Les dépenses de luxe des chinois vont bondir en 2023

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les chinois aisés se sont remis à dépenser avec frénésie dans la catégorie luxe depuis le début de l’année. Cela devrait se confirmer dans les mois à venir, en Chine mais aussi de nouveau lors de voyages touristiques à l’étranger.

 

En cette année du Lapin qu’est 2023, les achats des Chinois vont rebondir avec force dans le luxe.

 

Alors que l’économie du pays devrait croître d’environ 4,5 à 5% en 2023, les ventes de luxe devraient s’envoler de 35% selon une étude réalisée par Barclays Research et Vogue Business. 532 consommateurs du secteur ont ainsi été interrogés sur leurs achats du premier trimestre et sur leurs intentions à venir cette année.

 

Après trois ans de restrictions dues au covid, les résultats ont de quoi donner du baume au cœur des Maisons du secteur, alors que la Chine était avant la pandémie leur premier marché à l’export.

 

Nouvel An

 

Selon le sondage effectué, le regain d’appétit pour le luxe s’est déjà manifesté pendant le premier trimestre. Celui-ci incluait les festivités du Nouvel An (le 21 janvier dernier), traditionnellement très propices aux dépenses. 28% des personnes interrogées ont ainsi dépensé au moins 20 000 RMB (2665 euros), 51% au moins 8000 RMB (1066 euros), et seulement 17% moins de 2499 RMB (333 euros). 41% ont fait des achats à l’occasion du Nouvel An, mais aussi pour célébrer des anniversaires ou lors de vacances.

 

Même sans Nouvel An, le second trimestre s’annonce aussi de bon augure. 38% des sondés (soit 10% de plus que le trimestre précédent) envisagent ainsi de dépenser au moins 20 000 RMB (2665 euros) pendant le deuxième trimestre, et 51% au moins 8000 RMB (1066 euros).

 

Chanel, Dior et Saint Laurent : trio gagnant

 

Côté Maisons, Chanel (32% des achats), Dior (Lvmh) (31%) et Saint Laurent (Kering) (30%) ont été les marques chouchous de ces consommateurs privilégiés au premier trimestre. “Saint Laurent a surperformé le secteur en termes de revenus l’an dernier et la popularité de la marque dans l’enquête est impressionnante“ souligne Carole Madjo, à la tête du pôle européen Luxury Good Research chez Barclays.

 

Mais Gucci, la marque phare de Kering est aussi sortie du lot : elle a été achetée par 28% des sondés contre “seulement” 21,4% pour Louis Vuitton, la locomotive du N°1 du luxe, Lvmh. Carole Madjo (Barclays) note que « si Gucci avait certes enregistré des croissances de ses revenus plus faibles que la plupart de ses concurrents, le fait qu’elle ait enregistré un des plus hauts scores d’achat au premier trimestre 2023 et des intentions d’achat fortes au deuxième trimestre 2023 est une surprise positive”. Louis Vuitton fait toutefois l’objet d’intentions d’achats croissants au second trimestre, de même que Celine, Loewe, et Bulgari, qui font aussi partie de l’écurie Lvmh.

 

Chez les joailliers, Tiffany engrange les fruits de sa transformation menée là encore par le leader mondial du Luxe, depuis son acquisition fin 2020.  17,5% des sondés ont acquis un produit de la Maison contre seulement 16,2% chez Cartier (groupe Richemont). 

 

Côté catégories, les sacs à main restent la catégorie la plus populaire, acquise par 38% des sondés au premier trimestre, suivis par les bijoux et les chaussures casual (36% chaque). Les auteurs de l’étude soulignent d’ailleurs que l’appétence pour cette dernière catégorie est en décalage avec le reflux observé du goût pour les sneakers en Occident. Enfin, les vêtements et autres manteaux et doudounes, notamment griffés Burberry et Moncler sont achetés par 29% des personnes interrogées.

 

Le retour des voyages

 

Enfin, après trois ans de déplacements interdits, les chinois aisés ont bien l’intention de profiter pleinement de l’autorisation de voyager qui leur a été accordée de nouveau depuis le début de l’année.

 

49% des sondés ont ainsi pris des vacances en Chine au premier trimestre pendant les congés du Nouvel An. Des données corroborées par celles du gouvernement, qui font état d’un bond de 89% du tourisme domestique par rapport à la situation pré-pandémique. L’île d’Hainan a ainsi attiré en nombre des touristes dépensiers pendant le Nouvel An, avec une croissance de 21% des dépenses duty free observée par les géants du luxe comme Lvmh, Kering ou Richemont.

 

Mais ces consommateurs aisés comptent aussi bien sortir de leurs frontières en 2023. Parmi ceux qui comptent voyager à l’étranger, 40% comptent réaliser au moins deux déplacements dans l’année à venir. Et selon Barclays, ils devraient en profiter pour acheter davantage de produits de mode et en cuir, lors de leurs déplacements en Europe, les prix y étant désormais 25 à 45% moins élevés que dans leur pays d’origine !

 

Lire aussi > Reprise du tourisme chinois : quelles opportunités pour le luxe ?

 

Photo à la Une : © Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les chinois aisés se sont remis à dépenser avec frénésie dans la catégorie luxe depuis le début de l’année. Cela devrait se confirmer dans les mois à venir, en Chine mais aussi de nouveau lors de voyages touristiques à l’étranger.

 

En cette année du Lapin qu’est 2023, les achats des Chinois vont rebondir avec force dans le luxe.

 

Alors que l’économie du pays devrait croître d’environ 4,5 à 5% en 2023, les ventes de luxe devraient s’envoler de 35% selon une étude réalisée par Barclays Research et Vogue Business. 532 consommateurs du secteur ont ainsi été interrogés sur leurs achats du premier trimestre et sur leurs intentions à venir cette année.

 

Après trois ans de restrictions dues au covid, les résultats ont de quoi donner du baume au cœur des Maisons du secteur, alors que la Chine était avant la pandémie leur premier marché à l’export.

 

Nouvel An

 

Selon le sondage effectué, le regain d’appétit pour le luxe s’est déjà manifesté pendant le premier trimestre. Celui-ci incluait les festivités du Nouvel An (le 21 janvier dernier), traditionnellement très propices aux dépenses. 28% des personnes interrogées ont ainsi dépensé au moins 20 000 RMB (2665 euros), 51% au moins 8000 RMB (1066 euros), et seulement 17% moins de 2499 RMB (333 euros). 41% ont fait des achats à l’occasion du Nouvel An, mais aussi pour célébrer des anniversaires ou lors de vacances.

 

Même sans Nouvel An, le second trimestre s’annonce aussi de bon augure. 38% des sondés (soit 10% de plus que le trimestre précédent) envisagent ainsi de dépenser au moins 20 000 RMB (2665 euros) pendant le deuxième trimestre, et 51% au moins 8000 RMB (1066 euros).

 

Chanel, Dior et Saint Laurent : trio gagnant

 

Côté Maisons, Chanel (32% des achats), Dior (Lvmh) (31%) et Saint Laurent (Kering) (30%) ont été les marques chouchous de ces consommateurs privilégiés au premier trimestre. “Saint Laurent a surperformé le secteur en termes de revenus l’an dernier et la popularité de la marque dans l’enquête est impressionnante“ souligne Carole Madjo, à la tête du pôle européen Luxury Good Research chez Barclays.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Les chinois aisés se sont remis à dépenser avec frénésie dans la catégorie luxe depuis le début de l’année. Cela devrait se confirmer dans les mois à venir, en Chine mais aussi de nouveau lors de voyages touristiques à l’étranger.

 

En cette année du Lapin qu’est 2023, les achats des Chinois vont rebondir avec force dans le luxe.

 

Alors que l’économie du pays devrait croître d’environ 4,5 à 5% en 2023, les ventes de luxe devraient s’envoler de 35% selon une étude réalisée par Barclays Research et Vogue Business. 532 consommateurs du secteur ont ainsi été interrogés sur leurs achats du premier trimestre et sur leurs intentions à venir cette année.

 

Après trois ans de restrictions dues au covid, les résultats ont de quoi donner du baume au cœur des Maisons du secteur, alors que la Chine était avant la pandémie leur premier marché à l’export.

 

Nouvel An

 

Selon le sondage effectué, le regain d’appétit pour le luxe s’est déjà manifesté pendant le premier trimestre. Celui-ci incluait les festivités du Nouvel An (le 21 janvier dernier), traditionnellement très propices aux dépenses. 28% des personnes interrogées ont ainsi dépensé au moins 20 000 RMB (2665 euros), 51% au moins 8000 RMB (1066 euros), et seulement 17% moins de 2499 RMB (333 euros). 41% ont fait des achats à l’occasion du Nouvel An, mais aussi pour célébrer des anniversaires ou lors de vacances.

 

Même sans Nouvel An, le second trimestre s’annonce aussi de bon augure. 38% des sondés (soit 10% de plus que le trimestre précédent) envisagent ainsi de dépenser au moins 20 000 RMB (2665 euros) pendant le deuxième trimestre, et 51% au moins 8000 RMB (1066 euros).

 

Chanel, Dior et Saint Laurent : trio gagnant

 

Côté Maisons, Chanel (32% des achats), Dior (Lvmh) (31%) et Saint Laurent (Kering) (30%) ont été les marques chouchous de ces consommateurs privilégiés au premier trimestre. “Saint Laurent a surperformé le secteur en termes de revenus l’an dernier et la popularité de la marque dans l’enquête est impressionnante“ souligne Carole Madjo, à la tête du pôle européen Luxury Good Research chez Barclays.

 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus