Vous lisez en ce moment
Déconfinement : les mesures en vigueur dans les boutiques de luxe à Paris

Déconfinement : les mesures en vigueur dans les boutiques de luxe à Paris

Alors que la France commençait hier lundi à sortir de sa stricte quarantaine liée au coronavirus, les boutiques de luxe ont également ouvert leurs portes, après une fermeture de près de 2 mois qui a secoué l’économie. De nouveaux protocoles sanitaires ont notamment été adoptés à Paris. Tour d’horizon.

 

A l’heure du déconfinement français, hier, lundi 11 mai, les boutiques de luxe parisiennes se sont essayées à l’adoption de nouvelles normes d’hygiène, notamment en rendant obligatoire l’utilisation de masques faciaux.

 

Rappelons cependant que seuls les magasins de moins de 40.000 m2 peuvent rouvrir.

 

C’est le cas par exemple du magasin Louis Vuitton de la grande place Vendôme à Paris, qui vend l’ensemble des produits de la marque, des shakers à 645 euros (700 $) aux bijoux d’une valeur de plusieurs centaines de milliers d’euros, où quelques clients locaux se sont rendus sur place, en particulier pour l’achat d’accessoires et de petites maroquineries.

 

Les cabines d’essayage du magasin, désormais régulièrement désinfectées, ont été beaucoup moins occupées que d’habitude, a indiqué le personnel à Reuters. Idem pour la boutique du malletier située place Vendôme.

 

Et ce n’est pas faute de mettre de côté tous les vêtements qui sont essayés pour qu’ils puissent être cuits à la vapeur. De leur côté, les sacs à main sont aussitôt mis en quarantaine pendant 48 heures.

 

Les protocoles de nettoyage des autres articles varient en fonction de la proximité du visage des personnes ou des matériaux concernés.

 

Dans la boutique Chanel située à proximité, même combat. Un journaliste de Reuters qui s’est rendu sur place a également pu observer que les clients portaient tous des masques de protection lorsqu’ils quittent le magasin de la maison de couture française le jour de sa réouverture.

 

De son côté, la boutique Hermès de la rue du Faubourg Saint-Honoré, a également accueilli quelques-uns de ses clients les plus fidèles avec des gels assainissants et un refrain poli pratiqué par ses vendeurs: « Puis-je vous rafraîchir les mains ? »

 

Un vendeur tenait même discrètement le compte du nombre de visiteurs qui allaient et venaient – il en a dénombré une cinquantaine à un moment donné en début d’après-midi, sur deux étages.

 

Une cliente a également confié à Reuters qu’on lui avait demandé de prendre rendez-vous si elle voulait discuter de l’achat d’un sac à main « Kelly » .

 

Le patron d’Hermès, Axel Dumas, se mêlant aux employés du magasin, a refusé de commenter le déroulement des premières heures de la réouverture.

Voir aussi


 

Mais les restrictions de voyage et la pénurie de touristes internationaux toujours en vigueur resteront un frein majeur pendant des mois à venir dans la capitale française.

 

Selon Flavio Cereda, analyste de Jefferies, les touristes étrangers représentent généralement entre 35 et 55 % des revenus des marques de luxe en Europe.

 

Malgré des signes de reprise en Chine, le plus grand marché de l’industrie, les ventes mondiales de produits de luxe devraient chuter de 50% cette année, a annoncé la semaine dernière le cabinet de conseil Bain.

 

 

Lire aussi > HYATT HOTELS : DES RÉSULTATS EN BERNE AU PREMIER TRIMESTRE 2020

 

Photo à la Une : Louis Vuitton © Wikipédia

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut