L’aviation d’affaires se met au vert

Dépassant les stéréotypes de luxe, l’aviation d’affaires s’engage résolument vers une approche plus respectueuse de l’environnement.

 

Symbole des ultra-riches, l’aviation d’affaires est souvent stigmatisée. Cela a même un nom : le jetbashing. Les instances nationales et internationales n’hésitent pas à taxer ce secteur à faible popularité.

 

« Le gouvernement parlait de nous prélever 400 millions sur les quatre prochaines années. Aujourd’hui, on entend parler de 600 millions », déclare Pascal de Izaguirre, président de la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM), qui fédère tout le transport aérien en France, y compris les compagnies aériennes classiques.

 

Pourtant, en plus de générer des emplois, l’aviation d’affaires joue un rôle de premier plan dans les transformations indispensables du domaine aérien pour s’adapter à la transition écologique. Son caractère novateur et adaptable laisse entrevoir qu’elle deviendra moins émettrice de carbone, comme le suggèrent divers indicateurs.

 

Les menaces sont sérieusement prises en considération. Depuis le 1er janvier 2023, l’aviation d’affaires est soumise à des mesures contraignantes : la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) appliquée aux avions appartenant à des entreprises et utilisés pour les déplacements de leurs dirigeants a été relevée, entraînant ainsi une hausse de deux fois le prix du kérosène. Ces vols représentent un quart de l’aviation d’affaires, tandis que les 75 % restants sont effectués par des avions taxis affrétés à la demande.

 

Objectif décarbonation

 

Les acteurs du secteur cherchent à se défaire de cette image négative. C’est le cas du site de location d’avions sur-mesure AEROAFFAIRES, qui bénéficie d’une expertise depuis 1991 dans la location de jets privés et d’hélicoptères à la demande à travers le monde. Elle propose à ses clients un savoir-faire exceptionnel dans le courtage aérien et l’aviation d’affaires. En 2019, François-Xavier Clerc, alors PDG d’AEROAFFAIRES, a positionné sa société en tant que pionnière dans le domaine de l’aviation d’affaires avec une approche écologique et responsable.

 



Pour continuer à lire cet article, créez un compte gratuit ou connectez-vous

Créez votre compte gratuitement

Je crée mon compte

Ne manquez plus rien de l’actualité économique du luxe.

 

Lire aussi>SALON DU BOURGET : DÉCARBONATION, HYDROGÈNE, LES QUESTIONS QUI ALIMENTENT LES DÉBATS DE L’AÉRONAUTIQUE

Photo à la Une : ©AEROAFFAIRES

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus