Tapestry dévoile des résultats annuels en demi-teinte

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Alors qu’il vient d’annoncer un accord, en vue du rachat de son concurrent Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo), le groupe américain Tapestry (Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman) vient de lever le voile sur un exercice 2022-2023 peu flamboyant. 

 

L’américain Tapestry n’est pas au mieux de sa forme pour intégrer son rival et compatriote Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo) avec qui il a annoncé début août un accord de reprise. 

Lui-même propriétaire des marques Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman, il vient en effet d’annoncer un chiffre d’affaires quasi-stable pendant l’exercice 2022/2023, clos le 1er juillet.  Il a en effet été de 6,66 milliards de dollars (6,17 milliards d’euros), contre 6,68 milliards de dollars (6,19 milliards d’euros), en 2021/2022.

 

Trois marques peu dynamiques

 

Aucune de ses marques n’a brillé par son dynamisme : les revenus de Coach, son moteur historique, n’ont crû que de 1 % à environ 5 milliards de dollars (4,6 milliards d’euros) tandis que  Kate Spade et  Stuart Weitzman ont respectivement chuté de 2% et 11% à 1,4 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros), et 282 millions de dollars (261 milliards d’euros). .

Le revenu net annuel du groupe s’est certes arrondi de 9% à 936 millions de dollars (867 milliards d’euros),  avec un bénéfice par action diluée de 3,88 dollars au lieu de 3,17 dollars en 2021-22.

Mais la fin d’année ne laisse cependant pas entrevoir de véritable réveil du groupe. 

 

Quatrième trimestre atone

 

Le chiffre d’affaires du groupe Tapestry a en effet encore stagné à 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros) au quatrième trimestre. Et si Coach a retrouvé un peu d’énergie, avec une hausse de son chiffre d’affaires de 5 % à 1,25 milliard de dollars  ((1,16 milliards d’ euros),   les autres marques ont continué leur glissade (-9% à 309 millions de dollars (286 milliards d’euros), pour Kate Spade et -11% à 63 millions de dollars (5,8 milliards d’euros), pour Stuart Weitzman.  

Certes, le groupe vise une augmentation d’environ 3 à 4 % de son chiffre d’affaires à près de 6,9 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros), sur une base déclarée et à taux de change constant  pour l’exercice 2023/2024.

 

Quel succès pour une fusion Tapestry-Capri ?

 

Mais certains observateurs s’interrogent malgré tout sur sa capacité à réussir sa fusion avec Capri. Ce dernier a lui-même réalisé un chiffre d’affaires stable à 5,6 milliards de dollars pendant l’exercice 2022-2023 clos le 1er avril.  Mais au quatrième trimestre, il a chuté de 9,6%.

Tapestry parviendra-t-il à relever tous les défis d’une telle fusion : établir les bonnes synergies sans diluer l’identité des marques et sans se vampiriser les unes les autres, réussir le rapprochement entre deux cultures différentes, jusqu’alors ennemies, et surtout retrouver le dynamisme des marques les plus matures et exploiter le potentiel des plus récentes ?

À la clôture de la transaction, le nouvel ensemble, fort de 33 000 employés, pourrait générer un chiffre d’affaires de 12 milliards de dollars (11 milliards d’euros), et détenir 6 % du marché mondial de l’habillement et des accessoires de luxe (200 milliards de dollars soit .(185 milliards d’euros). 

 

Lire aussi > Le groupe américain Tapestry rachète Capri, propriétaire de Michael Kors

Photo à la Une :  © Coach [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

 

Alors qu’il vient d’annoncer un accord en vue du rachat de son concurrent Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo), le groupe américain Tapestry (Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman) vient de lever le voile sur un exercice 2022-2023 peu flamboyant. 

 

L’américain Tapestry n’est pas au mieux de sa forme pour intégrer son rival et compatriote Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo) avec qui il a annoncé début août un accord de reprise. 

Lui-même propriétaire des marques Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman, il vient en effet d’annoncer un chiffre d’affaires quasi-stable pendant l’exercice 2022/2023, clos le 1er juillet.  Il a en effet été de 6,66 milliards de dollars (6,17 milliards d’euros), contre 6,68 milliards de dollars (6,19 milliards d’euros), en 2021/2022.

 

Trois marques peu dynamiques

 

Aucune de ses marques n’a brillé par son dynamisme : les revenus de Coach, son moteur historique, n’ont crû que de 1 % à environ 5 milliards de dollars (4,6 milliards d’euros) tandis que  Kate Spade et  Stuart Weitzman ont respectivement chuté de 2% et 11% à 1,4 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros), et 282 millions de dollars (261 milliards d’euros). .

Le revenu net annuel du groupe s’est certes arrondi de 9% à 936 millions de dollars (867 milliards d’euros),  avec un bénéfice par action diluée de 3,88 dollars au lieu de 3,17 dollars en 2021-22.

Mais la fin d’année ne laisse cependant pas entrevoir de véritable réveil du groupe. 

 

Quatrième trimestre atone

 

Le chiffre d’affaires du groupe Tapestry a en effet encore stagné à 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros) au quatrième trimestre.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Coach[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Alors qu’il vient d’annoncer un accord en vue du rachat de son concurrent Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo), le groupe américain Tapestry (Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman) vient de lever le voile sur un exercice 2022-2023 peu flamboyant. 

L’américain Tapestry n’est pas au mieux de sa forme pour intégrer son rival et compatriote Capri (Versace, Michael Kors et Jimmy Choo) avec qui il a annoncé début août un accord de reprise. 

Lui-même propriétaire des marques Coach, Kate Spade et Stuart Weitzman, il vient en effet d’annoncer un chiffre d’affaires quasi-stable pendant l’exercice 2022/2023, clos le 1er juillet.  Il a en effet été de 6,66 milliards de dollars (6,17 milliards d’euros), contre 6,68 milliards de dollars (6,19 milliards d’euros), en 2021/2022.

 

Trois marques peu dynamiques

 

Aucune de ses marques n’a brillé par son dynamisme : les revenus de Coach, son moteur historique, n’ont crû que de 1 % à environ 5 milliards de dollars (4,6 milliards d’euros) tandis que  Kate Spade et  Stuart Weitzman ont respectivement chuté de 2% et 11% à 1,4 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros), et 282 millions de dollars (261 milliards d’euros). .

Le revenu net annuel du groupe s’est certes arrondi de 9% à 936 millions de dollars (867 milliards d’euros),  avec un bénéfice par action diluée de 3,88 dollars au lieu de 3,17 dollars en 2021-22.

Mais la fin d’année ne laisse cependant pas entrevoir de véritable réveil du groupe. 

 

Quatrième trimestre atone

 

Le chiffre d’affaires du groupe Tapestry a en effet encore stagné à 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros) au quatrième trimestre.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © Coach[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus