Vous lisez en ce moment
Luxe : les Américains réduisent leurs dépenses à l’approche des fêtes de fin d’année

Luxe : les Américains réduisent leurs dépenses à l’approche des fêtes de fin d’année

Selon trois sociétés de cartes de crédit, les Américains ont réduit leurs dépenses en ce qui concerne les achats de luxe, qu’il s’agisse de vêtements ou d’accessoires.

 

Ce mois-ci, Citigroup, Mastercard et Bank of America ont dévoilé des données attestant  toutes d’une baisse des dépenses pour les produits de luxe aux États-Unis. Les estimations séparées des trois sociétés montrent que les Américains ont tous réduit leurs dépenses pour ces articles de 2 à 4 % en août et de 5 à 6 % en septembre, par rapport à 2021.

 

Bien que les ventes de produits  se portent encore très bien sur leur créneau, par rapport aux marques moyenne gamme et premium, le secteur du luxe a de quoi s’interroger sur l’avenir.

 

Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH, a cependant déclaré la semaine passée que la société n’avait, jusqu’à présent, pas vu de signes indiquant que les acheteurs se retiraient, même pour des achats d’entrée de gamme.

 

Moins de dépenses chez les Américains à revenu moyen

 

La réduction des ces dépenses a été la plus forte chez les Américains à revenu moyen (entre 50 000 et 125 000 dollars par an) et chez ceux dont le revenu annuel est inférieur à 50 000 dollars, selon une étude de Bank of America.

 

Mario Ortelli, de la société de conseil en fusions et acquisitions Ortelli & Co. explique qu’aux États-Unis, les marques à prix élevé comme Hermès et Dior sont probablement plus à l’abri d’un ralentissement que les marques de luxe accessibles comme Michael Kors.

 

Le rapport « SpendingPulse » de Mastercard montre, lui, que les achats de produits de luxe, à l’exclusion des bijoux, ont diminué de 5,2 % en septembre, en glissement annuel, tandis que les dépenses pour les restaurants et les voyages étaient en hausse.

 

Le facteur prix influence également, à la lumière des hausses observées chez Chanel ou encore chez Louis Vuitton pour certains de leurs sacs. Cette augmentation peut constituer un frein, ou faire retarder l’achat. 

Voir aussi

 

Les marques du bas de l’échelle du luxe cherchent également à évoluer en gamme et à augmenter leurs prix. Selon M. Ortelli : « Sur un marché comme l’Amérique où les gens achètent beaucoup de choses, les consommateurs deviennent plus exigeants et achètent moins en quantité mais de meilleure qualité.”

 

 

Lire aussi > Gucci accepte désormais la crypto-monnaie dans certains de ses magasins américains

 

Photo à la Une : © Rodeo Drive

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Revenir en haut