Groupe Barrière : les enfants de Dominique Desseigne préparent le terrain pour la 5e génération

Joy et Alexandre Barrière, les enfants de Dominique Desseigne, ont pris les commandes du groupe Lucien Barrière en avril 2023. Leur objectif : préparer l’entreprise « pour la cinquième génération ». Les nouveaux dirigeants mettent l’accent sur la proximité avec les employés, une internationalisation ciblée au Moyen-Orient et une transformation numérique.

 

Après une transition mouvementée, Joy et Alexandre Barrière,représentants de la quatrième génération de la famille,  amorcent un nouveau chapitre au sein du groupe Lucien Barrière, le premier casinotier de France, fondé en 1912. Leur objectif : préparer l’entreprise « pour la cinquième génération ».

 

En avril 2023, Joy et Alexandre Barrière ont pris les rênes du groupe Lucien Barrière, succédant à leur père Dominique Desseigne, 79 ans, le mari de Diane Barrière, héritière du groupe décédée en 2001. Cette transition a été précédée par une bataille familiale relayée dans les médias au cours des derniers mois. Le duo a finalement acquis la totalité des parts du groupe cet été.

 

« Ce que nous voulons, c’est nous inscrire dans le sillon tracé par les trois générations d’entrepreneurs et de bâtisseurs qui nous ont précédés, en étant dignes d’eux et en particulier de notre mère. Et faire en sorte que le groupe continue d’exister pour la cinquième génération et qu’il retrouve le chemin de la croissance », explique Alexandre Barrière, 36 ans.

 

Garder le contact avec le terrain

 

Le groupe, qui dispose d’un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros, englobe 32 casinos, 19 hôtels de luxe et plus de 150 restaurants et bars, dont le Fouquet’s sur les Champs-Elysées.

 

Depuis leur nomination, les nouveaux dirigeants multiplient les visites sur les sites du groupe, rencontrant les près de 7 000 employés.

 

« Un des axes qui nous tient à coeur, c’est de rester proche du terrain », indique Joy Desseigne-Barrière, 33 ans, qui a commencé sa carrière à Londres avant de rejoindre le groupe où elle a commencé par une « immersion » au casino de La Rochelle.

 

« On a peut-être un rôle différent au sein de l’entreprise, mais on n’a pas changé et on ne veut pas que nos rapports de proximité changent », insiste son frère.

 

Cap sur l’international et le numérique

 

Parmi leurs priorités, l’internationalisation du groupe occupe une place de choix. En privilégiant « la qualité à la quantité », ils envisagent d’accélérer leur présence au Moyen-Orient, où le groupe est déjà implanté à Dubai et Abou Dhabi, via notamment des brasseries Fouquet’s.

 

« Pour l’anecdote, Tom Cruise est resté un jour de plus parce qu’il voulait absolument remanger les hamburgers du Fouquet’s d’Abou Dhabi », assure Alexandre Barrière.

 

Par ailleurs, le numérique est au cœur de leur stratégie, avec le lancement en test d’une application « qui permet aux clients de rentrer dans un casino, de suivre l’actualité et de payer », explique Joy, qui s’est spécialisée dans les données.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus+ Abonnement Digital + Papier

 

Lire aussi>LE GROUPE BARRIÈRE FAIT ÉVOLUER SA GOUVERNANCE ET SON ACTIONNARIAT

Photo à la Une : ©Casino Barrière

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus