L’obligation d’Estée Lauder au plus bas depuis le début de l’année 2023

L’obligation du groupe américain de cosmétiques Estée Lauder a atteint ces derniers jours son plus bas niveau depuis le début de l’année 2023, à 86% du nominal. Il s’agit d’un prix nettement inférieur à celui atteint début février, soit près de 90%. Explications.

Estée Lauder est en difficulté depuis la pandémie et 2023 ne va pas en s’arrangeant. En effet, l’obligation du groupe de cosmétiques, qui possède une durée résiduelle de six ans, se situe aux environs de 86% du nominal sur le marché secondaire. Le rendement annuel de l’obligation, qui indique combien elle rapporte, s’élève ainsi à 4,91%.

À ne pas confondre avec l’action, l’obligation est un titre de créance avec une promesse de remboursement des intérêts. Ici, celle en question est l’obligation d’Estée Lauder 2,375%-2029 à 2000 dollars, c’est-à-dire que l’obligation à 2000 dollars arrivera à expiration en 2029.

Le taux nominal, pour sa part, est le taux d’intérêt appliqué au prix de l’obligation pour calculer le montant des coupons, soit 86%, tandis que le marché secondaire représente le marché où des obligations déjà émises sont « échangées » (achetées et revendues).

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Lire aussi >Beauté : les ventes d’Estée Lauder reculent, celles de Bogart progressent

Photo à la Une : © Estée Lauder

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus