Industrie cosmétique : la Cosmestic Valley multiplie les partenariats

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

La Cosmetic Valley, l’association française basée dans la région Centre-Val de Loire, dont la mission est de soutenir et promouvoir l’industrie des cosmétiques et de la parfumerie, s’est réunie le 9 février dernier, au Château de Versailles. Au cœur de sa stratégie : multiplier les partenariats avec d’autres régions où fleurit l’industrie cosmétique, que cela soit en France ou en Europe.

 

L’industrie de la cosmétique en France est prolifique. Avec 3200 entreprises et 250 000 emplois directs, elle s’affirme même comme le leader mondial de son secteur. La filière vient ainsi de publier ses chiffres le 7 février dernier, qui témoignent de ses performances à l’export en 2022 : elle a ainsi battu un record de croissance annuelle à 18,8 %, et même près de + de 30% aux États-Unis et au Moyen Orient. La Chine a évidemment connu une croissance moindre, mais la reprise des activités et les fêtes laissent présager un rebond, selon la Cosmetic Valley. Cette dernière a donc pu dépasser les 19 milliards d’euros en chiffre d’affaires à l’export. Avec de tels résultats, l’industrie cosmétique constitue le troisième acteur du commerce extérieur derrière l’aéronautique et les vins et spiritueux.

 

La Cosmetic Valley a pour sa part bien cerné l’importance de nouer des relations solides et durables avec les pouvoirs publics. Le pôle compétitivité de la filière, basé dans la région Centre-Val de Loire, souhaite ainsi construire des partenariats structurés pour soutenir le développement de son industrie, avec l’assistance des autorités locales, nationales et européennes.

 

Favoriser l’écosystème cosmétique en Europe

 

Fin 2020, la Commission européenne a pris la décision de financer le programme Horizon Europe ACTT4Cosmetics à hauteur de 3,6 milliards d’euros pendant 5 ans. Ce projet vise à favoriser la création d’un écosystème européen d’innovation plus efficace, ouvert, inclusif et interconnecté dans le domaine des cosmétiques. Il s’agit ainsi de fédérer, autour de Cosmetic Valley, les régions européennes qui parient, elles aussi, sur la cosmétique et la mettent au cœur de leurs stratégies d’attractivité dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la transparence et de l’emploi. Mais le projet ACTT4Cosmetics aspire aussi à intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie cosmétique pour mettre en œuvre des changements structurels tels que les transitions numériques et écologiques.

 

Cette initiative avait déjà débuté dès 2021 avec la conception et la mise en œuvre dans le val de Loire de la plateforme thématique S3 Go4Cosmetics. En lien étroit avec le pôle Cosmetic Valley et la Région, DEV’UP Centre-Val de Loire, un organisme chargé du développement économique et de l’accompagnement des entreprises, y avait activement participé. Centrée sur la valorisation de la chaîne de valeurs,  S3 Go4Cosmetics vise à générer de nouvelles interactions entre les acteurs européens de l’industrie cosmétique, mais aussi à favoriser des investissements et de nouveaux projets en recherche et développement. Dans le cadre de la plateforme interrégionale européenne Go4, Cosmetics et avec l’aide de la Région Centre- Val de Loire, la Cosmetic Valley a aussi ouvert une antenne à Bruxelles début 2022.

 

Partenariats pôle de compétitivité-régions

 

Des partenariats avec les régions sont indispensables pour le développement de la recherche et la coordination des dynamiques interrégionales en Europe. À ce titre, plusieurs régions de France voient l’implantation du secteur cosmétique sur leur territoire. La filière cosmétique s’est ainsi peu à peu inscrite dans la « feuille de route régionale Santé » de la Nouvelle-Aquitaine. Le partenariat avec cette dernière de la Cosmetic Valley a pour but de développer les circuits courts et les matières premières naturelles, offrant également une plus forte visibilité et contribuant au rayonnement du « Made in France ». De même, la Cosmetic Valley a lié un partenariat avec la région Normandie, pour renforcer les projets dédiés à la sécurité des produits et des flux.

 

Enfin, les trois quarts des fabricants de cosmétiques et parfums sont situés dans la région Ile-de-France et la filière a été retenue comme « stratégique » dans son schéma de développement 2022-2028. Selon des données de la Chambre de commerce et d’industrie datant d’octobre 2022, plus de 800 fabricants sur 1100 sont présents dans la seule Ile-de-France. Dans un  Paris capitale du luxe et de la beauté, la cosmétique est devenue filière prioritaire, aujourd’hui dopé par le développement de l’IA.

 

Les DROM constituent également une cible de choix pour Cosmetic Valley. En Guyane, l’association est implantée depuis 2022. La Martinique a, elle, inauguré une convention de partenariat et une antenne à Fort-de-France, pour faire de la biodiversité un levier de développement économique durable.  La Réunion a elle aussi ouvert une antenne, dans le cadre d’Interreg. Ce dernier est un programme financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de l’Union Européenne, dans l’objectif de renforcer les liens de coopération entre La Réunion et les pays de l’océan Indien et de constituer un levier de codéveloppement dans la zone. Le ministre de l’Outre-mer, Jean-François Carenco souhaite l’étendre à tous les territoires ultra marins pour rassembler les entreprises locales, et organiser la fourniture en ingrédients des géants cosmétiques français.

 

L’implantation des marques sur les territoires

 

L’Aisne a elle aussi vu ses terres investies par les grands noms de la cosmétique, mais avec une grande discrétion et dans la durée. Le département accueille actuellement deux leaders mondiaux, L’Oréal  et LVMH. Installé à Gauchy depuis 1986, l’usine Fapagau, filiale de L’Oréal, est chargée de la production en grandes séries des parfums de la marque. 200 salariés remplissent et conditionnent les flacons de fragrances pour Lancôme, Yves Saint Laurent ou Giorgio Armani. Depuis 1995, le groupe LVMH a, lui,  implanté à Vervins, ville sous-préfecture de la Thiérache. Cette dernière, installée sur plus de 8 000 m², fabrique pour les grands noms du parfum, filiales du numéro un du luxe, comme Givenchy, Kenzo et Fendi. En revanche, après avoir envisagé un projet d’implantation de Clarins au parc des autoroutes à Saint-Quentin (Aisne), le spécialiste français de la beauté a finalement choisi Troyes, dans l’Aube, pour y installer une deuxième usine, qui démarrera fin 2024, après un premier site industriel à Pontoise (Oise).

 

La mise en réseau opérée par la Cosmetic Valley sur les plans locaux, nationaux et européens, est massive. Dans le même esprit visant à rassembler les forces de son industrie, mais cette fois en France, Cosmetic Valley a également lancé une plateforme informatique, www.IDcosm.com, qui vise à favoriser les mises en relation entre les acteurs de l’innovation, publics et privés, porteurs de projets de recherche et d’innovation.

 

Lire aussi >Cosmétiques : L’Oréal, Lvmh et Shiseido en passe de racheter Aesop

Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

La Cosmetic Valley, l’association française basée dans la région Centre-Val de Loire, dont la mission est de soutenir et promouvoir l’industrie des cosmétiques et de la parfumerie, s’est réunie le 9 février dernier, au Château de Versailles. Au cœur de sa stratégie : multiplier les partenariats avec d’autres régions où fleurit l’industrie cosmétique, que cela soit en France ou en Europe.

 

L’industrie de la cosmétique en France est prolifique. Avec 3200 entreprises et 250 000 emplois directs, elle s’affirme même comme le leader mondial de son secteur. La filière vient ainsi de publier ses chiffres le 7 février dernier, qui témoignent de ses performances à l’export en 2022 : elle a ainsi battu un record de croissance annuelle à 18,8 %, et même près de + de 30% aux États-Unis et au Moyen Orient. La Chine a évidemment connu une croissance moindre, mais la reprise des activités et les fêtes laissent présager un rebond, selon la Cosmetic Valley. Cette dernière a donc pu dépasser les 19 milliards d’euros en chiffre d’affaires à l’export. Avec de tels résultats, l’industrie cosmétique constitue le troisième acteur du commerce extérieur derrière l’aéronautique et les vins et spiritueux.

 

La Cosmetic Valley a pour sa part bien cerné l’importance de nouer des relations solides et durables avec les pouvoirs publics. Le pôle compétitivité de la filière, basé dans la région Centre-Val de Loire, souhaite ainsi construire des partenariats structurés pour soutenir le développement de son industrie, avec l’assistance des autorités locales, nationales et européennes.

 

Favoriser l’écosystème cosmétique en Europe

 

Fin 2020, la Commission européenne a pris la décision de financer le programme Horizon Europe ACTT4Cosmetics à hauteur de 3,6 milliards d’euros pendant 5 ans. Ce projet vise à favoriser la création d’un écosystème européen d’innovation plus efficace, ouvert, inclusif et interconnecté dans le domaine des cosmétiques. Il s’agit ainsi de fédérer, autour de Cosmetic Valley, les régions européennes qui parient, elles aussi, sur la cosmétique et la mettent au cœur de leurs stratégies d’attractivité dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la transparence et de l’emploi. Mais le projet ACTT4Cosmetics aspire aussi à intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie cosmétique pour mettre en œuvre des changements structurels tels que les transitions numériques et écologiques.

 

Cette initiative avait déjà débuté dès 2021 avec la conception et la mise en œuvre dans le val de Loire de la plateforme thématique S3 Go4Cosmetics. En lien étroit avec le pôle Cosmetic Valley et la Région, DEV’UP Centre-Val de Loire, un organisme chargé du développement économique et de l’accompagnement des entreprises, y avait activement participé. Centrée sur la valorisation de la chaîne de valeurs,  S3 Go4Cosmetics vise à générer de nouvelles interactions entre les acteurs européens de l’industrie cosmétique, mais aussi à favoriser des investissements et de nouveaux projets en recherche et développement. Dans le cadre de la plateforme interrégionale européenne Go4, Cosmetics et avec l’aide de la Région Centre- Val de Loire, la Cosmetic Valley a aussi ouvert une antenne à Bruxelles début 2022.

 

Partenariats pôle de compétitivité-régions

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

La Cosmetic Valley, l’association française basée dans la région Centre-Val de Loire, dont la mission est de soutenir et promouvoir l’industrie des cosmétiques et de la parfumerie, s’est réunie le 9 février dernier, au Château de Versailles. Au cœur de sa stratégie : multiplier les partenariats avec d’autres régions où fleurit l’industrie cosmétique, que cela soit en France ou en Europe.

 

L’industrie de la cosmétique en France est prolifique. Avec 3200 entreprises et 250 000 emplois directs, elle s’affirme même comme le leader mondial de son secteur. La filière vient ainsi de publier ses chiffres le 7 février dernier, qui témoignent de ses performances à l’export en 2022 : elle a ainsi battu un record de croissance annuelle à 18,8 %, et même près de + de 30% aux États-Unis et au Moyen Orient. La Chine a évidemment connu une croissance moindre, mais la reprise des activités et les fêtes laissent présager un rebond, selon la Cosmetic Valley. Cette dernière a donc pu dépasser les 19 milliards d’euros en chiffre d’affaires à l’export. Avec de tels résultats, l’industrie cosmétique constitue le troisième acteur du commerce extérieur derrière l’aéronautique et les vins et spiritueux.

 

La Cosmetic Valley a pour sa part bien cerné l’importance de nouer des relations solides et durables avec les pouvoirs publics. Le pôle compétitivité de la filière, basé dans la région Centre-Val de Loire, souhaite ainsi construire des partenariats structurés pour soutenir le développement de son industrie, avec l’assistance des autorités locales, nationales et européennes.

 

Favoriser l’écosystème cosmétique en Europe

 

Fin 2020, la Commission européenne a pris la décision de financer le programme Horizon Europe ACTT4Cosmetics à hauteur de 3,6 milliards d’euros pendant 5 ans. Ce projet vise à favoriser la création d’un écosystème européen d’innovation plus efficace, ouvert, inclusif et interconnecté dans le domaine des cosmétiques. Il s’agit ainsi de fédérer, autour de Cosmetic Valley, les régions européennes qui parient, elles aussi, sur la cosmétique et la mettent au cœur de leurs stratégies d’attractivité dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la transparence et de l’emploi. Mais le projet ACTT4Cosmetics aspire aussi à intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie cosmétique pour mettre en œuvre des changements structurels tels que les transitions numériques et écologiques.

 

Cette initiative avait déjà débuté dès 2021 avec la conception et la mise en œuvre dans le val de Loire de la plateforme thématique S3 Go4Cosmetics. En lien étroit avec le pôle Cosmetic Valley et la Région, DEV’UP Centre-Val de Loire, un organisme chargé du développement économique et de l’accompagnement des entreprises, y avait activement participé. Centrée sur la valorisation de la chaîne de valeurs,  S3 Go4Cosmetics vise à générer de nouvelles interactions entre les acteurs européens de l’industrie cosmétique, mais aussi à favoriser des investissements et de nouveaux projets en recherche et développement. Dans le cadre de la plateforme interrégionale européenne Go4, Cosmetics et avec l’aide de la Région Centre- Val de Loire, la Cosmetic Valley a aussi ouvert une antenne à Bruxelles début 2022.

 

Partenariats pôle de compétitivité-régions

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus