Prada, Moncler, Tod’s : l’talie en fête pour ses résultats semestriels

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les groupes italiens de mode et accessoires Prada, Moncler et Tod’s viennent de révéler leurs résultats pour le premier semestre 2023. Prada caracole avec un chiffre d’affaires de 2,49 milliards d’euros, Moncler dépasse pour la première fois de son histoire le milliard d’euros de chiffre d’affaires (+24%) tandis que Tod’s affiche une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de ses catégories de produits.

 

Le Made in Italy plus fort que jamais avec des résultats en hausse de plus de 20% en moyenne sur le premier semestre 2023. Prada réalise un chiffre d’affaires de 2,23 milliards d’euros (+20%); Moncler engrange 1,14 milliard d’euros (+24%) tandis que Tod’s génère 569 millions d’euros (+21,7%). 

 

Pour le pdg de Prada, de telles performances s’expliquent par la désirabilité de la marque, une exécution disciplinée de la stratégie ainsi qu’une distribution mondiale bien équilibrée. 

 

Prada en tête des valeurs italiennes

 

Prada, l’un des principaux acteurs du luxe transalpin – aux côtés du groupe Armani – a dévoilé un chiffre d’affaires de  2,23 milliards d’euros, soit une croissance impressionnante de 20% au premier semestre. 

Les ventes aux détails de Prada augmentent de 21% à 1 975 millions d’euros. 

 

Le groupe améliore également sa rentabilité avec des bénéfices supérieurs aux attentes, fort d’une marge EBIT de 22% et d’un EBIT de 491 millions d’euros. 

 

Derrière ce succès, se cachent des produits identitaires hautement désirables. Un sentiment qui vaut pour ses marques et notamment sa marque sœur Miu-Miu, dont les derniers défilés ont su capter l’attention de la jeune génération. Ainsi, si les revenus de la marque Prada ont grimpé de 18%, ceux de Miu-Miu ont crû de 50% !

Miu-Miu s’érige ainsi en marque leader du premier semestre 2023. 

 

Prada n’est pas en reste, sa dernière campagne “The Glass Age” revisitant son sac iconique Prada Galleria ayant particulièrement marqué les esprits, selon la griffe.

 

Campagne The Glass Age avec l’actrice Scarlett Johansson © Prada

 

Les produits ont ainsi également une forte influence dans les résultats solides du groupe. Dans un communiqué, il est ainsi fait mention de l’appréciation du cuir matelassé par la clientèle, expliquant le succès des derniers modèles Wander et Arcadie. 

 

Mais surtout le groupe Prada ne lésine pas sur les investissements, avec pour ligne de mire délivrer une expérience client toujours plus optimale en boutique. 

Le groupe a ainsi rénové pas moins de 70 points de vente. Pour le prochain semestre, Prada prévoit d’accélérer ses investissements dans ses marques et ses magasins, afin de renforcer encore sa position sur le marché. 

 

Par ailleurs, le groupe insuffle un rythme avec des activations régulières et toujours plus surprenantes, aux quatres coins du globe. Citons ainsi, l’ouverture de Prada Mode à Tokyo, de Prada Extends à Bangkok ou encore de son Prada Caffè chez Harrods. 

 

Les autres valeurs du luxe italien n’ont toutefois pas démérité. 

 

Car si Prada domine ce triumvirat du luxe transalpin en valeur et en bénéfices, c’est au groupe Moncler que revient la palme de la croissance du chiffre d’affaires (+24%) à 1,14 milliards d’euros. 

Son pdg Remo Ruffini s’est d’ailleurs félicité d’un résultat sans précédent où “pour la première fois dans [son] histoire, le chiffre d’affaires du groupe a dépassé la barre du milliards d’euros au premier semestre”.

 

La marque de doudoune Moncler affiche même une croissance de +29% en glissement annuel. Stone Island, acquise en décembre 2020, contribue à son échelle au résultats du groupe avec 5% de croissance de son chiffre d’affaires. 

 

Moins heureux, les bénéfices nets du groupe Moncler ont chuté, passant de 211,3 millions d’euros au 1er semestre 2022 à 145,4 millions d’euros. Reste que les chiffres de l’année dernière incluaient un avantage fiscal exceptionnel de 92,3 millions d’euros liés à l’acquisition de Stone Island.

 

Le groupe Tod’s (Tod’s, Roger Vivier, Fay et Hogan) voit son chiffre d’affaires croître de 21,7% à 569 millions d’euros. 

 

Le groupe affiche une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de ses catégories de produits. Toutefois, la chaussure reste la catégorie la plus populaire, avec 439,3 millions d’euros de ventes pour le 1er semestre . 

La marque au mocassin Gommino a généré pour 283,3 milliards d’euros de ventes au cours de la période, en hausse de 21,3%, contribuant à plus de la moitié des ventes du groupe. 

De son côté, la marque Roger Vivier fait figure de marque du groupe à forte croissance (+28,4%). 

 

Asie et Europe pour principaux moteurs

 

Pour les trois acteurs du luxe, le dynamisme des marchés APAC et EMEA permet de compenser la faiblesse des ventes sur le sol américain, rattrapé par un climat inflationniste qui entame durement le pouvoir d’achat dans le pays. 

 

L’Asie et tout particulièrement la Chine apparaissent plus que jamais comme le cœur du réacteur du luxe transalpin. 

 

Tod’s enregistre ainsi une croissance de +43,2% de ses ventes en région Grande Chine, par rapport à la même période de l’année précédente.Celles-ci s’élèvent à 194,4 millions d’euros. 

La Chine reste ainsi son principal marché devant l’Italie et le reste de l’Europe. 

  

De son côté, Prada connaît un rebond en Asie avec des ventes au détail en hausse de 25%.

Mais aucun marché ne fonctionne aussi bien que le Japon pour le groupe Prada, qui enregistre une croissance de +49% !

 

A côté de l’Asie, l’Europe offre également de belles opportunités, avec des ventes au détail en hausse de 24% pour le groupe Prada. 

De son côté le groupe Tod’s continue à miser sur l’Europe et notamment la France, en témoigne la récente réouverture de sa boutique à Saint Tropez ou encore la collection capsule de Roger Vivier lancée en pleine semaine de la haute couture parisienne. 

 

Coté à la bourse de Hong Kong, le groupe Prada n’a pas donné d’information supplémentaire quant à son projet de double cotation à la bourse de Milan. 

 

Toutefois, son directeur financier Andrea Bonini a confirmé que le groupe était techniquement prêt pour cette nouvelle cotation dans son pays d’origine. 

 

Enfin, si l’Amérique a déçu LVMH et EssilorLuxottica elle ne fait pas exception avec les valeurs du luxe italien. 

Les ventes de Prada chutent ainsi de 1% sur le semestre tandis qu’elles chutent de 1,8% par rapport aux six premiers mois de 2022 pour le groupe Tod’s. 

 

Lire aussi > Le luxe, premier créateur de valeur en France et en Europe

Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les groupes italiens de mode et accessoires Prada, Moncler et Tod’s viennent de révéler leurs résultats pour le premier semestre 2023. Prada caracole avec un chiffre d’affaires de 2,49 milliards d’euros, Moncler dépasse pour la première fois de son histoire le milliard d’euros de chiffre d’affaires (+24%) tandis que Tod’s affiche une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de ses catégories de produits.

 

Le Made in Italy plus fort que jamais avec des résultats en hausse de plus de 20% en moyenne sur le premier semestre 2023. Prada réalise un chiffre d’affaires de 2,23 milliards d’euros (+20%); Moncler engrange 1,14 milliard d’euros (+24%) tandis que Tod’s génère 569 millions d’euros (+21,7%). 

 

Pour le pdg de Prada, de telles performances s’expliquent par la désirabilité de la marque, une exécution disciplinée de la stratégie ainsi qu’une distribution mondiale bien équilibrée. 

 

Prada en tête des valeurs italiennes

 

Prada, l’un des principaux acteurs du luxe transalpin – aux côtés du groupe Armani – a dévoilé un chiffre d’affaires de  2,23 milliards d’euros, soit une croissance impressionnante de 20% au premier semestre. 

Les ventes aux détails de Prada augmentent de 21% à 1 975 millions d’euros. 

 

Le groupe améliore également sa rentabilité avec des bénéfices supérieurs aux attentes, fort d’une marge EBIT de 22% et d’un EBIT de 491 millions d’euros. 

 

Derrière ce succès, se cachent des produits identitaires hautement désirables. Un sentiment qui vaut pour ses marques et notamment sa marque sœur Miu-Miu, dont les derniers défilés ont su capter l’attention de la jeune génération. Ainsi, si les revenus de la marque Prada ont grimpé de 18%, ceux de Miu-Miu ont crû de 50% !

Miu-Miu s’érige ainsi en marque leader du premier semestre 2023. 

 

Prada n’est pas en reste, sa dernière campagne “The Glass Age” revisitant son sac iconique Prada Galleria ayant particulièrement marqué les esprits, selon la griffe.

 

Campagne The Glass Age avec l’actrice Scarlett Johansson © Prada

 

Les produits ont ainsi également une forte influence dans les résultats solides du groupe. Dans un communiqué, il est ainsi fait mention de l’appréciation du cuir matelassé par la clientèle, expliquant le succès des derniers modèles Wander et Arcadie. 

 

Mais surtout le groupe Prada ne lésine pas sur les investissements, avec pour ligne de mire délivrer une expérience client toujours plus optimale en boutique. 

Le groupe a ainsi rénové pas moins de 70 points de vente. Pour le prochain semestre, Prada prévoit d’accélérer ses investissements dans ses marques et ses magasins, afin de renforcer encore sa position sur le marché. 

 

Par ailleurs, le groupe insuffle un rythme avec des activations régulières et toujours plus surprenantes, aux quatres coins du globe. Citons ainsi, l’ouverture de Prada Mode à Tokyo, de Prada Extends à Bangkok ou encore de son Prada Caffè chez Harrods. 

 

Les autres valeurs du luxe italien n’ont toutefois pas démérité.  

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Les groupes italiens de mode et accessoires Prada, Moncler et Tod’s viennent de révéler leurs résultats pour le premier semestre 2023. Prada caracole avec un chiffre d’affaires de 2,49 milliards d’euros, Moncler dépasse pour la première fois de son histoire le milliard d’euros de chiffre d’affaires (+24%) tandis que Tod’s affiche une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de ses catégories de produits.

 

Le Made in Italy plus fort que jamais avec des résultats en hausse de plus de 20% en moyenne sur le premier semestre 2023. Prada réalise un chiffre d’affaires de 2,23 milliards d’euros (+20%); Moncler engrange 1,14 milliard d’euros (+24%) tandis que Tod’s génère 569 millions d’euros (+21,7%). 

 

Pour le pdg de Prada, de telles performances s’expliquent par la désirabilité de la marque, une exécution disciplinée de la stratégie ainsi qu’une distribution mondiale bien équilibrée. 

 

Prada en tête des valeurs italiennes

 

Prada, l’un des principaux acteurs du luxe transalpin – aux côtés du groupe Armani – a dévoilé un chiffre d’affaires de  2,23 milliards d’euros, soit une croissance impressionnante de 20% au premier semestre. 

Les ventes aux détails de Prada augmentent de 21% à 1 975 millions d’euros. 

 

Le groupe améliore également sa rentabilité avec des bénéfices supérieurs aux attentes, fort d’une marge EBIT de 22% et d’un EBIT de 491 millions d’euros. 

 

Derrière ce succès, se cachent des produits identitaires hautement désirables. Un sentiment qui vaut pour ses marques et notamment sa marque sœur Miu-Miu, dont les derniers défilés ont su capter l’attention de la jeune génération. Ainsi, si les revenus de la marque Prada ont grimpé de 18%, ceux de Miu-Miu ont crû de 50% !

Miu-Miu s’érige ainsi en marque leader du premier semestre 2023. 

 

Prada n’est pas en reste, sa dernière campagne “The Glass Age” revisitant son sac iconique Prada Galleria ayant particulièrement marqué les esprits, selon la griffe.

 

Campagne The Glass Age avec l’actrice Scarlett Johansson © Prada

 

Les produits ont ainsi également une forte influence dans les résultats solides du groupe. Dans un communiqué, il est ainsi fait mention de l’appréciation du cuir matelassé par la clientèle, expliquant le succès des derniers modèles Wander et Arcadie. 

 

Mais surtout le groupe Prada ne lésine pas sur les investissements, avec pour ligne de mire délivrer une expérience client toujours plus optimale en boutique. 

Le groupe a ainsi rénové pas moins de 70 points de vente. Pour le prochain semestre, Prada prévoit d’accélérer ses investissements dans ses marques et ses magasins, afin de renforcer encore sa position sur le marché. 

 

Par ailleurs, le groupe insuffle un rythme avec des activations régulières et toujours plus surprenantes, aux quatres coins du globe. Citons ainsi, l’ouverture de Prada Mode à Tokyo, de Prada Extends à Bangkok ou encore de son Prada Caffè chez Harrods. 

 

Les autres valeurs du luxe italien n’ont toutefois pas démérité.  

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus