Vous lisez en ce moment
Les ventes de Tod’s ont chuté de près de 30 % au premier trimestre

Les ventes de Tod’s ont chuté de près de 30 % au premier trimestre

Affecté par le verrouillage de ses principaux marchés, le chausseur de luxe italien Tod’s a vu ses ventes dégringoler de 29,4% au cours du premier trimestre 2020. Après quelques signes de reprise en Chine, le groupe de mode reste très prudent pour le second semestre.

 

Avec les fermetures de ses boutiques en Chine, en Europe puis aux États-Unis et l’arrêt des flux touristiques dans le monde entier, le groupe italien Tod’s a été, comme le marché de la mode et du luxe en général, très affecté par le pandémie de coronavirus.

 

Hier, mercredi 13 mai, le groupe a annoncé dans un communiqué officiel que les ventes du premier trimestre (soit au cours des trois mois qui se sont terminés le 31 mars dernier) avaient chuté de 29,4% à 152,8 millions d’euros – 165,60 millions de dollars – à taux de change courants par rapport au même trimestre de l’année précédente, contre une estimation des analystes d’environ 162 millions d’euros, selon une enquête de l’agence de presse Reuters.

 

La société holding Tod’s SpA a fait savoir qu’elle avait enregistré un recul de ses ventes de toutes ses marques à savoir Tod’s, Roger Vivier, Hogan et Fay, et ce dans l’ensemble des zones géographiques, pour toutes catégories de produits et sur tous les réseaux de distribution.

 

La crise épidémique a foudroyé le groupe donc, alors que ses ventes enregistraient une forte croissance au début de l’année dans toutes les régions du monde, selon le Président-Directeur Général Diego Della Valle.

 

Le groupe, spécialisé dans les mocassins de luxe, commençait en effet tout juste à relever la tête après quatre années consécutives de repli : en 2019, le chiffre d’affaires avait continué à diminuer légèrement, marquant un quatrième déclin annuel consécutif. La reprise au dernier trimestre de l’année 2019 avait alors été un signe que la stratégie de relance des marques du groupe commençait enfin à porter ses fruits.

 

En réaction à cette crise, le groupe de mode a déclaré qu’il restait « très prudent » pour le second trimestre et pour le reste de l’année et qu’il accordera une attention particulière à la réduction des coûts, à la limitation des stocks (pour éviter les invendus) ainsi qu’à l’augmentation de son efficacité, ce qui devrait donner à l’avenir de « bons résultats » selon le CEO Diego Della Valle.

 

Aussi, Tod’s a annoncé préparer un nouveau plan de design, de marketing et de communication et se concentrer pour cela sur son nouveau directeur de la création, Walter Chiapponi.

 

Enfin, le directeur financier Emilio Macellari a conclu en disant que, même si l’urgence de la crise sanitaire avait compliqué les efforts de la direction pour faire progresser les ventes, le groupe n’avait jamais cessé de soutenir tous ses employés dans chaque pays, en versant les salaires mêmes à ceux qui ne travaillaient pas : « Aux États-Unis ou là où d’autres sont licenciés ou mis en chômage partiel parce que les magasins sont fermés, nous continuons à payer nos salariés dans le monde entier. Ce n’est peut-être pas très raisonnable économiquement parlant, mais la solidarité, l’aide sont des valeurs importantes, et soutenir ceux qui ont été avec nous dans les bons comme dans les mauvais moments » .

Voir aussi


 

Alors que Tod’s redémarre progressivement et graduellement ses activités dans le monde entier, son PDG reste optimiste : « Nous espérons dans les prochains mois avoir plus de visibilité et d’avoir des objectifs réalistes, en espérant que nous pourrons recommencer, bien que progressivement, à voir un avenir plus clair » .

 

Lire aussi > Tod’s annonce qu’il ne distribuera pas de dividende

 

Photo à la Une : © Tod’s / Facebook

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut