[Luxus+ Magazine] Après la mort de Silvio Berlusconi, le casse-tête de son héritage

Les dernières volontés de l’ancien Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, décédé le 12 juin dernier, devraient être connues ce 26 juin. L’attention se porte désormais sur la manière dont son vaste empire médiatique et son patrimoine immobilier seront divisés entre ses cinq enfants et sa dernière compagne, Marta Fascina.

 

La situation a des airs de Succession, la série télévisée produite par HBO, qui retrace la transmission d’un empire des médias. Mais ici, il s’agit bien de la réalité, et l’héritage concerne l’empire construit par Silvio Berlusconi, décédé d’une leucémie à l’âge de 86 ans le 12 juin dernier.

 

 

« Il Cavaliere » laisse derrière lui une fortune estimée à 7 milliards de dollars (environ 6,5 milliards d’euros) par le magazine américain Forbes. Homme d’affaires, magnat des médias, sénateur, président du Conseil des ministres à trois reprises, il était considéré en 2021 comme le sixième homme le plus riche d’Italie et le 318e plus riche au monde.

 

Sa fortune provient de sa carrière dans les médias, lorsqu’il a fondé la chaîne de télévision TeleMilano en 1974, puis créé Fininvest, l’une des plus importantes sociétés de portefeuille financières en Italie. Grâce à cette dernière, il contrôlait trois chaînes de télévision (le groupe Mediaset, devenu MediaForEurope), la plus grande maison d’édition italienne (Mondadori), un groupe d’assurances et de banques ainsi que Medusa, la plus grande régie publicitaire italienne. Ces succès lui ont également permis d’investir dans divers clubs de football, d’abord l’AC Milan, qu’il revend à des investisseurs chinois en 2017, puis l’AC Monza.

 

Patrimoine conséquent

 

En 2009, Le Figaro a dressé le bilan du patrimoine de Silvio Berlusconi, qui comprenait « sept somptueuses villas, 63% du holding familial Fininvest qui contrôle un empire médiatique, des intérêts dans l’édition (50% de Mondadori) et l’assurance, une flotte d’avions et d’hélicoptères privés, un yacht de 48 mètres, des biens immobiliers évalués entre 6 et 8 milliards d’euros. Sans compter des comptes en banque en millions. »

 

Ce rapport, auquel il faut ajouter le théâtre Manzoni de Milan, semble aujourd’hui toujours fidèle.

 

 

Cliquez ici pour consulter l’article entier sur Luxus Plus Magazine.

 

Photo à la Une :  © Presse

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus