Vous lisez en ce moment
Richemont continue de s’opposer à la candidature de Bluebell à un poste d’administrateur

Richemont continue de s’opposer à la candidature de Bluebell à un poste d’administrateur

Voir la galerie

Le géant du luxe, Richemont, a réitéré ce lundi la demande à ses actionnaires de rejeter le candidat du fonds londonien Bluebell Capital Partners, à la prochaine assemblée générale annuelle du 7 septembre prochain. Le géant du luxe suisse considère en effet ce candidat « inapproprié » pour une élection au conseil, en raison de sa proximité de longue date avec le groupe LVMH, l’un des principaux concurrents de Richemont, et de ses actionnaires.

 

Il faut rappeler qu’en juillet dernier, Bluebell avait demandé au conseil d’administration de Richemont d’accueillir un membre représentant des détenteurs d’actions de type « A » et réclamé un recentrage sur ses activités clés. En effet, le fonds londonien souhaite obtenir la nomination de Francesco Trapani, ancien directeur de la Maison de luxe italienne Bulgari et co-fondateur de Bluebell.

 

Mais, Richemont continue de s’opposer à cette nomination et plaide pour l’élection de son administratrice Wendy Luhabe, membre actuel du conseil d’administration depuis 2020, soit élue pour représenter les actionnaires « A ».

Voir aussi


 

Le groupe genevois a également recommandé aux actionnaires de rejeter la proposition de Bluebell visant à ce que tous les administrateurs soient classés comme représentant les actions A ou B, et que le nombre d’administrateurs issus des deux groupes d’actionnaires soit égal.

 

[…]

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

Photo à la Une : © Richemont

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut