Vous lisez en ce moment
Le monde du luxe réagit face à la situation en Ukraine

Le monde du luxe réagit face à la situation en Ukraine

La Fashion Week de Milan démarrait à peine quand la Russie a commencé à envahir l’Ukraine. Les festivités sont assombries par l’inquiétude et les marques de mode interviennent, à leur échelle.

 

Alors que la réalité d’une guerre de la Russie contre l’Ukraine reste sur toutes les lèvres et fait monter les inquiétudes en Europe et dans le monde, la Russie commence à recevoir une vague de protestations et les marques de luxe s’interrogent.

 

La Commission de l’Union Européenne est actuellement en train de formaliser une série de sanctions contre la Russie, qui comprendraient les systèmes de paiement internationaux SWIFT, touchant également la capacité du luxe à vendre et à commercer avec la Russie. Le gouvernement russe et ses oligarques sont la cible de sanctions financières et militaires de la part de la Commission européenne, mais les exportations de produits de luxe, si populaires auprès des ultra-riches, sont à l’abri pour l’instant.

 

Quelle position adopter ?

 

Ébranlée par la nouvelle des attaques en ces temps festifs à Milan et quelques heures après le défilé de la collection automne 2022 de Missoni, Angela Missoni, présidente de l’entreprise et ancienne directrice de la création, a fait remarquer que l’industrie (et toutes les industries italiennes) sera durement touchée par la hausse des prix du gaz naturel, car une grande partie de l’approvisionnement du pays provient d’Ukraine et sert à produire l’électricité permettant le fonctionnement des usines de vêtements et d’accessoires. Malgré les coûts et la perte potentielle de ventes à la Russie, elle a poursuivi : « Je pense que vous devez prendre position. …Je ne serai jamais du côté de la guerre. Je serai toujours du côté des gens du pays qui sont attaqués » .

 

Giorgio Armani, a pour sa part pris une position forte en décidant de tenir son défilé sans bande sonore « en signe de respect pour la tragédie en cours » , ainsi qu’avec les lumières éteintes. « Quelques heures avant le défilé, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour ce qui se passe autour de nous » .

 

 

Voir aussi

« Nous commencions enfin à voir un peu de ciel bleu après la pandémie, avec plus de gens qui voyagent, et maintenant des nuages noirs planent sur l’avenir » , a déclaré Nicolas Girotto, directeur général de Bally. « Nous sommes pris dans un tourbillon et nous sommes inquiets pour les membres de notre équipe qui ont des proches dans la région » .

 

Morgan Stanley estime que les ressortissants russes représentent moins de 2 % des ventes mondiales de Kering et Richemont, comprenant les dépenses des Russes à l’étranger. « L’importance de la Russie et des ressortissants russes pour le secteur du luxe a diminué au fil des ans et est désormais relativement immatérielle » , explique Édouard Aubin, analyste chez Morgan Stanley.

 

 

Lire aussi > BOURSE : LA CRISE EN UKRAINE-RUSSIE FAIT EXPLOSER LE PÉTROLE AU PLUS HAUT DEPUIS 8 ANS

 

Photo à la Une : © Missoni

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut