Botterie et féminisation au cœur de la 13ème édition des Rencontres du Cuir

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

La 13ème édition des Rencontres du Cuir, organisées par le Conseil National du Cuir, a eu lieu lundi 15 novembre au sein de l’atelier du maître bottier Philippe Atienza, également meilleur ouvrier de France. L’occasion de parler de la botterie et des formations qui y mènent, ainsi que de la féminisation des métiers de l’artisanat.

 

La filière française du cuir est reconnue dans le monde entier, notamment grâce à des savoir-faire d’exception et à des produits de grande qualité. En termes de chiffres, les métiers du cuir sont portés par 12 800 entreprises qui embauchent 133 000 salariés, réalisant un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros par an, dont 13 à l’export.

 

La branche est avant tout constituée de petites et de très petites entreprises, voire même parfois d’artisans travaillant seuls dans leur atelier. Ce sont eux qui offrent aux secteurs du cuir, comme la tannerie ou la maroquinerie, leurs lettres de noblesse. « Ce sont avant tout les artisans et les petites entreprises qui détiennent les savoir-faire de la filière » , déclara Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir. « Des savoir-faire ancestraux et qui ne cessent d’évoluer et de s’adapter » .

 

La tendance est aussi à la féminisation de la profession. Parmi les artisans du cuir, près de 70% sont des femmes, bien que cette proportion varie selon les métiers. En ce qui concerne la botterie, la féminisation n’est apparue qu’en 2004, date à laquelle le Compagnonnage s’est ouvert aux femmes. Depuis, le métier connaît une certaine parité.

 

Entrer dans les métiers du cuir et dans la botterie n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît. La meilleure des manières reste d’intégrer les Compagnons du Devoir, qui concentrent à eux seuls 80% des étudiants formés au niveau du CAP botterie. Il s’agit là de l’organisme référent dans la formation au métier de bottier.

 

Frank Boehly ainsi que Philippe Atienza précisent aussi qu’il n’y a pas d’âge pour commencer à se former au métier de bottier. « Nous sommes présents sur un grand nombre de salons consacrés à la formation. Nous rencontrons très souvent des profils d’anciens cadres et employés, et majoritairement des femmes, qui souhaitent se reconvertir dans nos métiers en quête de sens et de création manuelle » , précise Frank Boehly.

 

C’est par exemple le cas de Laura Puntillo, associée de Philippe Atienza, présente aux Rencontres du Cuir pour raconter son parcours. Anthropologue et designer de formation, elle se passionne pour le métier de bottier au cours d’une exposition consacrée à Maurice Arnoult. Le soulier féminin et sa conception la fascinent tout particulièrement. Elle se consacre aujourd’hui à la création de chaussures féminines. « Je remercie mes maîtres, ceux qui m’ont accompagné et aider à trouver ma vraie vocation » , confie-t-elle.

 

Les métiers du cuir connaissent donc un réel engouement. Portés par les maisons du luxe ainsi que par le rayonnement du savoir-faire français, ces secteurs d’activités sont convoités par des profils aussi divers et variés. Vivier d’emplois, la botterie est à la recherche de ses futurs talents pour innover et perpétuer les savoir-faire.

 

 

Lire aussi > PROFITANT DE LA COP26, LE CONSEIL NATIONAL DU CUIR APPELLE À LA CONSTRUCTION D’UN MONDE DURABLE

 

Photo à la Une : © Luxus+[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

La 13ème édition des Rencontres du Cuir, organisées par le Conseil National du Cuir, a eu lieu lundi 15 novembre au sein de l’atelier du maître bottier Philippe Atienza, également meilleur ouvrier de France. L’occasion de parler de la botterie et des formations qui y mènent, ainsi que de la féminisation des métiers de l’artisanat.

 

La filière française du cuir est reconnue dans le monde entier, notamment grâce à des savoir-faire d’exception et à des produits de grande qualité. En termes de chiffres, les métiers du cuir sont portés par 12 800 entreprises qui embauchent 133 000 salariés, qui réalisent un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros par an, dont 13 à l’export.

 

La branche est avant tout constituée de petites et de très petites entreprises, voire même parfois d’artisans travaillant seuls dans leur atelier. Ce sont eux qui offrent aux secteurs du cuir, comme la tannerie ou la maroquinerie, leurs lettres de noblesse. « Ce sont avant tout les artisans et les petites entreprises qui détiennent les savoir-faire de la filière » , déclara Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir. « Des savoir-faire ancestraux et qui ne cessent d’évoluer et de s’adapter » .

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Luxus+[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

La 13ème édition des Rencontres du Cuir, organisées par le Conseil National du Cuir, a eu lieu lundi 15 novembre au sein de l’atelier du maître bottier Philippe Atienza, également meilleur ouvrier de France. L’occasion de parler de la botterie et des formations qui y mènent, ainsi que de la féminisation des métiers de l’artisanat.

 

La filière française du cuir est reconnue dans le monde entier, notamment grâce à des savoir-faire d’exception et à des produits de grande qualité. En termes de chiffres, les métiers du cuir sont portés par 12 800 entreprises qui embauchent 133 000 salariés, qui réalisent un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros par an, dont 13 à l’export.

 

La branche est avant tout constituée de petites et de très petites entreprises, voire même parfois d’artisans travaillant seuls dans leur atelier. Ce sont eux qui offrent aux secteurs du cuir, comme la tannerie ou la maroquinerie, leurs lettres de noblesse. « Ce sont avant tout les artisans et les petites entreprises qui détiennent les savoir-faire de la filière » , déclara Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir. « Des savoir-faire ancestraux et qui ne cessent d’évoluer et de s’adapter » .

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Luxus+[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus