Vous lisez en ce moment
Le plan de redistribution des richesses en Chine fait chuter le luxe

Le plan de redistribution des richesses en Chine fait chuter le luxe

Ce jeudi, les valeurs du luxe sont en forte baisse suite à l’annonce d’un plan de redistribution des richesses et d’une éventuelle augmentation de l’impôt sur la fortune évoquée par le dirigeant chinois Xi Jinping.

 

Partout en Europe, les valeurs du luxe reculent en Bourse en raison des craintes provoquées par l’annonce du nouveau plan de redistribution des richesses du Parti communiste chinois, porté par son actuel leader Xi Jinping.

 

Dans un souci d’équité sociale, le plan de redistribution des richesses, intitulé “plan de prospérité commune » , cible les populations riches du pays, et menace la majeure partie de la clientèle du luxe sur son premier marché mondial.

 

Alors que les géants du luxe ont conclu hier leur pire séance de 2021 (avec respectivement -5,2% pour LVMH, -3,8% pour Hermès et -3,6% pour Kering), cette annonce assombrit encore davantage l’horizon du luxe français.

 

Ainsi, le numéro un mondial du luxe LVMH chute de 6,02% à 9h30 et descend au plus bas depuis trois mois. Le groupe français Kering, concurrent de LVMH qui possède entre autres les marques Gucci, Saint Laurent ou encore Balenciaga, subit également de lourdes pertes et dégringole de 7,94%, décrochant la plus forte baisse du CAC 40 et sa pire séance depuis le 12 mars 2020.

 

La maison Hermès, quant à elle, accusait un repli de 3,5%. Ainsi, ces trois grands noms du luxe enregistrent une nouvelle séance dans le rouge, avec des pertes à la semaine se chiffrant à 16% pour Kering, 12,7% pour LVMH et 8% pour Hermès. Le luxe, moteur de l’économie française, entraîne le CAC 40 dans sa chute et l’indice phare de la Bourse de Paris perd 2,87%.

 

Avec la perspective d’un impôt sur les revenus les plus élevés de l’Empire du Milieu, une panique envahit le marché du luxe. Avec ce plan, le président Xi Jinping tient à limiter les “revenus déraisonnables” afin de pouvoir augmenter les salaires.

 

Selon le compte-rendu du comité central des Affaires financières et économiques du Parti communiste chinois, ce plan permettra de réduire les inégalités existantes et d’élever la classe moyenne et les foyers les plus modestes du pays.

 

Ce plan visera à “renforcer la réglementation et l’ajustement des hauts revenus, à protéger les revenus légaux, à ajuster raisonnablement les revenus excessifs et à encourager les groupes et les entreprises à hauts revenus à rendre davantage à la société”, comme le rapporte Bloomberg en paraphrasant l’agence de presse Chine nouvelle.

Voir aussi

 

La banque d’investissement J.P. Morgan s’est exprimée à ce sujet, rappelant que pour les valeurs européennes du luxe, “le consommateur chinois est essentiel, avec un tiers des ventes mondiales du secteur », et que “les valeurs européennes du luxe étaient déjà à la peine mercredi en raison d’articles faisant état de la mise en place éventuelle d’impôts sur la propriété et les successions en Chine » .

 

Nous reconnaissons que cela représente un risque supplémentaire pour la forte reprise observée dans le secteur jusqu’à présent et nous surveillerons (…) la sensibilisation accrue des consommateurs à l’égard de la démonstration de richesse”, a ajouté J.P. Morgan.

 

Lire aussi > L’ÉCONOMIE CHINOISE ENTRAÎNE LES BOURSES MONDIALES DANS SA CHUTE

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut