Le Pdg de Lvmh est plébiscité par ses actionnaires

Le Pdg de Lvmh est plébiscité par ses actionnaires. Lors de l’assemblée générale du géant du luxe, tenue ce jeudi matin, 81,6% se sont prononcés pour la modification des statuts fixant la limite d’âge pour les fonctions de directeur général à 80 ans, contre 75 ans jusqu’à présent. Une manière de saluer la grande résilience du groupe en 2021 et encore au premier trimestre 2022.

 

Aujourd’hui âgé de 73 ans, Bernard Arnault, le dirigeant du numéro un mondial du luxe, va pouvoir jouer les prolongations au sein du groupe qu’il dirige depuis 1989 et qu’il a considérablement développé depuis.

 

Malgré la présence de ses cinq héritiers au sein du groupe – Delphine (46 ans), Antoine (44 ans), Alexandre (29 ans), Frédéric (26 ans) et Jean (23 ans) – à différents niveaux de responsabilités, Bernard Arnault continue en effet d’incarner son succès aux yeux des actionnaires.

 

Fort d’un exercice 2021 historique, avec un chiffre d’affaires de 64 milliards d’euros et un bénéfice net de 12 milliards d’euros , le groupe a ainsi pu proposer un dividende de 10 euros à ses actionnaires.

 

Et malgré le contexte international plus tendu, sur fond de reconfinement en Chine et de guerre en Ukraine, il a annoncé début avril avoir réalisé des ventes en hausse de 29% à 18 milliards d’euros pendant les trois premiers mois 2022.

 

« Le premier trimestre est bon et début avril est dans la même veine », a déclaré Bernard Arnault, même s’il a admis que la suite “ dépend de beaucoup de choses, au niveau de la conjoncture sanitaire en Chine et de la conjoncture géopolitique en Europe. »

 

Le dirigeant a aussi vanté les mérites de Lvmh en tant qu’acteur économique. « Vous pouvez être fiers d’être actionnaires, non seulement par les résultats, non seulement par les dividendes mais aussi par l’empreinte économique du groupe en France ».

 

Une empreinte chiffrée par le cabinet conseil Asteres et présentée par Nicolas Bouzou, son directeur, dans une vidéo diffusée lors de l’assemblée générale. Lvmh génèrerait ainsi « plus de 145.000 emplois temps pleins” et ses recettes fiscales “5,5 milliards d’euros« .

 

L’expert a enfin souligné le modèle vertueux du groupe qui “produit énormément sur le sol français et exporte beaucoup » .

 

 

Lire aussi > ESSILOR LUXOTTICA SUR LE POINT D’ACQUÉRIR LE FABRICANT ITALIEN FEDON & FIGLI

 

Photo à la Une : © DR

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus