L’industrie des croisières prend un nouveau départ

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les acteurs de l’industrie des croisières et les décideurs publics se sont réunis le 15 juin à Gênes à l’occasion du premier sommet européen sur la décarbonation, pour appeler les gouvernements à accompagner les efforts déployés par les compagnies pour atteindre l’objectif zéro carbone.

 

Au cours du sommet de la CLIA (Cruise Lines International Association) sur la décarbonation, les principaux dirigeants de l’industrie des croisières ont appelé les gouvernements à accompagner les efforts déployés par la création d’un cadre réglementaire favorable. Pierfrancesco Vago, le Président exécutif de MSC Cruises et président monde de la CLIA, a alerté sur l’urgence de la situation: « Nous avons besoin d’un engagement clair des pouvoirs publics pour garantir à la fois l’accès à des infrastructures adaptées et la mise en place de mesures incitatives au développement de solutions maritimes durables. »

 

Des investissements permettront au secteur d’accélérer la fourniture de carburants et de technologies maritimes durables, indispensables pour atteindre l’objectif de croisières zéro carbone net à l’horizon 2050.

 

Une industrie polluante

 

En effet, c’est loin d’être le cas aujourd’hui. L’industrie des croisières est une industrie très polluante. Le carburant utilisé pour les bateaux est 3500 fois plus lourd et polluant que le diesel ou l’essence utilisés pour les voitures. Leur combustion émet notamment de l’oxyde de soufre dans l’atmosphère. Une substance qui n’est pas sans danger pour la santé, puisqu’elle serait à l’origine de cancers, entre autres. En 2017, la flotte du leader mondial Carnival Corporation, a émis, à elle seule, 10 fois plus d’oxyde de soufre que l’ensemble des voitures du parc européen, selon la Fédération européenne pour le transport et l’environnement.

 

C’est également le cas des superyachts de plaisance: “Loués 225 000 euros à 1 million d’euros la semaine, consommant 2 000 litres de carburant à l’heure, les superyachts sont un miroir grossissant révélant l’envolée des inégalités économiques et l’accélération du désastre écologique” s’insurge Grégory Salle, auteur de Superyachts. Luxe, calme et écocide (éditions Amsterdam, 2021). Il rappelle que la seule flotte des 300 plus gros superyachts en activité émet près de 285 000 tonnes de dioxyde de carbone, soit autant voire davantage qu’un pays entier. Un lourd bilan environnemental, à l’heure où les pays du monde prennent des mesures drastiques pour contrer le réchauffement climatique.

 

Solutions à court et long terme

 

De nombreux investissements ont d’ores et déjà été réalisés dans le cadre de projets de recherche et d’innovation environnementale, mais les compagnies de croisière rappellent que la fabrication de nouveaux navires ne représente qu’une partie de l’équation. En effet, pour que les efforts soient effectifs, les navires devront aussi avoir accès à des infrastructures adéquates et à un approvisionnement en carburants plus durables.

 

Il est essentiel que nous disposions désormais d’un cadre législatif clair pour encourager l’investissement et l’innovation nécessaires à notre industrie pour atteindre les objectifs 2030 de l’UE « Fit for 55″ et, à terme, nos ambitions pour 2050. » explique Marie-Caroline Laurent, directrice générale de la CLIA en Europe. A ce jour, les capacités de production de carburants marins renouvelables à grande échelle restent très limitées.

 

Prenant les devants, la division Croisières du Groupe MSC et les Chantiers de l’Atlantique ont célébré la semaine passée deux avancées notables de la construction à Saint-Nazaire des deux premiers navires au gaz naturel liquéfié de MSC Croisières. MSC a investi au total 3 milliards d’euros dans le développement de trois navires au GNL, et la construction du troisième navire commencera en début d’année prochaine.

 

A Barcelone, l’une des cités les plus polluées par les croisières, la ville a décidé d’équiper les quais des bateaux de croisière pour que ceux-ci puissent être reliés à l’électricité sur terre et ne pas avoir à utiliser de carburant. Les premiers quais équipés en la matière devraient voir le jour entre 2026 et 2030. De plus, le nombre de quais devrait être réduit, en passant de 9 à 7 quais capables d’accueillir des bateaux de croisière. De son côté, le gouvernement catalan discute autour d’un impôt progressif sur les compagnies de croisières, en fonction de leurs niveaux de pollution à l’horizon 2023.

 

Pour pallier ces problèmes, la compagnie Rivages du Monde ainauguré le World Explorer, un bateau de capacité réduite (180 personnes maximum) dont le mini-format permet de s’inviter dans des coins reculés et très prisés. Doté de moteurs hybrides et d’un système de stationnement dynamique qui le dispense de jeter l’ancre (donc de toucher à la faune marine) il garantit aux voyageurs en quête d’expériences plus vertes une croisière “zéro culpabilité”.

 

Entre carburants plus durables, nombre de voyageurs réduits et aides gouvernementales, les défis seront nombreux pour l’industrie des croisières dans les prochaines années.

 

 

Lire aussi > LES COMPAGNIES DE CROISIÈRES, LOURDEMENT IMPACTÉES PAR LA GUERRE EN UKRAINE

 

Photo à la Une : © MSC Croisières[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les acteurs de l’industrie des croisières et les décideurs publics se sont réunis le 15 juin à Gênes à l’occasion du premier sommet européen sur la décarbonation, pour appeler les gouvernements à accompagner les efforts déployés par les compagnies pour atteindre l’objectif zéro carbone.

 

Au cours du sommet de la CLIA (Cruise Lines International Association) sur la décarbonation, les principaux dirigeants de l’industrie des croisières ont appelé les gouvernements à accompagner les efforts déployés par la création d’un cadre réglementaire favorable. Pierfrancesco Vago, le Président exécutif de MSC Cruises et président monde de la CLIA, a alerté sur l’urgence de la situation: « Nous avons besoin d’un engagement clair des pouvoirs publics pour garantir à la fois l’accès à des infrastructures adaptées et la mise en place de mesures incitatives au développement de solutions maritimes durables. »

 

Des investissements permettront au secteur d’accélérer la fourniture de carburants et de technologies maritimes durables, indispensables pour atteindre l’objectif de croisières zéro carbone net à l’horizon 2050.

 

Une industrie polluante

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © MSC Croisières[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Les acteurs de l’industrie des croisières et les décideurs publics se sont réunis le 15 juin à Gênes à l’occasion du premier sommet européen sur la décarbonation, pour appeler les gouvernements à accompagner les efforts déployés par les compagnies pour atteindre l’objectif zéro carbone.

 

Au cours du sommet de la CLIA (Cruise Lines International Association) sur la décarbonation, les principaux dirigeants de l’industrie des croisières ont appelé les gouvernements à accompagner les efforts déployés par la création d’un cadre réglementaire favorable. Pierfrancesco Vago, le Président exécutif de MSC Cruises et président monde de la CLIA, a alerté sur l’urgence de la situation: « Nous avons besoin d’un engagement clair des pouvoirs publics pour garantir à la fois l’accès à des infrastructures adaptées et la mise en place de mesures incitatives au développement de solutions maritimes durables. »

 

Des investissements permettront au secteur d’accélérer la fourniture de carburants et de technologies maritimes durables, indispensables pour atteindre l’objectif de croisières zéro carbone net à l’horizon 2050.

 

Une industrie polluante

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © MSC Croisières[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Hélène Cougot
Hélène Cougot
Passionnée par l’art et la mode, Hélène s’oriente vers une école de stylisme: l’Atelier Chardon-Savard. Elle complète ensuite sa formation par un MBA en Marketing à l’ISG. Elle a écrit pour le magazine Do it in Paris et se spécialise en rédaction d’articles concernant le luxe, l’art et la mode au sein de Luxus +.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus