Les exportations horlogères suisses poursuivent leur déclin en mars

Les exportations horlogères suisses ont fléchi en mars, signalant une période difficile après un début d’année mitigé. Les marchés asiatiques ont enregistré des baisses significatives tandis que les exportations vers les États-Unis et les principaux pays européens ont également diminué. Cette tendance reflète les défis persistants rencontrés par l’industrie horlogère suisse, malgré une période de reprise observée après les restrictions liées à la pandémie de Covid-19.

 

Après un début d’année fragile, les exportations horlogères suisses ne semblent pas reprendre des couleurs. Elles ont enregistré une baisse marquée de 16,1% sur un an en mars, totalisant 2 milliards de francs suisses (environ 2 milliards d’euros), selon les données publiées jeudi 18 avril par la Fédération de l’industrie horlogère suisse.

 

Une des baisses les plus notables concerne les exportations vers la Chine, qui ont fondu de 41,5% par rapport à mars 2023, retrouvant « un niveau inférieur à celui de mars 2020, quand la branche s’était pratiquement arrêtée au milieu du mois en raison de la pandémie de Covid ».

 

Cette tendance a été également observée à Hong Kong, avec une chute de 44,2%, et à Singapour, avec une baisse de 14,8%.

 

Outre les marchés asiatiques, les exportations horlogères suisses ont également connu un recul significatif vers d’autres destinations clés. Aux États-Unis, marché considéré comme le moteur de la croissance post-Covid en 2021, les exportations ont baissé de 6,5%.

 

En Europe, les principaux marchés ont également enregistré des replis, avec des retraits respectifs de 13,2% vers le Royaume-Uni, de 13,1% vers l’Allemagne et de 11,9% vers la France.

 

Baisse notable des exportations

 

Les montres en acier ont subi la plus importante baisse en valeur, soit un recul de 28,2% à 642,3 millions de francs suisses (661,5 millions d’euros), suivies par les garde-temps en métaux précieux qui ont diminué de 11,6% à 696,9 millions de francs suisses (717,8 millions d’euros).

 

Pour continuer à lire cet article, créez un compte gratuit ou connectez-vous

Créez votre compte gratuitement

Je crée mon compte

Ne manquez plus rien de l’actualité économique du luxe.

 

Lire aussi>LES EXPORTATIONS HORLOGÈRES SUISSES EN BAISSE EN FÉVRIER

Photo à la Une : © Omega

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus