Le créateur de mode japonais Issey Miyake est décédé à l’âge de 84 ans

L’incontournable maître du plissé, Issey Miyake, s’est éteint le 5 août à l’âge de 84 ans d’un cancer du foie, selon l’agence de presse Kyodo.

 

Issey Miyake est mort dans la soirée du 5 août a déclaré une employée de son bureau de Tokyo à l’AFP. Le créateur de mode japonais soufrait depuis quelques années d’un cancer du foie. Respectant les souhaits du créateur, aucun service commémoratif ne sera organisé, selon les informations du « Business of Fashion ».

 

Issey Miyake, célèbre pour son style de vêtements plissés qui ne se froissent jamais est né le 22 avril 1938 à Hiroshima et avait sept ans lorsqu’a été lâchée sur la ville la bombe atomique. Issey Miyake a survécu au bombardement du 6 août 1945, mais sa mère est morte trois ans plus tard des suites des radiations de la bombe.

 

Pour faire face à cet épisode dramatique de sa vie, il se promet d’aller au bout de ses rêves et de tout faire pour y arriver. En 1958, il part étudier le design à Tokyo à l’Université des beaux-arts Tama et s’intéresse à la fabrication de vêtements. Dans les années 60, Issey Miyake se définit comme un artiste à part entière et ambitionne de révolutionner l’industrie textile en redéfinissant la manière de fabriquer et concevoir le vêtement.

 

Après avoir étudié le design à Tokyo, il apprend le design de vêtements à Paris, où il travaille avec de célèbres créateurs de mode comme Guy Laroche et Hubert de Givenchy, avant de se rendre à New York. En 1970, il retourne à Tokyo et fonde le Miyake Design Studio.

 

Dans les années 80, le designer développe une nouvelle méthode de plissage en enveloppant les tissus entre des couches de papier et en les plaçant dans une presse à chaud, les vêtements conservent leur forme plissée et ne se froissent jamais. Cette nouvelle méthode a été le fil conducteur de sa ligne emblématique « Pleats, Please ».

 

Issey Miyake est l’un des premiers créateurs japonais à avoir défilé à Paris, la capitale de la mode, et prend sa retraite en 1997, souhaitant se consacrer entièrement à la recherche.

 

 

Lire aussi > LVMH : Nigo nommé nouveau directeur artistique de Kenzo

 

Photo à la Une : © Artemide

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Accédez à l’actualité du luxe en illimité.

Offre découverte 1€ pour 1 mois !

Newletter Luxus Plus