LVMH X JO 2024 : un partenariat en faveur de l’excellence française

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe a officialisé son soutien à l’organisation du plus grand rassemblement sportif mondial ce lundi 24 juillet 2024, à 19h30 heure de Paris, au Grand Palais Éphémère. Il s’agit du sixième et dernier sponsor premium de Paris 2024, aux côtés d’entreprises comme Orange ou Groupe BPCE. Luxus Plus y était et vous raconte.

 

C’est la fin d’un suspense qui tenait en haleine gens de presse et commentateurs de tous horizons : le fleuron industriel français et leader du luxe mondial soutient en grand l’organisation des jeux olympiques et paralympiques 2024. 

 

Le contrat de partenariat a été signé hier à Paris au siège de LVMH par Tony Estanguet et Antoine Arnault et les grands contours du partenariat ont été présentés hier soir au Grand Palais Éphémère, en présence notamment du Président du CIO, Thomas Bach, de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et de la Ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra.

 

Fort de l’implication exceptionnelle de sept de ses 75 Maisons, le groupe LVMH promet des jeux aussi spectaculaires que populaires. De quoi faire rayonner comme jamais l’image de la France, de ses athlètes à ses savoir-faire. 

 

Une ambition qui s’anime à travers la nouvelle signature du groupe : “Artisan de toutes les victoires”. 

 

Une étape fondamentale pour Paris 2024

 

« Avec ses dizaines d’ateliers en France, ces milliers d’emplois créés tous les ans en France, cette passion pour la France est une formidable chance.»

 

Le mystère était entier et pourtant, c’est devant un parterre de journalistes et de cadres dirigeants du groupe que la nouvelle a enfin éclaté hier à 19h30 au micro d’Antoine Arnault : LVMH est partenaire premium de Paris 2024. Une annonce stratégique qui intervient à J-1 an de l’ouverture des jeux. 

 

Le leader mondial du luxe constitue ainsi le sixième et dernier partenaire premium, aux côtés des groupes BPCE, Carrefour, ED, Orange et Sanofi. 

 

Le PDG de LVMH, Bernard Arnault, s’est lui dit « très heureux qu’en plus de nos actions de mécénat, nous puissions apporter une contribution décisive aux Jeux de Paris. »

 

© LVMH

 

Antoine Arnault, directeur général de Berluti, également chargé du pilotage de l’image et de l’environnement du groupe LVMH et membre du conseil d’organisation, a déclaré « avec ce partenariat créatif, LVMH souhaite se positionner comme artisan de la réussite des Jeux. C’est d’abord une responsabilité.»

 

Et d’ajouter « En tant que groupe Français, nous nous devions de contribuer à un événement qui a vocation à marquer toute une génération de son empreinte. Pour nous, et pour beaucoup j’en suis sûr, ce partenariat a la force de l’évidence. »

 

Rien ne laissait transparaître cette « annonce majeure » présentée hier à la presse par le groupe, à part peut-être le choix du lieu et le timing. 

 

Le Grand Palais Éphémère, structure signée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, est en effet amené à accueillir plusieurs épreuves clés des JO 2024, à savoir celles du judo, du para-judo, de la lutte et du rugby fauteuil. 

 

Un espace de verre qui fait face à la tour Eiffel, symbole de Paris mais également  « ce que la France a de meilleur : l’héritage, l’ambition, la créativité, l’excellence. Autant de valeurs qui font écho à l’ADN de notre groupe et qui guide notre contribution à ses Jeux.»

 

Cela faisait un siècle que Paris n’avait plus accueilli les jeux olympiques. Avec Paris 2024, le rêve devient réalité. 

 

Cette annonce sonne comme le fruit d’un travail de longue haleine, depuis l’annonce de la candidature de la Ville-Lumière en septembre 2015. 

 

Comme le rappelle Tony Estanguet, président du comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, « nous avions dès le départ une ambition, simple mais grande : révéler le meilleur de Paris et de la France.»

 

Tony Estanguet, champion du canoë monoplace slalom et actuel président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 © LVMH

 

Comme le précise cet ex-champion du canoë monoplace slalom (carrière de 2000 à 2012, ndlr), cette ambition s’est même accrue avec  « une cérémonie au cœur de la ville, le premier marathon ouvert à tous, des sites iconiques comme théâtres des plus grandes épreuves sportives et de nouveaux sports dont le breakdance, place de la Concorde. »

 

C’est ainsi que l’ensemble des célébrations se dérouleront dans Paris du 8 mai jusqu’à la  fin des jeux paralympiques, le 10 septembre 2024.

 

Bien que le montant n’ait pas été divulgué, Vogue Business a découvert par des sources proches du dossier que le groupe de luxe aurait déboursé 150 millions d’euros pour sceller cet accord de partenariat historique. 

 

LVMH, artisan de toutes les victoires

 

L’enjeu derrière ce partenariat comme l’ont rappelé le président directeur général du groupe LVMH, Bernard Arnault et la Maire de Pari,  Anne Hidalgo est de contribuer au rayonnement de Paris et plus encore de la France dans le monde

 

Le président directeur général du groupe a ainsi rappelé « nos 75 Maisons portent l’image de la France partout dans le monde, la font aimer et font d’elles le symbole de la France par leur élégance, leur audace et leur style.»

 

Un rôle qu’a une nouvelle fois démontré le défilé Louis Vuitton de Pharrell Williams sur le Pont Neuf en juin dernier, lors de la Fashion Week masculine. 

 

Antoine Arnault et Tony Estanguet face à la presse suite à l’annonce du partenariat de LVMH au sein du Grand Palais Ephémère © LVMH

 

Antérieur à la déclaration du leader mondial du luxe, un rapport d’une mission d’information de l’assemblée nationale présenté mercredi dernier prévoit entre 5 et 10 milliards d’euros de retombées économiques pour la seule région parisienne

 

Des chiffres qui tiennent compte à la fois du renforcement de l’attractivité touristique, de l’insertion professionnelle et de l’ouverture des contrats aux petites et moyennes entreprises. 

 

Sept des Maisons du groupe verront leurs artisans et ateliers mobilisés pour faire de cet événement planétaire un franc succès. Ainsi, les équipes de Christian Dior, Louis Vuitton, Berluti, Sephora, Chaumet et Moët Hennessy seront parties prenantes de ces jeux. 

 

L’une d’entre elles habillera même la délégation française lors des cérémonies. 

 

Pour sa part, le joaillier Chaumet sera chargé de concevoir la médaille des jeux de Paris 2024. 

 

De son côté, le relais de la flamme sera projeté dans une nouvelle dimension grâce au spécialiste de la beauté Sephora, qui va accompagner la réussite de cette célébration, partout en France. 

 

D’autres annonces de marques liées au groupe LVMH devraient intervenir dans le courant de l’année. 

 

Bernard Arnault a rappelé “la communauté de valeurs” qui unit les quelque 200 000 collaborateurs du groupe LVMH à l’esprit olympique, à savoir « le défi, l’engagement, la performance, le dépassement, l’universalisme et l’humanisme. »

 

© Pascal Jouvin/LVMH

 

Si athlètes et artisans ont pour pouvoir commun le ‘Savoir-Faire Rêver’ – plateforme de marque depuis avril 2023 – le groupe a également officialisé son premier ambassadeur sportif pour ces jeux, à savoir le champion de natation Léon Marchand et ce, le lendemain de sa performance exceptionnelle, battant le dernier record détenu par l’américain Michael Phelps.

 

Le partenariat associe une dimension inédite en matière de célébration et de sens

 

Il s’agit également de démontrer un meilleur accès à la pratique du sport pour ceux qui en sont éloignés. 

 

Avec le soutien du Secours Populaire, le groupe LVMH s’engage à financer des stages et autres initiations sportives à quelque 1000 enfants et jeunes de 4 à 25 ans en situation de précarité

 

Enfin, ce soutien aux jeux s’inscrit dans la continuité de l’ADN du groupe LVMH, ne serait-ce par le statut de partenaire clé des principales compétitions sportives internationales pour certaines de ces Maisons, comme Louis Vuitton et ses malles-trophées sur-mesure, dont la dernière en date a été réalisée pour le mondial de Rugby 2022. 

Pour l’anecdote, Bernard Arnault note une coïncidence entre sa passion de longue date pour le tennis et le groupe LVMH. 

 

En effet, cette discipline a fait son entrée dans la compétition lors des jeux de Séoul de 1988, soit un an après la création du premier groupe de luxe de l’histoire qu’est LVMH. 

 

 Amélie Oudéa-Castéra., ministre des sports de conclure : « Avec LVMH, les jeux seront plus beaux et la France plus forte.»

 

Lire aussi > LVMH se met à l’heure Olympique

 

Photo à la Une : Photo à la Une : © Philippe Servent/LVMH [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe a officialisé son soutien à l’organisation du plus grand rassemblement sportif mondial ce lundi 24 juillet 2024, à 19h30 heure de Paris, au Grand Palais Éphémère. Il s’agit du sixième et dernier sponsor premium de Paris 2024, aux côtés d’entreprises comme Orange ou Groupe BPCE. Luxus Plus y était et vous raconte.

 

C’est la fin d’un suspense qui tenait en haleine gens de presse et commentateurs de tous horizons : le fleuron industriel français et leader du luxe mondial soutient en grand l’organisation des jeux olympiques et paralympiques 2024. 

 

Le contrat de partenariat a été signé hier à Paris au siège de LVMH par Tony Estanguet et Antoine Arnault et les grands contours du partenariat ont été présentés hier soir au Grand Palais Éphémère, en présence notamment du Président du CIO, Thomas Bach, de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et de la Ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra.

 

Fort de l’implication exceptionnelle de sept de ses 75 Maisons, le groupe LVMH promet des jeux aussi spectaculaires que populaires. De quoi faire rayonner comme jamais l’image de la France, de ses athlètes à ses savoir-faire. 

 

Une ambition qui s’anime à travers la nouvelle signature du groupe : “Artisan de toutes les victoires”. 

 

Une étape fondamentale pour Paris 2024

 

« Avec ses dizaines d’ateliers en France, ces milliers d’emplois créés tous les ans en France, cette passion pour la France est une formidable chance.»

 

Le mystère était entier et pourtant, c’est devant un parterre de journalistes et de cadres dirigeants du groupe que la nouvelle a enfin éclaté hier à 19h30 au micro d’Antoine Arnault : LVMH est partenaire premium de Paris 2024. Une annonce stratégique qui intervient à J-1 an de l’ouverture des jeux. 

 

Le leader mondial du luxe constitue ainsi le sixième et dernier partenaire premium, aux côtés des groupes BPCE, Carrefour, ED, Orange et Sanofi. 

 

Le PDG de LVMH, Bernard Arnault, s’est lui dit « très heureux qu’en plus de nos actions de mécénat, nous puissions apporter une contribution décisive aux Jeux de Paris. »

 

© LVMH

 

Antoine Arnault, directeur général de Berluti, également chargé du pilotage de l’image et de l’environnement du groupe LVMH et membre du conseil d’organisation, a déclaré « avec ce partenariat créatif, LVMH souhaite se positionner comme artisan de la réussite des Jeux. C’est d’abord une responsabilité.»

 

Et d’ajouter « En tant que groupe Français, nous nous devions de contribuer à un événement qui a vocation à marquer toute une génération de son empreinte. Pour nous, et pour beaucoup j’en suis sûr, ce partenariat a la force de l’évidence. »

 

Rien ne laissait transparaître cette « annonce majeure » présentée hier à la presse par le groupe, à part peut-être le choix du lieu et le timing. 

 

Le Grand Palais Éphémère, structure signée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, est en effet amené à accueillir plusieurs épreuves clés des JO 2024, à savoir celles du judo, du para-judo, de la lutte et du rugby fauteuil. 

 

Un espace de verre qui fait face à la tour Eiffel, symbole de Paris mais également  « ce que la France a de meilleur : l’héritage, l’ambition, la créativité, l’excellence. Autant de valeurs qui font écho à l’ADN de notre groupe et qui guide notre contribution à ses Jeux.»

 

Cela faisait un siècle que Paris n’avait plus accueilli les jeux olympiques. Avec Paris 2024, le rêve devient réalité. 

 

Cette annonce sonne comme le fruit d’un travail de longue haleine, depuis l’annonce de la candidature de la Ville-Lumière en septembre 2015. 

 

Comme le rappelle Tony Estanguet, président du comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, « nous avions dès le départ une ambition, simple mais grande : révéler le meilleur de Paris et de la France.»

 

Tony Estanguet, champion du canoë monoplace slalom et actuel président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 © LVMH

 

Comme le précise cet ex-champion du canoë monoplace slalom (carrière de 2000 à 2012, ndlr), cette ambition s’est même accrue avec  « une cérémonie au cœur de la ville, le premier marathon ouvert à tous, des sites iconiques comme théâtres des plus grandes épreuves sportives et de nouveaux sports dont le breakdance, place de la Concorde. »

 

C’est ainsi que l’ensemble des célébrations se dérouleront dans Paris du 8 mai jusqu’à la  fin des jeux paralympiques, le 10 septembre 2024.

 

Bien que le montant n’ait pas été divulgué, Vogue Business a découvert par des sources proches du dossier que le groupe de luxe aurait déboursé 150 millions d’euros pour sceller cet accord de partenariat historique. 

 

LVMH, artisan de toutes les victoires

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Philippe Servent/LVMH [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe a officialisé son soutien à l’organisation du plus grand rassemblement sportif mondial ce lundi 24 juillet 2024, à 19h30 heure de Paris, au Grand Palais Éphémère. Il s’agit du sixième et dernier sponsor premium de Paris 2024, aux côtés d’entreprises comme Orange ou Groupe BPCE. Luxus Plus y était et vous raconte.

 

C’est la fin d’un suspense qui tenait en haleine gens de presse et commentateurs de tous horizons : le fleuron industriel français et leader du luxe mondial soutient en grand l’organisation des jeux olympiques et paralympiques 2024. 

 

Le contrat de partenariat a été signé hier à Paris au siège de LVMH par Tony Estanguet et Antoine Arnault et les grands contours du partenariat ont été présentés hier soir au Grand Palais Éphémère, en présence notamment du Président du CIO, Thomas Bach, de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et de la Ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra.

 

Fort de l’implication exceptionnelle de sept de ses 75 Maisons, le groupe LVMH promet des jeux aussi spectaculaires que populaires. De quoi faire rayonner comme jamais l’image de la France, de ses athlètes à ses savoir-faire. 

 

Une ambition qui s’anime à travers la nouvelle signature du groupe : “Artisan de toutes les victoires”. 

 

Une étape fondamentale pour Paris 2024

 

« Avec ses dizaines d’ateliers en France, ces milliers d’emplois créés tous les ans en France, cette passion pour la France est une formidable chance.»

 

Le mystère était entier et pourtant, c’est devant un parterre de journalistes et de cadres dirigeants du groupe que la nouvelle a enfin éclaté hier à 19h30 au micro d’Antoine Arnault : LVMH est partenaire premium de Paris 2024. Une annonce stratégique qui intervient à J-1 an de l’ouverture des jeux. 

 

Le leader mondial du luxe constitue ainsi le sixième et dernier partenaire premium, aux côtés des groupes BPCE, Carrefour, ED, Orange et Sanofi. 

 

Le PDG de LVMH, Bernard Arnault, s’est lui dit « très heureux qu’en plus de nos actions de mécénat, nous puissions apporter une contribution décisive aux Jeux de Paris. »

 

© LVMH

 

Antoine Arnault, directeur général de Berluti, également chargé du pilotage de l’image et de l’environnement du groupe LVMH et membre du conseil d’organisation, a déclaré « avec ce partenariat créatif, LVMH souhaite se positionner comme artisan de la réussite des Jeux. C’est d’abord une responsabilité.»

 

Et d’ajouter « En tant que groupe Français, nous nous devions de contribuer à un événement qui a vocation à marquer toute une génération de son empreinte. Pour nous, et pour beaucoup j’en suis sûr, ce partenariat a la force de l’évidence. »

 

Rien ne laissait transparaître cette « annonce majeure » présentée hier à la presse par le groupe, à part peut-être le choix du lieu et le timing. 

 

Le Grand Palais Éphémère, structure signée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, est en effet amené à accueillir plusieurs épreuves clés des JO 2024, à savoir celles du judo, du para-judo, de la lutte et du rugby fauteuil. 

 

Un espace de verre qui fait face à la tour Eiffel, symbole de Paris mais également  « ce que la France a de meilleur : l’héritage, l’ambition, la créativité, l’excellence. Autant de valeurs qui font écho à l’ADN de notre groupe et qui guide notre contribution à ses Jeux.»

 

Cela faisait un siècle que Paris n’avait plus accueilli les jeux olympiques. Avec Paris 2024, le rêve devient réalité. 

 

Cette annonce sonne comme le fruit d’un travail de longue haleine, depuis l’annonce de la candidature de la Ville-Lumière en septembre 2015. 

 

Comme le rappelle Tony Estanguet, président du comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, « nous avions dès le départ une ambition, simple mais grande : révéler le meilleur de Paris et de la France.»

 

Tony Estanguet, champion du canoë monoplace slalom et actuel président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 © LVMH

 

Comme le précise cet ex-champion du canoë monoplace slalom (carrière de 2000 à 2012, ndlr), cette ambition s’est même accrue avec  « une cérémonie au cœur de la ville, le premier marathon ouvert à tous, des sites iconiques comme théâtres des plus grandes épreuves sportives et de nouveaux sports dont le breakdance, place de la Concorde. »

 

C’est ainsi que l’ensemble des célébrations se dérouleront dans Paris du 8 mai jusqu’à la  fin des jeux paralympiques, le 10 septembre 2024.

 

Bien que le montant n’ait pas été divulgué, Vogue Business a découvert par des sources proches du dossier que le groupe de luxe aurait déboursé 150 millions d’euros pour sceller cet accord de partenariat historique. 

 

LVMH, artisan de toutes les victoires

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Philippe Servent/LVMH [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus