Vous lisez en ce moment
Isabelle Ginestet-Naudin : « Comme tout investisseur, nous avons établi des critères de sélection adaptés »

Isabelle Ginestet-Naudin : « Comme tout investisseur, nous avons établi des critères de sélection adaptés »

Isabelle Ginestet-Naudin, directrice du pôle industries créatives de la BPI nous explique ses missions et dans quels types de projets elle investit. En parallèle, la mise sur le marché par la BPI d’un nouveau prêt dédié aux entreprises du secteur des industries créatives est intervenu au deuxième trimestre 2017. Bpifrance a mobilisé 1,3 milliard d’euros pour le secteur en 2015, dont 540 millions pour la mode et le luxe.

En quoi consiste votre travail au sein de la Banque Publique d’Investissement ?

Je suis directrice du pôle indutries créatives au sein de la Direction des PME de Bpifrance Investissement. Cette action s’inscrit dans la mission d’intérêt général de la banque sur les marchés dits stratégiques pour la France. Ce sont des segments de marchés où il y a la nécessité d’avoir une action particulière et volontariste clique aqui. Exemple : les industries créatives. En effet, de par leur nature créative, aléatoire et souvent immatérielle, les entreprises indépendantes situées dans ce secteur d’activité peuvent avoir des difficultés pour trouver des financements, en dehors des grands groupes industriels du luxe. C’est à ce moment-là qu’intervient Bpifrance. Nous avons créé plusieurs fonds pour les accompagner dans leur développement. Le premier fonds « Patrimoine et création » a été lancé en 2005. Aujourd’hui, nous en sommes à la troisième génération du fonds. Depuis, nous avons développé deux autres fonds: le fonds « Mode et Finance » […]

RETROUVER LA TOTALITÉ DE CET ARTICLE EN COMMANDANT LES CAHIERS DE L’ECONOMIE DU LUXE – VERSION INTÉGRALE

VOUS POUVEZ EGALEMENT CONSULTER CET ARTICLE EN COMMANDANT LE CAHIER FINANCE (PDF)

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut