Les fournisseurs de Charles III seront-ils les mêmes que ceux d’Elizabeth II ?

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Après le décès de la reine d’Angleterre, les centaines de mandats  accordés aux fournisseurs royaux sont remis en question.  Il s’agit désormais de savoir s’ils seront renouvelés par le nouveau souverain. 

 

Le mandat royal, c’est un peu le Graal en termes de communication pour une marque ou un prestataire. Ces contrats sont  accordés aux entreprises dont les produits ou services ont été sélectionnés par la famille royale. 

 

Cette distinction donne droit aux titulaires d’afficher les Royal Arms sur leurs produits, leurs communications marketing et dans leurs locaux pendant une période allant jusqu’à cinq ans, renouvelable. 

 

Seulement, après la disparition de la reine, 600 marques  ont perdu le mandat qu’elles détenaient et doivent désormais attendre l’approbation du nouveau monarque. 

 

A contrario, si elles n’arrivent pas à gagner les faveurs du prochain roi, elles auront deux ans pour retirer le sceau qui les signalait comme fournisseurs réguliers de la couronne royale. 

 

En tant que prince, Charles III avait cependant déjà accordé ce privilège à plus de 150 marques. 

 

Un gage de qualité

 

Parmi les détenteurs de ce « titre », les entreprises de diverses catégories professionnelles sont concernées.

 

Nourriture et boissons, bijoutiers, vêtements et accessoires ou encore santé et beauté :  le  public a ainsi un aperçu des goûts de préférence de la famille royale, qui a par exemple distingué  les bijoux Cartier.

 

En accordant l’appellation de « fournisseurs officiels » de la Couronne britannique, ces mandats royaux leur accordent automatiquement du prestige. 

 

Pour rappel, ces entreprises ne versent aucune redevance pour ce prestigieux mandat et ne fournissent pas non plus la Couronne gratuitement ou à des tarifs préférentiels.

 

C’est donc un gage de qualité. C’est aussi un argument commercial de poids, même s’il n’est pas possible de mesurer l’impact réel sur les ventes. 

 

Parmi les 600 marques retenues, Fortnum & Mason est un pilier.  L’épicier de luxe, fournisseur de thé de la famille royale, assure dans sa communication « être fier d’avoir détenu un mandat de sa Majesté depuis 1954, et l’avoir servi avec le reste de la famille royale toute sa vie ». La société ne va être impactée par le décès de la Reine, puisqu’elle détenait aussi un mandat décerné par le Prince Charles. 

 

Des marques prestigieuses qui ravissent la couronne

 

La Reine, très friande de champagne, accordait également son sceau à Mumm, Bollinger, Moet & Chandon ou encore Veuve Cliquot. 

 

Pour sa beauté,  Elisabeth II avait aussi ses chouchous.

 

Clarins, la marque française de cosmétiques haut de gamme a ainsi été son fournisseur pendant 70 ans. Lors de son couronnement en 1953, sa majesté portait déjà un rouge à lèvres Clarins sur mesure, en totale harmonie avec la teinte rubis de sa robe.

 

La Reine a aussi connu une longue histoire d’amour avec le parfumeur britannique Penhaligon’, dont elle avait même inspiré le parfum Highgrove Bouquet. Avant Elisabeth II, la marque avait déjà été nommée parfumeur royal durant la dynastie de la Reine Victoria. 

 

D’autres marques prestigieuses sont encore dotées de ce sceau comme Burberry, célébrissime marque de prêt-à-porter de luxe ou encore la maison Launer, fournisseur officiel de sacs à main de la reine depuis 1968. 

 

Un beau panel de marques pour qui commence le suspense du renouvellement du fameux sceau  royal. Or, depuis quelques années, les critères de reconduction ont été renforcés : « Il ne s’agit pas seulement de fournir un service parfait. Vous devez aussi montrer que vous êtes une bonne entreprise, notamment en ce qui concerne les droits de l’homme » a déclaré le patron de l’une de ces nombreuses entreprises. 

 

Ce mandat est ainsi à la fois un titre honorifique pour les entreprises et une garantie de qualité pour les Britanniques. 

 

Lire aussi >[Luxus+ Magazine] Petite histoire du luxe : Mumm, LE « champagne de la Souveraine d’Angleterre »

 

Photo à la Une : ©Wikipedia [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Après le décès de la reine d’Angleterre, les centaines de mandats  accordés aux fournisseurs royaux sont remis en question.  Il s’agit désormais de savoir s’ils seront renouvelés par le nouveau souverain.

 

Le mandat royal, c’est un peu le Graal en termes de communication pour une marque ou un prestataire. Ces contrats sont  accordés aux entreprises dont les produits ou services ont été sélectionnés par la famille royale.

 

Cette distinction donne droit aux titulaires d’afficher les Royal Arms sur leurs produits, leurs communications marketing et dans leurs locaux pendant une période allant jusqu’à cinq ans, renouvelable.

 

Seulement, après la disparition de la reine, 600 marques  ont perdu le mandat qu’elles détenaient et doivent désormais attendre l’approbation du nouveau monarque.

 

A contrario, si elles n’arrivent pas à gagner les faveurs du prochain roi, elles auront deux ans pour retirer le sceau qui les signalait comme fournisseurs réguliers de la couronne royale.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikipedia [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Après le décès de la reine d’Angleterre, les centaines de mandats  accordés aux fournisseurs royaux sont remis en question.  Il s’agit désormais de savoir s’ils seront renouvelés par le nouveau souverain.

 

Le mandat royal, c’est un peu le Graal en termes de communication pour une marque ou un prestataire. Ces contrats sont  accordés aux entreprises dont les produits ou services ont été sélectionnés par la famille royale.

 

Cette distinction donne droit aux titulaires d’afficher les Royal Arms sur leurs produits, leurs communications marketing et dans leurs locaux pendant une période allant jusqu’à cinq ans, renouvelable.

 

Seulement, après la disparition de la reine, 600 marques  ont perdu le mandat qu’elles détenaient et doivent désormais attendre l’approbation du nouveau monarque.

 

A contrario, si elles n’arrivent pas à gagner les faveurs du prochain roi, elles auront deux ans pour retirer le sceau qui les signalait comme fournisseurs réguliers de la couronne royale.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikipedia [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus