Vous lisez en ce moment
Etude CNC : Quelle perception ont les Français du cuir?

Etude CNC : Quelle perception ont les Français du cuir?

Accompagné par Happydemics, l’Observatoire Économique du Conseil National du Cuir révèle les résultats de son étude en ligne sur la perception du cuir par les Français.

 

Le Conseil National du Cuir, aidé par la plateforme d’étude Happydemics, a mené auprès d’un échantillon représentatif de la population française, une étude sur la perception du cuir. Cette dernière a permis d’évaluer l’image du cuir et les usages qu’en ont les Français.

 

Une matière responsable

 

Selon l’étude, la matière cuir bénéficie d’une image positive en terme de résistance et de longévité. En effet, 74% des Français déclarent qu’il s’agit d’une matière « durable » et « naturelle » et 64% d’entre eux la qualifie de «solide». Parmi ceux qui ont déclaré consommer des articles en cuir, 63% considèrent que le cuir est la matière la plus résistante, devant les matières synthétiques et textiles.

 

Le caractère réparable du cuir est également perçu de manière positive par les Français : 6 consommateurs sur 10 ont l’habitude de faire réparer leurs articles en cuir et 31% d’entre eux les achètent en seconde main. À l’heure où la surconsommation est pointée du doigt, le fait que le cuir soit réparable constitue un atout majeur.

 

73% des Français affirment que le cuir est une matière d’origine naturelle, mais il s’agit d’un fait mieux connu par les populations plus âgées : 54% des 18-24 ans pensent que l’on élève des animaux pour faire du cuir tandis que 31% déclarent qu’il ne s’agit pas d’une matière d’origine animale.

 

Habitudes de consommation

 

De plus, parmi les 52% des Français qui n’achètent pas de cuir, 30% des 18-24 ans invoquent la protection animale pour justifier ce choix et 21% estiment ainsi protéger la planète. Or, en France et en Europe, le cuir est fabriqué à partir de peaux d’animaux élevés pour leur viande ou leur lait. De plus, la peau représente en moyenne environ 5 % de la valeur totale d’un animal d’élevage. Ainsi, élever un animal pour sa peau représenterait un modèle économique sans aucune viabilité.

 

Le cuir est perçu comme une matière onéreuse pour 70% des interrogés, pourtant, près de la moitié (48%) a l’habitude d’en acheter. Parmi les articles les plus plébiscités, la chaussure est le produit en cuir le plus consommé (33%), vient ensuite la maroquinerie (23%), les vêtements (18%), et enfin les gants et le mobilier (13%).

 

Les femmes déclarent acheter plus souvent de la maroquinerie que les hommes (30% contre 16%), alors qu’à l’inverse, les hommes plébiscitent plus les chaussures que les femmes (34% contre 32%).

Voir aussi

 

« Les résultats de cette étude démontrent que le cuir est perçu positivement par une majorité de Français, et ce, malgré de nombreuses idées reçues, souvent persistantes. Néanmoins, la filière du cuir met tout en œuvre pour accélérer le travail d’information et de sensibilisation mené ces dernières années, notamment auprès des jeunes générations. Matière responsable par essence, la filière cuir a à cœur de défendre les qualités intrinsèques de ce matériau exceptionnel » déclare Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir.

 

 

Lire aussi > LA NOUVELLE CAMPAGNE RIUC DU CONSEIL NATIONAL DU CUIR

 

Photo à la Une : © Conseil National du Cuir

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut