Richemont : Les ventes en ligne tirent la croissance

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe suisse Richemont notamment détenteur des marques Cartier et Van Cleef & Arpels, a enregistré une croissance tirée par la Chine et la distribution en ligne. Cependant, le chiffre d’affaires global de l’entreprise a diminué de près de la moitié suite à la pandémie du Covid-19.

 

Depuis un certain temps, les fabricants de produits de luxe ont pris conscience du fait que de plus en plus de consommateurs, même les personnes fortunées à la recherche de montres ou de parfums rares et uniques sont plus favorables à l’achat en ligne.

 

Richemont, l’entreprise de luxe et horloger suisse à l’origine de marques telles que Cartier, s’est dotée d’un portail en ligne, Yoox Net-A-Porter, en 2018. Ce fut un revirement embarrassant, mais nécessaire de la part de l’entreprise dont le principal actionnaire est Johann Rupert. Ce dernier reconnait que les consommateurs, en particulier ceux qui sont à l’aise avec la sphère digitale `préfèrent acheter des bijoux de qualité tout en sirotant un verre de whisky sur leur canapé.

 

En effet, pour son premier trimestre de l’exercice de 2019-2020 qui court d’avril à juin, Richemont a enregistré une chute vertigineuse de 47% de ses ventes à 1,99 milliard d’euros.

 

La région Asie-Pacifique est celle qui a le mieux résisté avec un déclin de seulement 29% à 1,01 milliard d’euros, essentiellement à la faveur de la reprise en Chine où les ventes ont bondi de près de moitié (49%) en rythme annuel.

 

Le Japon et la région Amériques sont, elles, les deux zones géographiques les plus impactées, avec des baisses respectives à taux de change constants de 64% et 61% des ventes.

 

Malgré la fermeture des magasins, même les ventes en ligne ont chuté de 42% à 356 millions en raison de la fermeture temporaire des centres de distribution et d’une concurrence forte sur les prix.

 

Richemont souligne tout de même l’avancée de ses propres activités de e-commerce, distributeurs en ligne exceptés, dont la part dans le chiffre d’affaires total est passée à 8% contre 2% pour la même période un an plus tôt.

 

La joaillerie, qui représente plus de la moitié des recettes du groupe, a dégringolé de 41% à 1,08 milliard d’euros. Les ventes de montres ont également chuté de 56% à 359 millions.

 

 

Lire aussi > LE MANAGEMENT DE RICHEMONT À L’ÉPREUVE DE LA CRISE DU COVID-19

 

Photo à la Une : © Richemont[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe suisse Richemont notamment détenteur des marques Cartier et Van Cleef & Arpels, a enregistré une croissance tirée par la Chine et la distribution en ligne. Cependant, le chiffre d’affaires global de l’entreprise a diminué de près de la moitié suite à la pandémie du Covid-19.

 

Depuis un certain temps, les fabricants de produits de luxe ont pris conscience du fait que de plus en plus de consommateurs, même les personnes fortunées à la recherche de montres ou de parfums rares et uniques sont plus favorables à l’achat en ligne.

 

Richemont, l’entreprise de luxe et horloger suisse à l’origine de marques telles que Cartier, s’est dotée d’un portail en ligne, Yoox Net-A-Porter, en 2018. Ce fut un revirement embarrassant, mais nécessaire de la part de l’entreprise dont le principal actionnaire est Johann Rupert. Ce dernier reconnait que les consommateurs, en particulier ceux qui sont à l’aise avec la sphère digitale `préfèrent acheter des bijoux de qualité tout en sirotant un verre de whisky sur leur canapé. […][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Richemont[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »customer »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe suisse Richemont notamment détenteur des marques Cartier et Van Cleef & Arpels, a enregistré une croissance tirée par la Chine et la distribution en ligne. Cependant, le chiffre d’affaires global de l’entreprise a diminué de près de la moitié suite à la pandémie du Covid-19.

 

Depuis un certain temps, les fabricants de produits de luxe ont pris conscience du fait que de plus en plus de consommateurs, même les personnes fortunées à la recherche de montres ou de parfums rares et uniques sont plus favorables à l’achat en ligne.

 

Richemont, l’entreprise de luxe et horloger suisse à l’origine de marques telles que Cartier, s’est dotée d’un portail en ligne, Yoox Net-A-Porter, en 2018. Ce fut un revirement embarrassant, mais nécessaire de la part de l’entreprise dont le principal actionnaire est Johann Rupert. Ce dernier reconnait que les consommateurs, en particulier ceux qui sont à l’aise avec la sphère digitale `préfèrent acheter des bijoux de qualité tout en sirotant un verre de whisky sur leur canapé. […][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Richemont[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus