Les marchés boursiers en repli après les annonces de la FED

Les Bourses européennes conservent leur tendance baissière ce jeudi à l’ouverture, digérant avec difficulté les messages jugés stricts de la Réserve fédérale la veille en attendant les trois derniers grands rendez-vous monétaires de cette fin d’année. Ces replis font suite aussi à celui de Wall Street qui a terminé en berne mercredi.

 

À 9H00, ce jeudi, la place parisienne reculait de 0,83%, celle de Francfort de 0,75% et Londres pliait de 0,60% dans les premiers échanges, en attendant les réunions de la Banque centrale européenne, de la Banque d’Angleterre et de la Banque nationale suisse.

 

En Asie, la Bourse de Tokyo a légèrement reculé jeudi en matinée, après les annonces de la veille de la Fed. L’indice vedette Nikkei a perdu 0,37% à 28.051,70 points à la clôture et l’indice élargi Topix a cédé 0,18% à 1.973,90 points. Les pertes ont été plus sévères à la Bourse de Hong Kong (-1,43%), démoralisée par l’annonce de la Fed mais aussi par la chute des ventes au détail en Chine en novembre, plus sévère que prévu (-5,9% sur un an).

 

La Bourse de New-York, Wall Street, a quant a elle terminé en berne hier après une nouvelle hausse de ses taux par la Fed, la banque centrale américaine. Les indices qui évoluaient positivement jusqu’à l’issue de la réunion monétaire, ont plongé dans le rouge. Le Dow Jones a aussitôt baissé de 0,42%, le Nasdaq 0,76% et le S&P 500 0,61%. La Fed a en effet relevé mercredi son principal taux directeur d’un demi-point de pourcentage, après l’avoir augmenté de trois-quarts de point précédemment, pour maîtriser la plus forte inflation observée aux États-Unis depuis 40 ans.

 

Un peu moins optimiste sur l’évolution de l’inflation américaine l’an prochain et nettement plus pessimiste qu’avant, sur la croissance du PIB national, la Fed compte donc continuer son resserrement monétaire. « Les marchés surestiment la capacité de la Fed à pivoter », soit à changer de direction dans sa politique monétaire, prévient Bénédicte Kukla. L’analyste investissement senior de Indosuez Wealth Management estime que le marché de l’emploi et que l’inflation des services restent trop tendus.

 

Enfin, le patron de la Fed, Jerome Powell, a laissé entendre que les hausses de taux continueraient en 2023. Le comité monétaire voit désormais le niveau final des taux au jour le jour au-dessus de 5%.

 

Le FED déçoit

 

Suite aux annonces de la Fed, les places boursières européennes ont aussi connu hier une clôture dans le rouge : Paris a perdu 0,21%, Francfort et Milan ont cédé 0,26% et Londres a reculé de 0,09%. « Les prévisions sont plus sévères que ce que l’on attendait » estime Ian Shepherdson de Pantheon Macroeconomics.

 

L’indice CAC 40 a cédé 14,19 points à 6.730,79 points alors que la veille, la bourse parisienne avait nettement rebondi (+ 1,42%) après un début de semaine négatif. Jeudi, ce sera au tour de la Banque d’Angleterre et de la Banque Centrale Européenne de se prononcer.

 

 

Lire aussi > Portée par le luxe, la Bourse de Paris clôture en hausse

 

Photo à la Une : © Novopress.info

Tags

Hélène Cougot
Hélène Cougot
Passionnée par l’art et la mode, Hélène s’oriente vers une école de stylisme: l’Atelier Chardon-Savard. Elle complète ensuite sa formation par un MBA en Marketing à l’ISG. Elle a écrit pour le magazine Do it in Paris et se spécialise en rédaction d’articles concernant le luxe, l’art et la mode au sein de Luxus +.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Accédez à l’actualité du luxe en illimité.

Offre découverte 1€ pour 1 mois !

Newletter Luxus Plus