Le co-propriétaire de Jean Patou vole au secours de La Bouche Rouge

Le tribunal de commerce de Paris a tranché : la Bouche Rouge va être reprise par un spécialiste anglais des parfums, Dilesh Mehta, copropriétaire de Jean Patou, allié à des experts de la beauté. Nicolas Gerlier, le fondateur de la start-up de cosmétiques qui avait déposé son bilan fin juillet, va continuer de faire partie de l’aventure.

 

 Le 3 octobre dernier, le tribunal du commerce a préféré confier les clés de la Bouche Rouge à  des experts de la Beauté plutôt que de la  finance. 

 

Le dossier avait fait l’objet d’une dizaine de marques d’intérêt. Mais le dépôt de bilan, en plein cœur de l’été, de la start up disruptive et éco-responsable de cosmétiques n’avait finalement pas permis à tous de finaliser à temps leur offre.

 

Quatre dossiers de reprise ont finalement été présentés pour reprendre l’entreprise, fondée en 2016 par Nicolas Gerlier, un ex de l’Oréal. 

 

Co-propriétaire de Jean Patou

 

Mis en compétition avec des fonds d’investissement, c’est le dirigeant britannique Dilesh Mehta qui a convaincu le tribunal et racheté l’entreprise dans sa totalité, via sa nouvelle holding Beauty Brands Global, basée à Dubaï.

 

Se définissant sur Linkedin comme un “dirigeant,  Serial Entrepreneur, adepte du Veganisme et Philanthrope”, Dilesh Mehta est le Pdg de Shaneel Enterprises depuis plus de 35 ans.

 

Pour élaborer son dossier, il s’est appuyé, d’une part, sur Jean Mortier, un ex dirigeant de Coty, et d’autre part, sur Rajeev Sharma-Fokeer et Edouard C. Fabre, deux avocats associés du cabinet FTPA. 

 

“Après avoir déjà repris Jean Patou avec Lvmh en 2018, et avec maintenant La Bouche Rouge, Dilesh Mehta continue de réorienter ses investissements vers des Maisons plus lifestyle et premium” explique  Nicolas Gerlier à Luxus +. Ce dernier va continuer de faire partie de l’aventure, en tant que direction de la création. Florence Rollet, une ex Dior et Tiffany, est nommée à la direction générale. 

 

Dans une publication Linkedin, Vincent Jeanniard, un ex des Parfums Dior et de Burberry Beauté qui a aussi conseillé le repreneur en amont du rachat, et qui sera le manager de transition, se réjouit que cette petite équipe ait remporté la mise face “à un consortium de grands fonds d’investissement privés faisant miroiter des millions d’euros”. Une dernière offre de capital-investissement “qui présentait tous les ingrédients habituels de la paillette” tacle aussi Vincent Jeanniard.

 

Serial Entrepreneur, adepte du Veganisme

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi > PRADA SE (RE)LANCE DANS LA BEAUTÉ AVEC UNE PREMIÈRE LIGNE DE MAQUILLAGE ET DE SOIN

 

Photo à la Une : © La Bouche Rouge

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus