Vous lisez en ce moment
Quelles aides pour relancer l’industrie automobile?

Quelles aides pour relancer l’industrie automobile?

Le président de la République Emmanuel Macron et le ministre de l’Économie et des Finance ont dévoilé un plan de soutien au secteur de l’automobile le 26 mai dernier. Le dispositif mis en place en juin pour soutenir le secteur est prolongé.

 

Il y a eu plus d’immatriculations en juillet que l’année dernière à la même période. En cause notamment, la prime à la conversion qui a permis de relancer les ventes.

 

Si le nombre d’immatriculations a progressé de 4% en juillet, et ce pour la première fois depuis plusieurs mois, l’industrie automobile connaît depuis quelques années des difficultés que la crise sanitaire n’a fait qu’accentuer.

 

En avril, l’activité du secteur a baissé de plus de 80% et la chute des ventes est comparable.

 

Pour 2020, la baisse de l’activité devrait être de 20% à l’échelle mondiale et de 30% à l’échelle européenne.

 

De ce fait, le gouvernement se dit prêt à débourser plus de 8 milliards d’euros pour aider l’industrie automobile afin de la rendre plus compétitive et plus verte.

 

Ce plan de relance s’est inscrit dans le cadre d’un engagement collectif de l’ensemble des entreprises de la filière automobile, plus particulièrement les constructeurs et grands équipementiers.

 

L’État s’engage ainsi à renouveler le parc automobile, investir, innover, soutenir les entreprises et protéger les salariés.

 

A ce propos, un plan d’urgence a également été établi pour réduire le coût d’embauche d’un jeune en alternance, compte-tenu des perspectives d’une rentrée très difficile pour l’alternance.

 

En parallèle, un déploiement de bornes électriques va être également engagé dans le but d’atteindre 100 000 bornes d’ici l’année prochaine.

 

« Le bonus écologique pour un véhicule électrique pourra représenter désormais jusqu’à 7 000 euros. Un bonus écologique pour un véhicule hybride rechargeable de 2 000 euros est créé. La prime à la conversion pourra désormais atteindre jusqu’à 5 000 euros », explique le gouvernement.

 

Par ailleurs, l’État va mettre en place des fonds d’avenir pour l’automobile, qui seront dédiés à la modernisation et la numérisation des chaînes de production écologique de la filière automobile et l’innovation.

 

Voir aussi


D’abord, une enveloppe de 600 millions d’euros servira à consolider la filière.

 

Puis, une enveloppe de 200 millions d’euros sera destinée à la modernisation de l’outil de production.

 

Enfin, une enveloppe de 150 millions d’euros servira pour la recherche et le développement ainsi que l’innovation.

 

En vue de l’aide de l’État, la filière automobile promet de respecter la stratégie d’avantages qui sera tournée vers la transition écologique. Parmi les autres priorités, la signature d’une nouvelle charte entre donneurs d’ordres et sous-traitants pour permettre la poursuite de la stratégie de localisation en France des activités de recherche et de production à forte valeur ajoutée.

 

 

Lire aussi > ​AUTOMOBILE DE LUXE : UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT

 

Photo à la Une : © Citroën

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut