L’Oréal : des résultats annuels toujours éclatants freinés par le marché chinois

Forte d’une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de ses divisions et la quasi-totalité de ses régions, L’Oréal dévoile des résultats 2023 en progression pour la troisième année consécutive.Si l’exercice témoigne de l’exceptionnel dynamisme du marché de la beauté, seul le marché chinois, au ralenti, rate le coche.

 

L’Oréal a publié jeudi 8 février des résultats annuels à l’image du marché mondial de la beauté : particulièrement en forme. Le numéro un de la beauté voit ainsi son bénéfice net croître de 8,4% et son chiffre d’affaires de 7,6%.

 

La division L’Oréal Luxe devient leader mondial en chiffre d’affaires de la beauté de luxe, devant le géant américain Estée Lauder.

 

Seule ombre dans cette envolée, le leader des parfums et cosmétiques enregistre un quatrième trimestre 2023 en dessous des attentes des analystes et ce, en raison d’une Asie du Nord grevée par “un marché chinois de la beauté atone”.

 

Une troisième année de croissance à deux chiffres

 

Le numéro un mondial de la beauté a réalisé un bénéfice net en croissance de 8,4% “en dépit de tensions inflationnistes et géopolitiques persistantes”, indique le communiqué.

 

Pour son exercice annuel clos au 31 décembre 2023, le groupe l’Oréal affiche ainsi un chiffre d’affaires de 41,18 milliards d’euros, en croissance de 7,6% en publié et 11% en comparable.  Le président du groupe, Nicolas Hieronimus a salué “une troisième année de croissance à deux chiffres”. Et d’ajouter “Non seulement nous avons renforcé notre position de numéro 1 mondial de la beauté, mais nous avons également franchi la barre des 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour la première fois de notre histoire.” Reste que le chiffre d’affaires est “sorti sous les attentes des analystes et ses ventes au quatrième trimestre sont ressorties plus lentes (+2,8%) qu’au trimestre précédent”, souligne Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse des marchés chez Etoro.

 

« Si on exclut l’année 2021, qui est l’année du rebond post-Covid, qui est un peu atypique, c’est notre meilleure croissance en comparable depuis 20 ans (+11%), et ce à un moment où le monde n’est pas le plus amical », a déclaré à l’AFP, le directeur général de L’Oréal, Nicolas Hieronimus.

 

Enfin, la rentabilité de l’entreprise s’est améliorée l’an dernier avec une marge d’exploitation de 19,8%, contre 19,5% en 2022.

 

Son pdg se montre particulièrement confiant pour l’année 2024, considérant qu’ “en période d’incertitude, les gens veulent vivre des expériences agréables et se sentir bien dans leur peau – et la beauté leur permet de le faire”. Un phénomène qu’il a baptisé « l’effet dopamine » de la beauté. Le pdg prédit ainsi une nouvelle croissance de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices sur le prochain exercice.

 

Le groupe peut notamment compter sur ses investissements réalisés dans les domaines de la beauty tech et de la biotechnologie. Outre l’acquisition en décembre de Lactobio, leader dans la recherche sur les probiotiques et le microbiome, le groupe a annoncé en janvier la signature d’un accord pour l’acquisition de la totalité du capital de Gjosa, société suisse pionnière dans le développement de la technologie de micronisation de l’eau ainsi que deux prises de participation minoritaires via son fonds de capital-risque BOLD. Ces transactions ont concerné Timeline, une société suisse de biotechnologie développant des solutions innovantes en matière de longévité dans les secteurs de l’alimentation, de la beauté et de la santé ainsi que la marque de parfums de luxe chinoise To Summer.

 

Le groupe aux 37 marques a été identifié comme un acteur de premier ordre sur la scène beauty tech. Ainsi, Nicolas Hieronimus et Barbara Lavernos ont été invités à présenter la Keynote d’ouverture du CES de Las Vegas. L’Oréal est ainsi devenue la première entreprise de beauté à y avoir été invitée, et le groupe a remporté un nombre record de sept prix de l’Innovation au CES.

 

Luxe, Soins capillaires et beauté dermatologique au top

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi > L’ORÉAL POURSUIT SES ACQUISITIONS ET INNOVATIONS POUR UN AVENIR COSMÉTIQUE DURABLE

 

Photo à la Une : © Lancôme/L’Oréal

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus