Vous lisez en ce moment
LVMH: Quelle est la recette du succès de cette valeur refuge?

LVMH: Quelle est la recette du succès de cette valeur refuge?

Après la conclusion de son luxueux mariage avec le joaillier Tiffany, le numéro un du luxe français prouve une nouvelle fois sa résilience face à la crise sanitaire. Un succès dont sait aussi tirer profit le président du groupe Bernard Arnault qui entame cette nouvelle année avec confiance après avoir lui-même acheté des actions LVMH pour 10 millions d’euros en décembre dernier.

 

Alors que plus d’un an de négociations et rebondissements viennent de se conclure avec le rachat du joaillier américain Tiffany par le géant du luxe français LVMH, cette valeur refuge termine l’année 2020 avec un bilan très satisfaisant.

 

Bernard Arnault, le 3e homme le plus riche du monde selon Forbes, a de son côté acheté récemment via la Financière Agache 20.434 actions à 489,36 euros l’unité, selon la déclaration faite à l’Autorité des marchés financiers. À fin décembre 2019, le groupe familial Arnault possédait 47,35% du capital de LVMH (47,16% un an plus tôt) et 63,4% des droits de vote. À cette date, les salariés détenaient 0,11%.

 

Les rendements de LVMH ont tenu bon en 2020

 

Il faut savoir que Bernard Arnault avait été nommé “manager de la décennie” le 30 novembre 2020 par la chaîne d’information BFM Business. Quelques jours plus tôt, LVMH atteignait une capitalisation boursière de 250 milliards d’euros à la Bourse de Paris, effaçant ainsi le record historique de France Telecom en l’an 2000.

 

Depuis peu, la banque d’investissement Jefferies relève son objectif de cours sur le groupe LVMH de 455 à 590 euros. Ses prévisions ont été revues à la hausse après l’ajout des bénéfices du joaillier Tiffany, avec lequel LVMH vient d’achever la fusion.

 

Le bureau d’études prévoit également une forte hausse des secteurs du détail, de la beauté et de l’hôtellerie du groupe d’ici 2020, en raison de la concentration que pourrait porter le géant français sur ces secteurs fragilisés par la crise sanitaire.

 

Mais sur quoi repose cette résilience infaillible ? Selon Bernard Arnault, si le groupe est habitué à une réussite à toute épreuve, c’est surtout grâce au poids du groupe, à la diversité des activités, la répartition géographique globale ou encore la gestion familiale.

 

Une politique industrielle orientée développement

 

Ce record de capitalisation boursière, LVMH le doit aussi à sa pleine conscience des réalités industrielles. L’automatisation des activités chez Louis Vuitton permet à la société de s’agrandir et de se réduire en fonction de la demande du marché, tout en assurant une constance de qualité.

 

De plus, Louis Vuitton a su s’armer de fournisseurs de matières premières fiables assurant ainsi la continuité de la chaîne d’approvisionnement tout au long de la crise sanitaire. Ses nombreux programmes de formations et d’apprentissage lui permettent par ailleurs de se munir d’une main d’œuvre hautement qualifiée.

 

Un portefeuille industriel solide

 

Ce qui fait la force du groupe LVMH, c’est aussi ses nombreuses acquisitions et fusions, et son portefeuille de marques bien rempli. De la mode et maroquinerie à la distribution sélective, en passant par les vins et spiritueux, le leader mondial du luxe revendique l’excellence dans tous les domaines.

 

L’intégration d’entreprises complémentaires par le biais de fusions et d’acquisitions est primordial. Le groupe a ainsi intégré avec succès un certain nombre d’entreprises technologiques au cours des dernières années afin de rationaliser ses opérations, mais aussi renforcer la fiabilité de sa chaîne d’approvisionnement.

Voir aussi

 

Une entreprise citoyenne

 

Le groupe a également su démontrer son utilité durant l’année qui vient de s’écouler. En effet, si LVMH pouvait se vanter d’être l’un des premiers employeurs de France ainsi que l’un des premiers contributeurs fiscaux concernant l’impôt sur les sociétés (avec 1,4 milliard d’euros versés au fisc en 2019), l’année 2020 a prouvé que le groupe savait se rendre indispensable en situation de crise.

 

Entre la création d’un couloir aérien entre la France et la Chine pour faire acheminer des masques, la production d’urgence de gel hydro-alcoolique en quantité industrielle ou encore le financement des hôpitaux et de la recherche médicale, les différentes actions prises pour aider le pays ont été saluées par tous.

 

Finalement, le groupe LVMH conclut cette année 2020 en ayant démontré sa gestion infaillible, même en temps de crise, ainsi que son utilité sociale dans des moments cruciaux.

 

Lire aussi > ANTHONY LEDRU DEVRAIT PRENDRE LA TÊTE DE TIFFANY

 

Photo à la Une : © LVMH

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut