Vous lisez en ce moment
Botterie et féminisation au cœur de la 13ème édition des Rencontres du Cuir

Botterie et féminisation au cœur de la 13ème édition des Rencontres du Cuir

Voir la galerie

La 13ème édition des Rencontres du Cuir, organisées par le Conseil National du Cuir, a eu lieu lundi 15 novembre au sein de l’atelier du maître bottier Philippe Atienza, également meilleur ouvrier de France. L’occasion de parler de la botterie et des formations qui y mènent, ainsi que de la féminisation des métiers de l’artisanat.

 

La filière française du cuir est reconnue dans le monde entier, notamment grâce à des savoir-faire d’exception et à des produits de grande qualité. En termes de chiffres, les métiers du cuir sont portés par 12 800 entreprises qui embauchent 133 000 salariés, qui réalisent un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros par an, dont 13 à l’export.

Voir aussi


 

La branche est avant tout constituée de petites et de très petites entreprises, voire même parfois d’artisans travaillant seuls dans leur atelier. Ce sont eux qui offrent aux secteurs du cuir, comme la tannerie ou la maroquinerie, leurs lettres de noblesse. « Ce sont avant tout les artisans et les petites entreprises qui détiennent les savoir-faire de la filière » , déclara Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir. « Des savoir-faire ancestraux et qui ne cessent d’évoluer et de s’adapter » .

 

[…]

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

Photo à la Une : © Luxus+

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut