Vous lisez en ce moment
Quelles sont les tendances voyage luxe à l’horizon 2027 ?

Quelles sont les tendances voyage luxe à l’horizon 2027 ?

Pour le 5e anniversaire de l’agence de voyage Pelorus, Globetrender a rédigé un rapport sur les tendances du voyage de luxe pour 2023-2027.

 

 

Comment voyagera-t-on les cinq années à venir ?  Le rapport « Luxury Travel and Yachtings Trends : 2023-2027 » apporte sa vision en la matière.  Le spécialiste du voyage expérimental et du yachting, Pelorus, a en effet demandé à Globetrender, une agence britannique de prévision des tendances en matière de voyages, de plancher sur le sujet.

 

Pour cette étude, Globetrender a travaillé en étroite collaboration avec Pelorus en menant une série de consultations pour identifier les  demandes des clients. Geordie Mackay-Lewis, cofondateur et PDG de Pelorus, explique : « En tant que fournisseur de voyages très innovant, nous cherchons toujours à être à l’avant-garde et à offrir à nos clients des expériences visionnaires sans équivalent. Au cours des cinq prochaines années, nous ouvrirons la voie avec les paiements en crypto pour les voyages, les expéditions pionnières en matière de technologies propres et les nouvelles technologies, parmi de nombreuses autres initiatives. Nous espérons que ce rapport inspirera d’autres marques à penser de manière créative également. »

 

Prochaine génération

 

Première tendance qui se dégage  :  l’arrivée de la génération Alpha (qui succède à la Gen Z). Jusqu’à récemment, l’industrie du voyage de luxe était largement axée sur la satisfaction des Millennials (génération Y), nés entre les débuts des années 80 et 90. Mais maintenant que nombre d’entre eux sont devenus les parents de la génération Alpha, née après 2010, leurs besoins changent.

 

Non seulement les Millennials sont la génération qui voyage le plus, mais une grande partie d’entre eux souhaite explorer le monde avec leurs enfants. Ce qui signifie qu’il faut prendre en compte cette nouvelle génération Alpha. D’ici 2027, la génération Alpha sera âgée de 2 à 16 ans, ce qui signifie que les sociétés de voyage de luxe ont une énorme opportunité d’adapter leurs offres pour mieux répondre aux besoins de cette jeune population et de leurs parents.

 

Il convient également de noter qu’un nombre croissant de parents font désormais partie de la communauté LGBTQ+ et qu’à titre d’exemple, on dénombre au Royaume-Uni, quelque 23 % des familles avec un parent célibataire (dont environ 90 % sont des femmes). Il est donc nécessaire de revoir l’offre de service qui conviendra à ces voyageurs.

 

Voyage à faible impact écologique

 

Entre 2023 et 2027, l’étude prévoit une augmentation de la demande de clients fortunés qui veulent apprendre activement à connaître la flore et la faune du pays qu’ils visitent. Ceux-ci veulent aussi s’assurer que leur présence contribue à sa préservation, sa protection et son épanouissement futur.

 

On constate également une envie d’être témoin de la vie sauvage et de lieux d’une beauté naturelle exceptionnelle qui pourraient un jour disparaître. Pour les voyageurs habitués au luxe, ce mot possède aujourd’hui un nouveau sens. Exit les robinets en or, le client préfère aujourd’hui explorer les régions sauvages reculées ou partir à la traque d’animaux rares.

 

Destination Gamma

 

Au cours des cinq prochaines années et au-delà, les explorateurs fortunés éviteront de plus en plus les « destinations alpha » surpeuplées comme le Machu Picchu au Pérou, Angkor Wat au Cambodge ou les célèbres sommets comme l’Everest et le Kilimandjaro.

Voir aussi

 

Avec l’essor des classes moyennes en Asie, la concurrence pour les destinations les plus reconnaissables du monde (stimulée par leur promotion sur les médias sociaux) deviendra féroce. Même les « destinations bêta » telles que le Bhoutan, le Rwanda et l’Antarctique commenceront à être surchargées à certaines périodes de l’année. Pour les voyageurs fortunés qui ont déjà tout vu, il y aura un appétit croissant pour des pays inconnus ou négligés jusqu’alors.

 

En conclusion, la demande ne risque pas de ralentir à horizon 2027. Jenny Southan, rédactrice en chef, fondatrice et PDG de Globetrender souligne : « Pendant la pandémie, le Credit Suisse a observé une « explosion de richesse » parmi les personnes les plus riches du monde » et « Bien que de nombreux pays soient confrontés à une crise du coût de la vie à court terme et qu’une récession mondiale soit prévue, comme nous l’avons vu avec la crise de Covid-19, les personnes les plus privilégiées sont généralement capables de continuer comme si de rien n’était – voire de profiter d’un ralentissement. »

 

 

Lire aussi > La génération Z souhaite voyager à l’étranger et vivre des expériences passionnantes, selon Collage Group

 

Photo à la Une : © Pelorus

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0
Revenir en haut