Valentino : Une année 2022 propulsée par son réseau retail

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Valentino a signé un exercice 2022 prometteur. La griffe romaine – propriété du fonds d’investissement qatari Mayhoola – vient de dévoiler des ventes annuelles en croissance de 15% en comparable et un bénéfice net en hausse de 18% à 337 millions d’euros.

 

Le signe pour la Maison de luxe italienne que sa stratégie de repositionnement lancée en 2019, avec une rationalisation de son réseau wholesale, commence à faire ses preuves.

 

Plus précisément, Valentino a réalisé un chiffre d’affaires de 1,419 milliards d’euros contre 1,231 milliards d’euros en 2021.

 

La Maison de luxe améliore également sa rentabilité et ce malgré un marché chinois encore perturbé par les effets collatéraux de la pandémie

 

Elle a ainsi enregistré un résultat opérationnel (Ebit) de 121 millions d’euros, en hausse de 30% sur un an. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) augmente, lui, de 18% à 337 millions d’euros. 

 

Rationalisation du wholesale

 

A l’instar des principaux acteurs du luxe – cherchant à renforcer le sentiment d’exclusivité et de personnalisation de la relation client – la Maison Valentino a « réduit l’activité de vente en gros pour se concentrer uniquement sur un partenariat de distribution sélectionné », a déclaré son pdg Pierpaolo Venturini dans un communiqué.

 

Les ventes en boutiques gérées directement par la marque, dont le site e-commerce officiel, ont augmenté deux fois plus vite (+21%) que le chiffre d’affaires global, tandis que le canal de vente wholesale a enregistré une baisse de 6 %.

 

« D’un point de vue géographique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient sont en tête, tandis que la Chine élargie ne s’est pas encore remise du COVID”, comme a précisé le pdg dans un communiqué.

 

Le réseau en propre de la marque a généré 62% des ventes en 2022 contre 54% en 2019.

 

En 2022, la griffe italienne de luxe a ouvert 24 boutiques et en a relocalisé 7. Pour 2023, Valentino veut ouvrir 23 nouvelles boutiques et en relocaliser une quinzaine, ce qui porterait le parc retail à 221 points de vente d’ici la fin de l’année.

 

Le dirigeant de la Maison – transfuge de chez Gucci, en place chez Valentino depuis le milieu d’année 2020 – se fixe comme objectif que 80% des ventes de la marque soient générées par son réseau retail, d’ici 2025 ou 2026.

 

Une montée en luxe réussie

 

En début d’année, le pdg Pierpaolo Venturini a annoncé réorganiser sa structure financière et opérationnelle en deux entités distinctes.

 

Il a alors rappelé dans un communiqué la volonté de la Maison de luxe romaine de réaffirmer son esprit couture : « Nous sommes déterminés à construire ensemble le prochain chapitre de la marque, à rationaliser l’activité ainsi qu’à repositionner Valentino (comme) la Maison de Couture italienne la plus établie ».

 

Sous sa direction, Valentino a renoncé à la fourrure en 2022. La Maison de luxe italienne a également décidé de se concentrer sur sa ligne principale, à savoir ses collections prêt-à-porter femme et homme ainsi que sa collection haute couture. Une décision qui implique l’arrêt de REDValentino – sa ligne jeune et accessible – dès la saison automne-hiver 2023-24.

 

Campagne REDvalentino automne-hiver 2018 © Valentino

 

Cette seconde ligne a été lancée en 2003 par l’actuel directeur artistique Pierpaolo Piccioli et sa partenaire de l’époque, Maria Grazia Chiuri, désormais chez Dior, depuis 2016.

Une ligne dont le nom évoque autant le rouge – couleur iconique du fondateur Valentino Garavani – que l’acronyme « Romantic Eccentric Dress ». Or, avec le temps, la silhouette contemporaine proposée par REDvalentino a fini par ressembler à la ligne principale, brouillant la proposition de valeur.

En procédant ainsi Pierpaolo Venturi, son pdg, en est persuadé : « La concentration de messages sur une seule et unique marque permettra une croissance plus organique de la maison”.

L’ouverture de son point de vente de Jeddah en Arabie Saoudite au Al Khayyat Center incarne parfaitement cette montée en luxe à vitesse grand V.

 

Dans un décor épuré jouant sur les styles art déco et années 1970, il est question de développer un sens de l’hospitalité à l’italienne dans un esprit maison ou “new home” selon les vœux du pdg ainsi que de réaffirmer les codes identitaires de la Maison.

 

Pour renforcer une relation intimiste, ce nouveau concept de boutique souhaite proposer des rendez-vous privés où il est possible de réserver certaines pièces d’exception. Les premières boutiques ont commencé à être réaménagées suivant ce concept dès le mois de novembre 2022.

 

Nouveau concept de boutique à Jeddah, Arabie Saoudite © Valentino

 

Une trajectoire de montée en luxe, à l’oeuvre dans le luxe, que ce soit avec l’annonce de Chanel de développer des points de vente dédié à ses clients fortunés ou encore l’ouverture par la Maison italienne Gucci du pilote de son concept de salons privés ultra-luxe avec une première implantation à Los Angeles, à deux pas du quartier de Melrose Place et des studios de Hollywood.

 

 

Lire aussi > Le premier magasin Valentino en Inde ouvrira ses portes à la fin de l’été

 

Photo à la Une : © Valentino[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Valentino a signé un exercice 2022 prometteur. La griffe romaine – propriété du fonds d’investissement qatari Mayhoola – vient de dévoiler des ventes annuelles en croissance de 15% en comparable et un bénéfice net en hausse de 18% à 337 millions d’euros.

 

Le signe pour la Maison de luxe italienne que sa stratégie de repositionnement lancée en 2019, avec une rationalisation de son réseau wholesale, commence à faire ses preuves.

 

Plus précisément, Valentino a réalisé un chiffre d’affaires de 1,419 milliards d’euros contre 1,231 milliards d’euros en 2021.

 

La Maison de luxe améliore également sa rentabilité et ce malgré un marché chinois encore perturbé par les effets collatéraux de la pandémie

 

Elle a ainsi enregistré un résultat opérationnel (Ebit) de 121 millions d’euros, en hausse de 30% sur un an. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) augmente, lui, de 18% à 337 millions d’euros. 

 

Rationalisation du wholesale

 

A l’instar des principaux acteurs du luxe – cherchant à renforcer le sentiment d’exclusivité et de personnalisation de la relation client – la Maison Valentino a « réduit l’activité de vente en gros pour se concentrer uniquement sur un partenariat de distribution sélectionné », a déclaré son pdg Pierpaolo Venturini dans un communiqué.

 

Les ventes en boutiques gérées directement par la marque, dont le site e-commerce officiel, ont augmenté deux fois plus vite (+21%) que le chiffre d’affaires global, tandis que le canal de vente wholesale a enregistré une baisse de 6 %.

 

« D’un point de vue géographique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient sont en tête, tandis que la Chine élargie ne s’est pas encore remise du COVID”, comme a précisé le pdg dans un communiqué.

 

Le réseau en propre de la marque a généré 62% des ventes en 2022 contre 54% en 2019.

 

En 2022, la griffe italienne de luxe a ouvert 24 boutiques et en a relocalisé 7. Pour 2023, Valentino veut ouvrir 23 nouvelles boutiques et en relocaliser une quinzaine, ce qui porterait le parc retail à 221 points de vente d’ici la fin de l’année.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Valentino[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Valentino a signé un exercice 2022 prometteur. La griffe romaine – propriété du fonds d’investissement qatari Mayhoola – vient de dévoiler des ventes annuelles en croissance de 15% en comparable et un bénéfice net en hausse de 18% à 337 millions d’euros.

 

Le signe pour la Maison de luxe italienne que sa stratégie de repositionnement lancée en 2019, avec une rationalisation de son réseau wholesale, commence à faire ses preuves.

 

Plus précisément, Valentino a réalisé un chiffre d’affaires de 1,419 milliards d’euros contre 1,231 milliards d’euros en 2021.

 

La Maison de luxe améliore également sa rentabilité et ce malgré un marché chinois encore perturbé par les effets collatéraux de la pandémie

 

Elle a ainsi enregistré un résultat opérationnel (Ebit) de 121 millions d’euros, en hausse de 30% sur un an. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) augmente, lui, de 18% à 337 millions d’euros. 

 

Rationalisation du wholesale

 

A l’instar des principaux acteurs du luxe – cherchant à renforcer le sentiment d’exclusivité et de personnalisation de la relation client – la Maison Valentino a « réduit l’activité de vente en gros pour se concentrer uniquement sur un partenariat de distribution sélectionné », a déclaré son pdg Pierpaolo Venturini dans un communiqué.

 

Les ventes en boutiques gérées directement par la marque, dont le site e-commerce officiel, ont augmenté deux fois plus vite (+21%) que le chiffre d’affaires global, tandis que le canal de vente wholesale a enregistré une baisse de 6 %.

 

« D’un point de vue géographique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient sont en tête, tandis que la Chine élargie ne s’est pas encore remise du COVID”, comme a précisé le pdg dans un communiqué.

 

Le réseau en propre de la marque a généré 62% des ventes en 2022 contre 54% en 2019.

 

En 2022, la griffe italienne de luxe a ouvert 24 boutiques et en a relocalisé 7. Pour 2023, Valentino veut ouvrir 23 nouvelles boutiques et en relocaliser une quinzaine, ce qui porterait le parc retail à 221 points de vente d’ici la fin de l’année.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Valentino[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus