L’intervention d’Emmanuel Macron à VivaTech

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Ce mercredi, le salon VivaTech ouvrait ses portes à jauge réduite pour 5 000 personnes (contre 125.000 en 2019) dont plusieurs figures de la Silicon Valley et le président Emmanuel Macron, fidèle à VivaTech et renouvelant son attachement à l’innovation et la technologie.

 

La 5ème édition de la VivaTech se tient en présentiel et distanciel jusqu’au samedi 19 juin, avec des invités de marque: Tim Cook (Apple), Peggy Johnson (Magic Leap), Mark Zuckerberg (Facebook), Sebastian Siemiatkowski (Klarna) et un habitué, le président français Emmanuel Macron.

 

L’animateur introduit l’intervention de Macron en saluant sa fidélité à l’événement et en mettant en évidence les progrès liés à la politique menée par le président français, faisant de la France le “pays européen qui attire le plus de financement pour les start-up”, avec 5 milliards d’euros en 2020.

 

Le président français commence son intervention en prônant un “optimisme prudent”. Il présente ensuite sa vision du futur de la technologie dans le pays et vante les opportunités de la French Tech. “On a la ressource première absolument indispensable, qui sont les femmes et les hommes”, affirme Macron. “La France est un pays de créativité. […] on a ça dans nos veines”, ajoute t-il, en rappelant que le mot “entrepreneur” vient du français.

 

Selon le président, un “défi collectif” se pose, celui de faire “fructifier” nos talents locaux dans le domaine de l’innovation et de la technologie. Pour cela, Emmanuel Macron propose de former au mieux les acteurs du secteurs pour attirer ensuite les talents étrangers et de “mobiliser les financements”, et de “créer un environnement le plus coopératif possible” dans le but de créer des effets “d’accélération”.

 

Le chef de l’Etat évoque alors le projet européen de Scale-Up Europe – un groupe de plus de 150 fondateurs, investisseurs, chercheurs, PDG d’entreprises et fonctionnaires européens de premier plan dans le domaine des technologies – visant à porter 10 acteurs à plus de 100 milliards d’euros d’ici 2030. “C’est jouable”, affirme le chef d’État.

 

Autour du président français, quatre dirigeants européens du secteur de la technologie sont présents, dont l’un des fondateurs et PDG de l’entreprise française d’accompagnement des artistes et labels Believe, Denis Ladegaillerie. L’homme d’affaires affirme que le passage au numérique est primordial dans le domaine de la musique afin d’apporter de meilleurs services, surtout en temps de crise.

 

Notre ambition c’est de devenir le leader mondial sur le développement des artistes musiciens dans le monde, et nous pensons en avoir l’opportunité”, explique Denis Ladegaillerie. Le co-fondateur de Believe rappelle que l’entreprise, née en 2005, compte désormais 1500 personnes dans 50 pays du monde entier.

 

Emmanuel Macron reprend la parole en exposant le principal défi de la French Tech, qui a commencé à se poser il y a 4 ans, celui d’une nécessité de la “construction d’un écosystème”, empêchant que les talents français de la Tech quittent le pays pour s’installer à dans deux régions plus attractives, comme “New York, Londres ou la Californie”.

 

Toutefois, le président français se félicite: “Depuis 2017, nos start-ups ont bien grandi. Avec elles, ce sont plus d’emplois, plus d’industrie, plus de souveraineté pour la France”. Sur la question de la création d’emploi, Emmanuel Macron a également tenu à clarifier les choses en affirmant que “contrairement aux idées reçues”, les start-ups ont permis la création de “160.000 emplois directs et indirects” en 2020, dont des “emplois industriels« .

 

Macron profite aussi de l’événement pour mentionner la plateforme Doctolib, en première ligne de la campagne de vaccination en France et en Allemagne. “C’est bon pour tout le monde et pour les territoires les plus défavorisés”, explique t-il. Alors que beaucoup lui reprochent d’avoir réformé l’ISF, mesure qu’ils jugent contre-productive dans la lutte contre les inégalités, Macron répond: “la réponse aux inégalités ne passe pas par une politique qui freinerait la tech et l’innovationfarmbrazil.com.br/.

 

Il renchérit en affirmant qu’au lendemain de la crise sanitaire liée au Covid-19, il faudra aider une bonne partie des français à se relever, et que la French Tech pourrait permettre de “sortir du chômage de masse” mais aussi “de répondre au sujet du progrès social”. Pour lui, le “succès de la tech est bon pour tout le pays, dans tous les territoires”.

 

Dès le 1er janvier 2022, la France prendra pour six mois la présidence du Conseil de l’Union Européenne sous la devise: “relance, puissance, appartenance”. Dans ce contexte, Emmanuel Macron a insisté sur les progrès de la France dans le conflit concernant la taxe internationale. Enfin, au sujet des GAFA, le président français affirme que la question du démantèlement des GAFA est “légitime”.

 

Beaucoup d’opposants politiques d’Emmanuel Macron utilisent de manière péjorative le terme “start-up nation” pour qualifier le gouvernement en place. À ceux-là, il répond: “Je ne céderai jamais au défaitisme ambiant”. L’important, selon lui, c’est de réaliser que “l’Europe a beaucoup accéléré et oui, la France est leader, c’est une super nouvelle. Il faut être fier, la fierté réveille l’ambition et l’ambition, les résultats”, conclut-il.

 

Le président de la République française Emmanuel Macron souhaite transmettre un message d’unité, une unité entre l’ensemble des français et la French Tech: “N’opposons pas les secteurs de la tech et des start-up au reste du pays, c’est faux. Ceux qui disent cela porte une lourde responsabilité. Il y aurait d’un côté la France des « gilets jaunes » et de l’autre celle de la tech. C’est faux !”.

 

Dans les six ou douze mois qui viennent, nos choix collectifs (…) vont déterminer la décennie à venir”, annonce t-il. Pour le chef d’État, la sortie de crise sera “une opportunité extraordinaire pour la France et l’Europe de bâtir durablement son modèle de croissance”. Il conclut son intervention en assurant que pour la French Tech, “les mois à venir sont des mois d’opportunités, pour aller plus vite et plus fort”.

 

Retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron ci-dessous:

 

 

 

 

Lire aussi > LE SALON VIVA TECHNOLOGY : DU 16 AU 19 JUIN PROCHAIN À PARIS

 

Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Ce mercredi, le salon VivaTech ouvrait ses portes à jauge réduite pour 5 000 personnes (contre 125.000 en 2019) dont plusieurs figures de la Silicon Valley et le président Emmanuel Macron, fidèle à VivaTech et renouvelant son attachement à l’innovation et la technologie.

 

La 5ème édition de la VivaTech se tient en présentiel et distanciel jusqu’au samedi 19 juin, avec des invités de marque: Tim Cook (Apple), Peggy Johnson (Magic Leap), Mark Zuckerberg (Facebook), Sebastian Siemiatkowski (Klarna) et un habitué, le président français Emmanuel Macron.

 

L’animateur introduit l’intervention de Macron en saluant sa fidélité à l’événement et en mettant en évidence les progrès liés à la politique menée par le président français, faisant de la France le “pays européen qui attire le plus de financement pour les start-up”, avec 5 milliards d’euros en 2020.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Ce mercredi, le salon VivaTech ouvrait ses portes à jauge réduite pour 5 000 personnes (contre 125.000 en 2019) dont plusieurs figures de la Silicon Valley et le président Emmanuel Macron, fidèle à VivaTech et renouvelant son attachement à l’innovation et la technologie.

 

La 5ème édition de la VivaTech se tient en présentiel et distanciel jusqu’au samedi 19 juin, avec des invités de marque: Tim Cook (Apple), Peggy Johnson (Magic Leap), Mark Zuckerberg (Facebook), Sebastian Siemiatkowski (Klarna) et un habitué, le président français Emmanuel Macron.

 

L’animateur introduit l’intervention de Macron en saluant sa fidélité à l’événement et en mettant en évidence les progrès liés à la politique menée par le président français, faisant de la France le “pays européen qui attire le plus de financement pour les start-up”, avec 5 milliards d’euros en 2020.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus