Accor prépare la refonte de sa marque Sofitel

Le groupe hôtelier français Accor entreprend une refonte majeure de sa marque Sofitel pour marquer ses soixante ans. Sous la direction de Maud Bailly, la stratégie vise à moderniser son parc hôtelier et à améliorer ses services. Cette initiative s’inscrit dans une dynamique d’expansion mondiale avec des ouvertures prévues dans des destinations de renom, tout en renforçant son identité française.

 

Sofitel, la chaîne de luxe du groupe Accor, célèbre ses soixante ans en entamant une nouvelle ère sous la direction de Maud Bailly, qui vise à moderniser son positionnement marketing, son parc hôtelier et ses services.

 

« Quand j’ai pris la direction des Sofitel (en janvier 2023, NDLR), il y avait cette perception d’une marque un peu poussiéreuse. On a repensé la marque », a déclaré la dirigeante lors d’une présentation jeudi 18 avril.

 

Après un repositionnement réussi de Sofitel dans le segment du luxe à la fin des années 2000, Accor a élargi son empreinte dans l’hôtellerie de luxe et de style de vie sous la direction énergique de son PDG, Sébastien Bazin. Le groupe hôtelier français a notamment réalisé l’acquisition de nombreuses marques renommées telles que Raffles, Fairmont, Swissôtel, Mövenpick et d’autres encore.

 

« Ce qui avait été fait en 2010, je le fais à nouveau en opérant un nettoyage pour que la marque soit claire et comprise. Cette renaissance prendra sans doute des mois, peut-être des années mais fera entrer Sofitel dans une nouvelle ère », explique Maud Bailly.

 

« Les Sofitel ne seront jamais des rois de la nuit avec des DJ mixant jusqu’aux petites heures, mais incarnent une hôtellerie raffinée, à la française », a précisé en plaisantant la directrice générale des marques Sofitel, MGallery et Emblems.

 

Nombreuses rénovations

 

Après son arrivée, la directrice de la marque et son équipe avaient entrepris une évaluation globale des 118 établissements Sofitel dans le monde, identifiant un certain nombre d’établissements en deçà des standards attendus. Cela a mis en lumière la nécessité impérieuse d’une mise à niveau. Une cinquantaine d’hôtels avaient alors été sortis du portefeuille de la marque.

 

Réitérant la démarche et afin de retrouver cette cohérence, Sofitel entreprend un toilettage de son réseau. Maud Bailly a ainsi identifié une vingtaine d’hôtels qu’il fallait « soit rénover, soit sortir du réseau » en leur proposant de préférence une autre marque d’Accor, par exemple Pullman ou Swissôtel. « Dix-huit rénovations sont en cours ou à venir » soit 20% du réseau, et trois sorties sont en cours, notamment en Chine, a précisé la dirigeante.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>ACCOR BAT TOUS SES RECORDS EN 2023

Photo à la Une : © Accor

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus