Paris Fashion Week : Balenciaga met le tailoring à l’honneur lors de son premier défilé depuis la controverse de sa publicité

Balenciaga, la maison de couture du groupe de luxe français Kering, a mis l’accent sur la confection de vêtement hier dimanche pour son premier défilé depuis le tollé provoqué par une campagne publicitaire qui l’a fait vaciller l’an dernier.

 

La marque, qui a été critiquée en novembre dernier pour une campagne présentant des images dites « pornographique » d’enfants, a présenté une gamme de vêtements de coupe irréprochables sur un podium recouvert d’un tapis blanc à Paris. Une forme d’ode à la couture, sans décor ni provocation.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Balenciaga ? (@balenciaga)

 

« Être capable de réaliser cela était un défi que je savais devoir relever » , a déclaré le créateur de Balenciaga, Demna Gvasalia, dit Demna, aux journalistes dans les coulisses après le défilé.

 

« Je voulais exactement y arriver pour pouvoir aller de l’avant et faire ce que je fais de mieux, c’est-à-dire créer des vêtements » , a-t-il ajouté.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Balenciaga ? (@balenciaga)

 

Le créateur et les dirigeants de Kering ont présenté leurs excuses pour une campagne publicitaire qui a suscité des critiques en raison de la présence d’images d’enfants que beaucoup ont jugées inappropriées. Le groupe prévoit de créer un nouveau poste de responsable en charge de de la « sécurité de la marque » à la suite du scandale.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Balenciaga ? (@balenciaga)

 

Balenciaga n’est qu’une des nombreuses marques actuellement sous pression pour protéger ses ventes, après une série de crises de relations publiques très médiatisés, y compris la rupture entre Adidas et le rappeur et créateur de mode Ye, anciennement connu sous le nom de Kanye West, après qu’il ait fait des remarques antisémites en ligne.

 

Kering, dont les ventes de fin d’année ont été tirées vers le bas par une chute des revenus de sa plus grande marque Gucci, touchée par les fermetures de COVID en Chine, a déclaré le mois dernier que les ventes de Balenciaga avaient été affectées par la controverse en novembre et décembre.

 

Lire aussi > Kim Kardashian remet en cause son contrat avec Balenciaga après le mauvais buzz de sa campagne

 

Photo à la Une : © Carlo Scarpato

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus