Le voyage enchanté des joailliers pendant la Fashion Week (Chapitre 1/2) – Quand la joaillerie explore le temps

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les présentations de Haute Joaillerie à l’occasion de la Fashion Week s’inspiraient du voyage dans le temps ou dans l’espace. De l’époque byzantine aux seventies, de Londres à Naples, du ciel à l’océan ou à travers les quatre saisons : retour sur une semaine enchantée naviguant à travers les époques.

 

Dans ce premier chapitre (le second à paraître dans quelques jours), les joailliers nous invitent à une traversée à travers les âges, d’un Grand Siècle aristocratique épris de culture antique, faisant l’éloge du temps long, à l’extravagance insouciante et sémillante des années 1970 et 1980. 

 

Broche bijou de cheveux Tie The Knot de 29 cm, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

Ce voyage temporel débute avec Boucheron qui nous transporte dans l’époque pop et acidulée des années 80.

 

Comme toujours, la Maison nous surprend par ses créations incroyables, avec des matières jamais vues en joaillerie (bio-acétate, magnésium, verre de Murano…) et des « bijoux-objets » démesurés, saturés de couleurs et d’inventions.

 

Juchée sur un podium, la créatrice Claire Choisne présente comme des jouets une énorme broche-bijou de cheveux, un méga collier en titane et hyceram (mélange de céramique et polymère) constellé de diamants et de grenats, une poche laquée et diamantée qui s’aimante sur une minirobe ou encore une série de bagues ornées de cubes et de boules intrépides. Des bijoux pour s’amuser !

Collier maillon Just An Illusion, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

De l’extravagance aussi chez Messika les diamants explosent de lumière dans une ambiance disco très seventies ! L’éclat du soleil au beau milieu de la nuit illumine la collection Midnight Sun.

 

Des bagues sont serties de diamants énormes blancs, jaunes ou roses, taille poire et taille cœur pour renforcer l’effet de surprise, comme ce modèle époustouflant où se font face en toi et moi 2 diamants cœur, blanc et rose, respectivement de 16,18 et 7,06 cts. Sur le collier Fever Glitter, 15 diamants jaunes taille coussin sont posés sur des carrées de diamants en serti neige, comme pour renforcer encore leur éclat magnifique (plus de 87 cts au total).

 

Dans cette collection rutilante, le goût pour l’extravagance est démultiplié par l’effet hypnotique. On n’oublie pas qu’avec un père diamantaire de renom, Valérie Messika est en première ligne pour acquérir les plus belles pierres.

 

Collier Glitter Fever 15 diamants jaunes taille coussin de 2 à 15 carats, diamants blancs © Messika Paris

 

Retour en eaux calmes avec Van Cleef & Arpels et la collection Le Grand Tour qui poursuit ce voyage dans le passé, entre le XVIème et le début du XXème siècle, quand les jeunes aristocrates faisaient le tour de l’Europe, de Londres jusqu’à Naples.

 

Les couleurs des pierres évoquent les différentes escales, les climats, les paysages, les monuments, les arts… Sur le collier Regina Montium, deux tourmalines envoûtantes de 16,26 et 27,70 cts font dialoguer leurs nuances bleu-vert avec les tonalités bleues et mauves des saphirs, des aigues-marines et des tanzanites.

 

Quatre manchettes souples reproduisent des panoramas miniaturisés (Venise, Rome, Florence et Naples) qui semblent aquarellés par les pierres précieuses. Caractéristique du savoir-faire de la Maison, le serti des pierres masque entièrement la structure métallique qui les soutient. Ces bijoux évoquent les bracelets de mosaïque que rapportaient les jeunes gens d’Italie. Une véritable prouesse d’atelier.

 

Bracelet Escale antique, or rose, emeraudes, grenats tsavorites, diamants © Van Cleef & Arpels

 

C’est aussi le thème de la mosaïque italienne que revisite Buccellati. Fleurs, tulles filigranés, arabesques, géométries composent cette collection qui reprend les couleurs et les formes des tesselles en pâte de verre des mosaïques de l’époque byzantine.

 

La collection Mosaico est un superbe travail de minutie où diamants blancs, diamants jaunes (fancy yellow) et pierres de couleur – de petite taille pour reproduire parfaitement l’effet mosaïque – sont soulignés de fils d’or gravés à la main. Les pièces sont légères, ajourées, articulées, souples comme des étoffes.

 

Bracelet flexible en or jaune et blanc serti de diamants « fantaisie » et de diamants taille brillant arrondis. © Buccelati

 

Collier en or blanc et jaune serti de diamants taille brillant arrondis, d’émeraudes à facettes arrondies, de saphirs à facettes arrondis et de diamants taille ovale © Buccelatti

 

Le Voyage Recommencé. Le nom de la collection de Cartier invite au voyage au cœur du style de la Maison parisienne, vu à travers le prisme de l’abstraction. Les fondamentaux sont là, géométrie, accords chromatiques, contrastes d’ombres et de lumière créés par des petits empiècements d’onyx (collier Claustra) ou de lapis lazuli (collier Panthère Givrée), ou encore épure des lignes de fuite, comme sur le collier Girih.

 

Cette pièce maîtresse s’inspire d’un des thèmes fondateurs du style Cartier : les arts de l’Islam et la splendeur de son architecture avec ses motifs abstraits et sa symétrie parfaite. L’intensité du dessin se double de la puissance de l’accord vert-bleu, qui était cher à Louis Cartier, entre émeraudes de Zambie et turquoises taillées sur œuvre par le lapidaire.

Collier Girih, platine, émeraudes zambiennes de 9,65 carats, turquoises, diamants et brillants © Cartier

 

Après une première collection sur le thème du Tweed en 2020, Chanel Joaillerie interprète de nouveau l’étoffe pulpeuse et précieuse. 63 pièces exceptionnelles expriment la richesse des tissages souples et subtils du tweed par de savants emmaillements à travers cinq couleurs différentes et cinq icônes chères à Gabrielle Chanel : le ruban blanc, le camélia rose, la comète sur fond bleu, le soleil jaune et le lion rehaussé d’un rouge flamboyant.

 

Le bracelet Camélia piqueté de petites fleurs d’or dévoile un superbe saphir rose et se termine en chute par un diamant poire tandis que la collection Ruban souligne les reliefs et les entrecroisements pour créer un tweed monochrome, particulièrement souple et ajouré, entièrement en perles et diamants, deux gemmes que Gabrielle Chanel aimait particulièrement.

 

Bracelet Tweed Ruban en or blanc et diamants © Chanel

 

Bracelet Tweed Pétale en or rose, or blanc, diamants et saphirs roses © Chanel

Lire aussi > Metamorphosis : le deuxième chapitre de la collection de haute joaillerie De Beers

Photo à la Une : Photo à la Une : © Bucellatti [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les présentations de Haute Joaillerie à l’occasion de la Fashion Week s’inspiraient du voyage dans le temps ou dans l’espace. De l’époque byzantine aux seventies, de Londres à Naples, du ciel à l’océan ou à travers les quatre saisons : retour sur une semaine enchantée naviguant à travers les époques.

 

Dans ce premier chapitre (le second à paraître dans quelques jours), les joailliers nous invitent à une traversée à travers les âges, d’un Grand Siècle aristocratique épris de culture antique, faisant l’éloge du temps long, à l’extravagance insouciante et sémillante des années 1970 et 1980. 

 

Broche bijou de cheveux Tie The Knot de 29 cm, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

Ce voyage temporel débute avec Boucheron qui nous transporte dans l’époque pop et acidulée des années 80.

 

Comme toujours, la Maison nous surprend par ses créations incroyables, avec des matières jamais vues en joaillerie (bio-acétate, magnésium, verre de Murano…) et des « bijoux-objets » démesurés, saturés de couleurs et d’inventions.

 

Juchée sur un podium, la créatrice Claire Choisne présente comme des jouets une énorme broche-bijou de cheveux, un méga collier en titane et hyceram (mélange de céramique et polymère) constellé de diamants et de grenats, une poche laquée et diamantée qui s’aimante sur une minirobe ou encore une série de bagues ornées de cubes et de boules intrépides. Des bijoux pour s’amuser !

Collier maillon Just An Illusion, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

De l’extravagance aussi chez Messika les diamants explosent de lumière dans une ambiance disco très seventies ! L’éclat du soleil au beau milieu de la nuit illumine la collection Midnight Sun.

 

Des bagues sont serties de diamants énormes blancs, jaunes ou roses, taille poire et taille cœur pour renforcer l’effet de surprise, comme ce modèle époustouflant où se font face en toi et moi 2 diamants cœur, blanc et rose, respectivement de 16,18 et 7,06 cts. Sur le collier Fever Glitter, 15 diamants jaunes taille coussin sont posés sur des carrées de diamants en serti neige, comme pour renforcer encore leur éclat magnifique (plus de 87 cts au total).

 

Dans cette collection rutilante, le goût pour l’extravagance est démultiplié par l’effet hypnotique. On n’oublie pas qu’avec un père diamantaire de renom, Valérie Messika est en première ligne pour acquérir les plus belles pierres.

 

Collier Glitter Fever 15 diamants jaunes taille coussin de 2 à 15 carats, diamants blancs © Messika Paris

 

Retour en eaux calmes avec Van Cleef & Arpels et la collection Le Grand Tour qui poursuit ce voyage dans le passé, entre le XVIème et le début du XXème siècle, quand les jeunes aristocrates faisaient le tour de l’Europe, de Londres jusqu’à Naples.

 

Les couleurs des pierres évoquent les différentes escales, les climats, les paysages, les monuments, les arts… Sur le collier Regina Montium, deux tourmalines envoûtantes de 16,26 et 27,70 cts font dialoguer leurs nuances bleu-vert avec les tonalités bleues et mauves des saphirs, des aigues-marines et des tanzanites.

 

Quatre manchettes souples reproduisent des panoramas miniaturisés (Venise, Rome, Florence et Naples) qui semblent aquarellés par les pierres précieuses. Caractéristique du savoir-faire de la Maison, le serti des pierres masque entièrement la structure métallique qui les soutient. Ces bijoux évoquent les bracelets de mosaïque que rapportaient les jeunes gens d’Italie. Une véritable prouesse d’atelier.

 

Bracelet Escale antique, or rose, emeraudes, grenats tsavorites, diamants © Van Cleef & Arpels

 

C’est aussi le thème de la mosaïque italienne que revisite Buccellati

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Buccellatti [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Les présentations de Haute Joaillerie à l’occasion de la Fashion Week s’inspiraient du voyage dans le temps ou dans l’espace. De l’époque byzantine aux seventies, de Londres à Naples, du ciel à l’océan ou à travers les quatre saisons : retour sur une semaine enchantée naviguant à travers les époques.

 

Dans ce premier chapitre (le second à paraître dans quelques jours), les joailliers nous invitent à une traversée à travers les âges, d’un Grand Siècle aristocratique épris de culture antique, faisant l’éloge du temps long, à l’extravagance insouciante et sémillante des années 1970 et 1980. 

 

Broche bijou de cheveux Tie The Knot de 29 cm, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

Ce voyage temporel débute avec Boucheron qui nous transporte dans l’époque pop et acidulée des années 80.

 

Comme toujours, la Maison nous surprend par ses créations incroyables, avec des matières jamais vues en joaillerie (bio-acétate, magnésium, verre de Murano…) et des « bijoux-objets » démesurés, saturés de couleurs et d’inventions.

 

Juchée sur un podium, la créatrice Claire Choisne présente comme des jouets une énorme broche-bijou de cheveux, un méga collier en titane et hyceram (mélange de céramique et polymère) constellé de diamants et de grenats, une poche laquée et diamantée qui s’aimante sur une minirobe ou encore une série de bagues ornées de cubes et de boules intrépides. Des bijoux pour s’amuser !

Collier maillon Just An Illusion, Carte Blanche, Collection More is More © Boucheron

 

De l’extravagance aussi chez Messika les diamants explosent de lumière dans une ambiance disco très seventies ! L’éclat du soleil au beau milieu de la nuit illumine la collection Midnight Sun.

 

Des bagues sont serties de diamants énormes blancs, jaunes ou roses, taille poire et taille cœur pour renforcer l’effet de surprise, comme ce modèle époustouflant où se font face en toi et moi 2 diamants cœur, blanc et rose, respectivement de 16,18 et 7,06 cts. Sur le collier Fever Glitter, 15 diamants jaunes taille coussin sont posés sur des carrées de diamants en serti neige, comme pour renforcer encore leur éclat magnifique (plus de 87 cts au total).

 

Dans cette collection rutilante, le goût pour l’extravagance est démultiplié par l’effet hypnotique. On n’oublie pas qu’avec un père diamantaire de renom, Valérie Messika est en première ligne pour acquérir les plus belles pierres.

 

Collier Glitter Fever 15 diamants jaunes taille coussin de 2 à 15 carats, diamants blancs © Messika Paris

 

Retour en eaux calmes avec Van Cleef & Arpels et la collection Le Grand Tour qui poursuit ce voyage dans le passé, entre le XVIème et le début du XXème siècle, quand les jeunes aristocrates faisaient le tour de l’Europe, de Londres jusqu’à Naples.

 

Les couleurs des pierres évoquent les différentes escales, les climats, les paysages, les monuments, les arts… Sur le collier Regina Montium, deux tourmalines envoûtantes de 16,26 et 27,70 cts font dialoguer leurs nuances bleu-vert avec les tonalités bleues et mauves des saphirs, des aigues-marines et des tanzanites.

 

Quatre manchettes souples reproduisent des panoramas miniaturisés (Venise, Rome, Florence et Naples) qui semblent aquarellés par les pierres précieuses. Caractéristique du savoir-faire de la Maison, le serti des pierres masque entièrement la structure métallique qui les soutient. Ces bijoux évoquent les bracelets de mosaïque que rapportaient les jeunes gens d’Italie. Une véritable prouesse d’atelier.

 

Bracelet Escale antique, or rose, emeraudes, grenats tsavorites, diamants © Van Cleef & Arpels

 

C’est aussi le thème de la mosaïque italienne que revisite Buccellati. Fleurs, tulles filigranés, arabesques, géométries composent cette collection qui reprend les couleurs et les formes des tesselles en pâte de verre des mosaïques de l’époque byzantine.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Buccellatti [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Isabelle Hossenlopp
Isabelle Hossenlopp
Isabelle Hossenlopp est journaliste spécialisée en joaillerie. Diplômée de Sciences Po Paris, elle a plus de 30 ans d’expérience dans le luxe dont 11 années passées chez Chanel. Elle fait aussi du conseil en contenu éditorial et storytelling et enseigne dans les MBA Luxe d’Ecoles de Management et de Communication.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus