Ce qu’il faut retenir de l’entrée du constructeur de yachts de luxe Ferretti à la Bourse de Milan

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Déjà coté à Hong Kong, le constructeur italien de yachts Ferretti,  a validé son opération de double cotation en intégrant la Bourse de Milan. L’opération a entrainé l’arrivée de nouveaux investisseurs, comme Danilo Iervolino, qui souhaitent revaloriser le Made in Italy.

 

Mardi 27 juin, l’opération de double cotation du constructeur italien de yachts de luxe Ferretti, qui possède la marque de hors-bords Riva, s’est achevée par un succès. Ferretti a intégré la Bourse de Milan et c’est ainsi la première fois qu’une société cotée à Hong Kong réalise une double cotation en Europe.

 

Cette opération porte sur la mise en vente de 88 454 818 actions, représentant environ 26,1 % du capital social.  Ferretti a cependant accordé à UniCredit, en tant que gestionnaire de la stabilisation, une option pour l’achat allant jusqu’à 8 845 482 actions supplémentaires au prix de l’offre, soit environ 10 % du nombre maximum d’actions offertes. Par conséquent, si l’option de surallocation est intégralement exercée, le nombre total d’actions offertes atteindra 97 300 300, soit environ 28,7 % du capital social.

 

Ayant fait son entrée en bourse à Hong Kong l’année dernière, Ferretti a fixé le prix de son offre pour la cotation à Milan à 3 euros par action, ce qui valorise la société à environ 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars). Angelo Meda, responsable des actions chez Banor SIM, a indiqué que le prix était aligné sur celui de Hong Kong.

 

Mardi, les actions Ferretti à Hong Kong ont augmenté de 2 %, atteignant 25,25 dollars HK, soit environ 2,95 euros.

 

Nouveaux investisseurs

 

Lors de son introduction à la Bourse de Milan, le constructeur italien de yachts Ferretti a connu un renversement de situation, permettant à son principal investisseur chinois de réduire sa participation et à de nouveaux investisseurs européens de prendre part dans l’entreprise.

 

Le conglomérat chinois Weichai, principal actionnaire, a ainsi vendu des actions représentant 26,1 % du capital de la société,et pour 265 millions d’euros. Avant la double cotation, le groupe chinois détenait une participation de 65 % dans Ferretti, depuis plus de dix ans.

 

« Weichai soutient fermement le développement de Ferretti, en favorisant sa croissance dans le monde entier et en particulier dans la région Apac (Asie-Pacifique) », a déclaré le président Tan Xuguang par liaison vidéo.

 

Depuis le lancement de la cotation à Milan de Ferretti, deux nouveaux investisseurs, le milliardaire tchèque Karel Komarek et l’entrepreneur italien Danilo Iervolino, ont ensemble acquis 10 % du capital social de l’entreprise.

 

Made in Italy

 

M. Iervolino, ancien dirigeant de Salernitana et rédacteur en chef de BFC Media et de L’Espresso, devient le principal actionnaire italien et le deuxième actionnaire de Ferretti après le fonds chinois Weichai Power. Ce dernier détiendra plus de 5 % du capital de l’entreprise.

 

 « Je suis fier et heureux de participer au projet Ferretti en tant qu’investisseur de référence. Le groupe possède les marques les plus prestigieuses du secteur nautique – Riva, Pershing et Itama -, fleurons du Made in Italy », a-t-il déclaré. « J’aime l’idée que la cotation en Italie coïncide avec la présence d’un investisseur italien. Il ne s’agit pas d’un simple esprit de clocher ou d’un récit stérile, mais d’une façon de dire que nous croyons au Made in Italy »

 

Dans un contexte de tensions entre l’Occident et la Chine, le gouvernement italien est déjà intervenu ce mois-ci pour limiter l’influence de l’actionnaire chinois Sinochem sur le fabricant de pneumatiques Pirelli.

 

Christian Basellini, responsable des marchés de capitaux italiens, CE&EE et internationaux chez UniCredit, a anticipé que d’autres sociétés cotées à Hong Kong pourraient suivre l’exemple de Ferretti et chercher une cotation européenne. La Maison de mode Prada a ainsi exprimé son intention d’envisager une introduction en bourse à Milan, en plus de sa cotation actuelle à Hong Kong.

 

 

Lire aussi >Le fabricant italien de yachts Ferretti en route vers une double cotation

Photo à la Une :  © Ferretti Yachts [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Déjà coté à Hong Kong, le constructeur italien de yachts Ferretti,  a validé son opération de double cotation en intégrant la Bourse de Milan. L’opération a entrainé l’arrivée de nouveaux investisseurs, comme Danilo Iervolino, qui souhaitent revaloriser le Made in Italy.

 

Mardi 27 juin, l’opération de double cotation du constructeur italien de yachts de luxe Ferretti, qui possède la marque de hors-bords Riva, s’est achevée par un succès. Ferretti a intégré la Bourse de Milan et c’est ainsi la première fois qu’une société cotée à Hong Kong réalise une double cotation en Europe.

 

Cette opération porte sur la mise en vente de 88 454 818 actions, représentant environ 26,1 % du capital social.  Ferretti a cependant accordé à UniCredit, en tant que gestionnaire de la stabilisation, une option pour l’achat allant jusqu’à 8 845 482 actions supplémentaires au prix de l’offre, soit environ 10 % du nombre maximum d’actions offertes. Par conséquent, si l’option de surallocation est intégralement exercée, le nombre total d’actions offertes atteindra 97 300 300, soit environ 28,7 % du capital social.

 

Ayant fait son entrée en bourse à Hong Kong l’année dernière, Ferretti a fixé le prix de son offre pour la cotation à Milan à 3 euros par action, ce qui valorise la société à environ 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars). Angelo Meda, responsable des actions chez Banor SIM, a indiqué que le prix était aligné sur celui de Hong Kong.

 

Mardi, les actions Ferretti à Hong Kong ont augmenté de 2 %, atteignant 25,25 dollars HK, soit environ 2,95 euros.

 

Nouveaux investisseurs

 

Lors de son introduction à la Bourse de Milan, le constructeur italien de yachts Ferretti a connu un renversement de situation, permettant à son principal investisseur chinois de réduire sa participation et à de nouveaux investisseurs européens de prendre part dans l’entreprise.

 

Le conglomérat chinois Weichai, principal actionnaire, a ainsi vendu des actions représentant 26,1 % du capital de la société,et pour 265 millions d’euros. Avant la double cotation, le groupe chinois détenait une participation de 65 % dans Ferretti, depuis plus de dix ans

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Ferretti Yachts[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Déjà coté à Hong Kong, le constructeur italien de yachts Ferretti,  a validé son opération de double cotation en intégrant la Bourse de Milan. L’opération a entrainé l’arrivée de nouveaux investisseurs, comme Danilo Iervolino, qui souhaitent revaloriser le Made in Italy.

 

Mardi 27 juin, l’opération de double cotation du constructeur italien de yachts de luxe Ferretti, qui possède la marque de hors-bords Riva, s’est achevée par un succès. Ferretti a intégré la Bourse de Milan et c’est ainsi la première fois qu’une société cotée à Hong Kong réalise une double cotation en Europe.

 

Cette opération porte sur la mise en vente de 88 454 818 actions, représentant environ 26,1 % du capital social.  Ferretti a cependant accordé à UniCredit, en tant que gestionnaire de la stabilisation, une option pour l’achat allant jusqu’à 8 845 482 actions supplémentaires au prix de l’offre, soit environ 10 % du nombre maximum d’actions offertes. Par conséquent, si l’option de surallocation est intégralement exercée, le nombre total d’actions offertes atteindra 97 300 300, soit environ 28,7 % du capital social.

 

Ayant fait son entrée en bourse à Hong Kong l’année dernière, Ferretti a fixé le prix de son offre pour la cotation à Milan à 3 euros par action, ce qui valorise la société à environ 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars). Angelo Meda, responsable des actions chez Banor SIM, a indiqué que le prix était aligné sur celui de Hong Kong.

 

Mardi, les actions Ferretti à Hong Kong ont augmenté de 2 %, atteignant 25,25 dollars HK, soit environ 2,95 euros.

 

Nouveaux investisseurs

 

Lors de son introduction à la Bourse de Milan, le constructeur italien de yachts Ferretti a connu un renversement de situation, permettant à son principal investisseur chinois de réduire sa participation et à de nouveaux investisseurs européens de prendre part dans l’entreprise.

 

Le conglomérat chinois Weichai, principal actionnaire, a ainsi vendu des actions représentant 26,1 % du capital de la société,et pour 265 millions d’euros. Avant la double cotation, le groupe chinois détenait une participation de 65 % dans Ferretti, depuis plus de dix ans.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Ferretti Yachts[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus