euros tous médias confondus, selon DMR group.

 

Cette valeur provient principalement des médias sociaux comme Instagram ou Facebook qui représentent à eux seuls 93% de la valeur totale de l’exposition médiatique.

 

Le Web et l’imprimé ont de leur côté généré respectivement 4 % et 3 % de cette EMV.

 

Pour l’imprimé, un panel de 50 journaux nationaux implantés dans 16 pays révèle que l’Italie a fourni la plus grande couverture médiatique à l’événement avec 1,87 pages éditoriales en moyenne.

 

Le Royaume-Uni s’est lui classé deuxième avec 1,67 pages et l’Espagne, troisième avec une moyenne de 0,88.

 

Pour le Web, avec un panel de 100K sites et 25K profils réseaux sociaux analysés, les États-Unis sont classés en tête avec 34 articles, suivis du Royaume-Uni (26), de l’Italie (22). La France se place en 5e position (19 articles) après l’Allemagne (20).

 

Voir aussi


Toujours selon DMR group, de tous les médias, c’est le magazine Vogue qui a fourni la valeur d’exposition la plus élevée. Sur la période considérée, le titre américain a publié 21 posts en lien avec l’événement sur les plateformes sociales. Le compte a ainsi obtenu un Engagement de plus de 542 000 interactions et une Portée de plus de 29 millions de personnes, ce qui équivaut à environ 948 000 euros de l’EMV. A noter aussi que le magazine Vogue a également généré le 6 juillet le post ayant la plus grande portée par un compte média, avec une audience potentielle de plus de 5,7 millions de personnes à lui seul.

 

Cliquez ici pour télécharger l’étude complète.

 

Dans la seconde partie de votre article, retrouvez notre analyse des outils employés par les marques de luxe pour tirer la valeur de leur exposition médiatique durant la Fashion Week. A paraître bientôt sur Luxus+.

 

 

Lire aussi > ​PARIS : LA FASHION WEEK HAUTE COUTURE DEVIENT AUSSI VIRTUELLE

 

Photo à la Une : © Fédération de la Haute Couture et de la Mode

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut