Vous lisez en ce moment
Automobile de luxe : Mercedes passe à l’électrique, sous la contrainte de réduire son personnel

Automobile de luxe : Mercedes passe à l’électrique, sous la contrainte de réduire son personnel

Mercedes est sous la pression de Bruxelles suite aux nouvelles réglementations européennes concernant les émissions de CO2, et compte électrifier l’ensemble de ses modèles hauts de gamme. Un investissement qui contraint la firme à supprimer 10 000 emplois afin d’améliorer son seuil de rentabilité trop élevé suite à la pandémie mondiale.

 

Daimler, le fabricant de Mercedes, a pour objectif d’accélérer son processus de fabrication des modèles électriques avec au moins 5 voitures d’ici 2021, et son double pour l’année 2025 : «Avec notre nouvelle stratégie, nous soulignons notre intention d’électrifier l’intégralité de nos modèles », a affirmé mardi le patron Ola Källenius.

 

L’électrification des modèles et leurs développements sont un lourd investissement pour le constructeur allemand qui a déjà subi une perte d’exploitation (EBIT) de 1,68 milliards d’euros au deuxième trimestre de 2020 suite à la crise sanitaire.

 

C’est pourquoi Daimler a l’intention de réduire ses coûts de 25% d’ici l’année 2025 et améliorer son seuil de rentabilité devenu trop élevé depuis le début de cette pandémie : «Les événements de 2020 ont confirmé que notre seuil de rentabilité était trop haut» a déclaré le fabricant dans un communiqué. Il compte donc diminuer ses coûts fixes ainsi que ses coûts personnels, et adapter ses capacités de production.

 

Un programme d’économie est mis en place pour cause avec comme intention d’économiser d’ici 2022 la somme de 1,4 milliards d’euros.

 

Mais ce passage à l’électrique coûte encore plus à Mercedes qui voit 10 000 de ses postes supprimés. Le constructeur allemand n’ayant pas le choix face aux restriction bruxelloises, des arrangements sont tout de même possibles entre départs volontaires et retraites anticipées non remplacées. Il est par ailleurs probable que ce chiffre augmente avec l’annonce de 20 000 suppressions d’emplois supplémentaires.

 

Mercedes, en retard sur la branche de l’électrique comparé à son concurrent Tesla, met les bouchées doubles sur ses futures nouvelles plateformes technologiques et annonce la sortie prochaine de la limousine EQS 100% électrique d’ici 2021, où Daimler promet une autonomie de 700 kilomètres. La prochaine mission pour le fabricant sera de passer à 20 véhicules entièrement électriques d’ici 2030.

 

Voir aussi


En somme, les options thermiques présentes sur les modèles disparaîtront petit à petit de 40 à 70% selon le groupe, comparé à ceux de cette année, et par le même moyen, Daimler compte renforcer son positionnement sur le marché de la construction automobile de luxe électrique en rattrapant son retard face à ses concurrents.

 

Le fabricant doit donc prévoir de gros investissements à venir, en plus des 2,2 milliards d’euros que le groupe avait déjà accepté de payer aux Etats-Unis suite à l’histoire du “diesel gate” face à laquelle Daimler était pointé du doigt, un scandale sur des moteurs diesels qui auraient été truqués.

 

 

Lire aussi > DAIMLER VA INTENSIFIER LA RÉDUCTION DES COÛTS APRÈS UNE PERTE TRIMESTRIELLE ATTENDUE 

Photo à la Une : © Mercedes-Benz

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut