Vous lisez en ce moment
Champagne : Vranken-Pommery brille à la Bourse de Paris

Champagne : Vranken-Pommery brille à la Bourse de Paris

Hier lundi, Vranken-Pommery a débuté la semaine glorieusement avec un bond étonnamment élevé de plus de 21% à 17,5 euros, soit son plus haut niveau depuis mars 2020. Aujourd’hui, à la mi-séance du 16 février le groupe champenois poursuit ses progrès avec +5,37% à 18,65 euros. 

 

Interrogé hier par AOF, le directeur financier, Franck Delval, a indiqué que ni le groupe, ni la famille Vranken (actionnaire principal) n’étaient à l’origine de cette hausse.

 

Les volumes échangés ont également été surprenants avec 65 000 titres environ contre moins de 3 000 par jour lors des trois dernières séances, ce qui représente 0,73% de capital échangé.

 

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’avoir influencé le titre : des rumeurs selon lesquelles les taxes sur le vin aux Etats-Unis pourrait être réduite, à savoir que le groupe vend du rosé de Provence aux Etats-Unis.

 

Ensuite, l’action pourrait également être portée par un possible déconfinement au Royaume-Uni, pays gros consommateur de champagne, même si les ventes de celui-ci ne représentent qu’environ 3% du chiffre d’affaires total de Vranken Pommery, selon Franck Delval.

 

Le journal L’Echo a par ailleurs estimé que le secteur des boissons alcoolisées était prometteur en termes d’actions, prévoyant un retour aux “années folles” . 

 

“Je suis prêt à parier que l’été prochain, le champagne fera son grand come-back” a confié Pierre Huylenbroeck de Mister Market Magazine dans l’article.

 

Ce dernier en a profité pour mettre en exergue les performances boursières de Vranken-Pommery, “Dans ce cas, Vranken-Pommery sera intéressant. À 14 euros, son cours de bourse est très inférieur à sa valeur comptable, qui dépasse les 40 euros par action, et où on trouve de nombreux actifs tangibles comme les vignobles et les châteaux. N’oublions pas que la Chine est déjà en train de retrouver une vie normale. Et là-bas, ils sont très friands des produits de la gamme Vrancken” . 

 

Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas un mouvement sectoriel, la filière du champagne ayant été considérablement fragilisée par la pandémie. En effet les ventes de champagne ont affiché un repli de 18 % en 2020 avec 245 millions de bouteilles expédiées dans le monde. 

 

Voir aussi


En France, les ventes ont reculé de 20%, et à l’export, la baisse a été chiffrée à seulement 16%, à 131 millions de bouteilles. 

 

« C’est une année noire, mais nous avons bien su gérer la crise en limitant la production (…) et le résultat au final est meilleur que ce que nous avions craint en juillet » , a indiqué le président de l’Union des Maisons de Champagne, Jean-Marie Barillère, lors d’une conférence de presse en ligne avec Maxime Toubart, président du syndicat général des vignerons de Champagne (SGV).

 

Il a également estimé la perte globale de chiffre d’affaires de la filière « à 1 milliard d’euros de moins qu’en 2019”.

 

Lire aussi > LES VINS FRANCAIS EXCLUS DE LA SUSPENSION DES TAXES DOUANIERES AMERICAINES SUR LES PRODUITS DE LUXE

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut