Portrait : Michel Ohayon, grandeur et décadence

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Qui est Michel Ohayon, l’homme d’affaires dont tout le monde parle ces derniers temps ? Ces dernières décennies, il avait réussi à construire un empire  immobilier et commercial en France. Mais son portefeuille dans la distribution a été trés fragilisé par le désastre Camaïeu.

 

À 61 ans, il est l’un des premiers propriétaires fonciers du centre-ville de Bordeaux. Son portefeuille comprend aussi des hôtels de luxe et un florilège d’actifs Retail telles que la Grande Récré, Gap France, Go sport et des magasins Galeries Lafayette en régions. Outre ces secteurs, l’Oenologie ou encore la Restauration sont autant de branches associés à son nom, à travers sa société d’investissements, la Financière immobilière bordelaise et sa filiale Hermione People and Brands (HPB).

 

La dernière actualité qui fait parler de lui est l’annonce du placement en redressement des 26 magasins Galeries Lafayette qu’il contrôle en France, à travers la société Hermione Retail. Une annonce qu’il a fait lors d’une rare interview accordée le 17 février à Sud Ouest. Le lendemain, un porte-parole de l’homme d’affaires rectifiait ses dires : ces magasins vont être mis sous sauvegarde du tribunal de commerce, et non placés en redressement judiciaire.

 

« Il y a eu une erreur (…). Il n’y a pas de placement en redressement judiciaire, car a été déposée vendredi matin une demande de placement en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Bordeaux. Il n’y a pas de cessation de paiement » a-t-il déclaré à l’AFP.

 

Michel Ohayon détient en effet une vingtaine de grands magasins Galeries Lafayette, acquis auprès du groupe éponyme en 2018. Ils emploient 750 employés à travers toute la France, dans des villes comme Bayonne, Cannes, Niort ou encore Rouen.

 

Malgré un riche portefeuille immobilier, l’empire de Monsieur Ohayon tangue dangereusement alors que son activité Retail semble s’envoler comme une plume.

 

Michel Ohayon, l’une des grandes fortunes de France

 

Expert des rachats d’entreprise, parfois qualifié de trop gourmand, le Girondin serait-il en train de se brûler les ailes ?

 

En septembre dernier, la liquidation de Camaïeu avait laissé quelque 2 600 salariés sans emploi. Quelques mois plus tard, le tribunal de commerce de Grenoble plaçait en redressement judiciaire Go sport, une autre enseigne détenue par Michel Ohayon, employant plus de 2 000 personnes. Ce dernier a fait appel de la décision, estimant que le magasin de sport sera « vendu avant » l’issue de la procédure. Depuis les représentants syndicaux des 300 salariés de l’enseigne de prêt-à-porter Gap France ont aussi exercé leur droit d’alerte.

 

« On a déstabilisé Go Sport à cause de Camaïeu. Alors que la société allait faire en 2023 ses premiers bénéfices en 17 ans, les salariés n’ont pas fait confiance aux dirigeants (…) C’est une erreur qui va provoquer de la casse sociale et entraîner dans le même mouvement Gap. Une mise en sauvegarde aurait suffi » commente-t-il. Des déclarations faites après que le tribunal de Bordeaux a également placé en redressement judiciaire, à sa demande, sa principale holding, la Financière immobilière bordelaise, le 15 février dernier.

 

Or, c’est avec cette première société que le girondin a bâti son vaste empire, à partir des années 1980. Mais qui est vraiment cet investisseur polyvalent, 104e fortune de France, selon le dernier classement du magazine Challenges ?

 

Le rêve à la française

 

Arrivé de Casablanca à l’âge de deux ans en Gironde, ce fils de marchands de tissus débute sa carrière d’entrepreneur à Bordeaux dans le prêt-à-porter. À 22 ans, il ouvre un premier magasin en franchise avec Daniel Hechter, qui rencontre un franc succès. Les profits dégagés par les ventes lui permettent de racheter d’autres boutiques et de posséder au bout de plusieurs années 15 magasins. Avec un appétit toujours plus développé, il décide de se lancer dans l’immobilier et rachète de nombreux immeubles vétustes, pour les louer ensuite à de grandes enseignes telles que Zara ou H&M.

 

Les années 2000 sont synonyme de réussite pour cet homme d’affaires aux multiples casquettes. En 2005, il fait son entrée dans le top 500 des plus grandes fortunes de France. Petit à petit, il acquiert des hôtels comme le Trianon Palace de Versailles ou le Sheraton de Roissy. Il décide même de devenir entrepreneur dans le bâtiment en réalisant pour le compte de la mairie de Bordeaux un auditorium.

 

Un entrepreneur trop gourmand ?

 

Depuis 2018, Michel Ohayon multiplie les acquisitions dans le secteur en crise de la distribution. Cette année-là, il devient propriétaire d’une vingtaine de magasins Galeries Lafayette, puis enchaîne les rachats d’entreprises à la barre du tribunal, dont Camaïeu, Gap et Go Sport. Une décision pas si judicieuse que cela, au vu des problèmes auxquels il est confronté depuis peu.

 

Rester à voir comment il réussira à se sortir de cette série d’impairs et à renouer avec la Baraka…

 

Lire aussi >Les Galeries Lafayette cèdent le BHV Marais

Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Qui est Michel Ohayon, l’homme d’affaires dont tout le monde parle ces derniers temps ? Ces dernières décennies, il avait réussi à construire un empire  immobilier et commercial en France. Mais son portefeuille dans la distribution a été trés fragilisé par le désastre Camaïeu.

 

À 61 ans, il est l’un des premiers propriétaires fonciers du centre-ville de Bordeaux. Son portefeuille comprend aussi des hôtels de luxe et un florilège d’actifs Retail telles que la Grande Récré, Gap France, Go sport et des magasins Galeries Lafayette en régions. Outre ces secteurs, l’Oenologie ou encore la Restauration sont autant de branches associés à son nom, à travers sa société d’investissements, la Financière immobilière bordelaise et sa filiale Hermione People and Brands (HPB).

 

La dernière actualité qui fait parler de lui est l’annonce du placement en redressement des 26 magasins Galeries Lafayette qu’il contrôle en France, à travers la société Hermione Retail. Une annonce qu’il a fait lors d’une rare interview accordée le 17 février à Sud Ouest. Le lendemain, un porte-parole de l’homme d’affaires rectifiait ses dires : ces magasins vont être mis sous sauvegarde du tribunal de commerce, et non placés en redressement judiciaire.

 

« Il y a eu une erreur (…). Il n’y a pas de placement en redressement judiciaire, car a été déposée vendredi matin une demande de placement en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Bordeaux. Il n’y a pas de cessation de paiement » a-t-il déclaré à l’AFP.

 

Michel Ohayon détient en effet une vingtaine de grands magasins Galeries Lafayette, acquis auprès du groupe éponyme en 2018. Ils emploient 750 employés à travers toute la France, dans des villes comme Bayonne, Cannes, Niort ou encore Rouen.

 

Malgré un riche portefeuille immobilier, l’empire de Monsieur Ohayon tangue dangereusement alors que son activité Retail semble s’envoler comme une plume.

 

Michel Ohayon, l’une des grandes fortunes de France

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Qui est Michel Ohayon, l’homme d’affaires dont tout le monde parle ces derniers temps ? Ces dernières décennies, il avait réussi à construire un empire  immobilier et commercial en France. Mais son portefeuille dans la distribution a été trés fragilisé par le désastre Camaïeu.

 

À 61 ans, il est l’un des premiers propriétaires fonciers du centre-ville de Bordeaux. Son portefeuille comprend aussi des hôtels de luxe et un florilège d’actifs Retail telles que la Grande Récré, Gap France, Go sport et des magasins Galeries Lafayette en régions. Outre ces secteurs, l’Oenologie ou encore la Restauration sont autant de branches associés à son nom, à travers sa société d’investissements, la Financière immobilière bordelaise et sa filiale Hermione People and Brands (HPB).

 

La dernière actualité qui fait parler de lui est l’annonce du placement en redressement des 26 magasins Galeries Lafayette qu’il contrôle en France, à travers la société Hermione Retail. Une annonce qu’il a fait lors d’une rare interview accordée le 17 février à Sud Ouest. Le lendemain, un porte-parole de l’homme d’affaires rectifiait ses dires : ces magasins vont être mis sous sauvegarde du tribunal de commerce, et non placés en redressement judiciaire.

 

« Il y a eu une erreur (…). Il n’y a pas de placement en redressement judiciaire, car a été déposée vendredi matin une demande de placement en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Bordeaux. Il n’y a pas de cessation de paiement » a-t-il déclaré à l’AFP.

 

Michel Ohayon détient en effet une vingtaine de grands magasins Galeries Lafayette, acquis auprès du groupe éponyme en 2018. Ils emploient 750 employés à travers toute la France, dans des villes comme Bayonne, Cannes, Niort ou encore Rouen.

 

Malgré un riche portefeuille immobilier, l’empire de Monsieur Ohayon tangue dangereusement alors que son activité Retail semble s’envoler comme une plume.

 

Michel Ohayon, l’une des grandes fortunes de France

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus