Vous lisez en ce moment
Népal et Pakistan : les raisons de l’interdiction des importations de produits de luxe

Népal et Pakistan : les raisons de l’interdiction des importations de produits de luxe

Fini les importations de produits de luxe. C’est ce qu’a annoncé le nouveau gouvernement du Pakistan le jeudi 19 mai dernier, dans le cadre d’un plan d’austérité visant à stimuler et stabiliser l’économie nationale. Cette annonce fait suite aux mesures de restrictions relatives à l’importation du luxe également prises par le Népal quelques semaines plus tôt. Explications.

 

« Tous les articles de luxe non essentiels qui ne sont pas utilisés par le grand public ont été interdits d’importation » , a déclaré la ministre de l’Information Marriyum Aurangzeb. Applicable à une trentaine produits de luxe, cette interdiction « permettra au pays d’économiser de précieuses devises étrangères » comme l’indique le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif sur Twitter.

 

 

En effet, cette décision intervient alors que la monnaie locale, la roupie pakistanaise, a atteint un niveau historiquement bas par rapport au dollar américain : 200 roupies pour un dollar le jeudi 19 mai dernier. Le Pakistan souffre depuis plusieurs mois d’une dette écrasante, de réserves de change en baisse, d’une forte inflation ainsi que d’une dévaluation de sa monnaie, et espère donc ainsi ralentir les dégâts économiques en réduisant drastiquement ces importations.

 

Les téléphones portables et produits électroménagers représentent la part la plus importante des importations, suivis des cosmétiques et confitures. Et c’est notamment l’élite du pays (les plus fortunés) qui génèrent le plus d’importations de produits de luxe sur le territoire pakistanais.

 

Image
© Gouvernement du Pakistan

 

Entrée immédiatement en vigueur, cette décision permettra de « donner un coup de pouce à l’économie et à l’industrie locales » , précise Marriyum Aurangzeb, avant d’ajouter que « nous pourrons économiser 6 milliards de dollars en imposant une interdiction d’importer des articles de luxe » .

 

« Je pense que c’est une mesure prudente de la part du gouvernement » , qui devrait « aider à économiser les devises dont nous avons tant besoin pour rembourser nos dettes commerciales internationales » , a commenté Khalid Tawab, l’ancien vice-président de la Chambre de commerce du Pakistan.

 

Voir aussi

Un mois plus tôt, ce fut le cas du Népal d’interdire l’importation d’articles de luxe afin d’empêcher la baisse des réserves de change du pays, « en raison des déficits croissants et des importations élevées » a expliqué le porte-parole de la Nepal Rastra Bank, Gunakar Bhatta.

 

Les importations de machines, d’argent, de prêt-à-porter, d’appareils électriques, de textile, d’équipements automobiles, de cyclomoteurs et d’or, entre autres, ont été interdites. De nombreux autres produits notamment comestibles ont également été interdits.

 

 

Lire aussi > EN CHINE, LE GOUVERNEMENT LÈVE PEU À PEU LES RESTRICTIONS LIÉES AU COVID-19

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut