Vous lisez en ce moment
Automobile de luxe : une crise sans précédent

Automobile de luxe : une crise sans précédent

Voir la galerie

Usines fermées, emplois supprimés, projets gelés, équipementiers à l’arrêt : le marché automobile figure parmi les principales victimes économiques du Covid-19 et des mesures de confinement de la population. Une crise historique pour ce secteur, « la plus grave de son histoire », selon Eric-Mark Huitema, directeur général de l’Association des constructeurs automobiles européens, même si quelques scénarios de sortie de crise sont d’ores et déjà envisagés.

 

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et suite aux différentes mesures de santé publique, les concessions automobiles, commerce « non-essentiel », ont du précipitamment annoncer leur cessation d’activités.

 

Pris en étau, le marché de l’automobile vit alors depuis plusieurs semaines un choc de l’offre et de la demande. « C’est historique. On n’a jamais eu une baisse comme celle-là, il manque la moitié d’un mois », a commenté dramatiquement François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles.

 

Une demande en chute libre

 

Voir aussi


Les mesures exceptionnelles de confinement de la population décrétées au sein des différents pays européens empêchent depuis plusieurs semaines toute opération de vente.

 

Alarmés, les experts estiment que 14 millions de voitures en moins seront vendues dans le monde en 2020, alors qu’à titre de comparaison, les ventes avaient baissé de 6 millions seulement après la crise des subprimes en 2008.

 

 

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant-première, newsletters exclusives…

Déjà un compte? Connectez-vous.

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut